TV Hebdo revisite les événements marquants du hiver-printemps 1999 | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

TV Hebdo revisite les événements marquants du hiver-printemps 1999

Des tragédies qui font réfléchir

Image principale de l'article On revisite les événements marquants de 1999
Photo d'archives

Durant les premiers mois de 1999, La matrice et le premier chapitre de la saga Star Wars font leurs débuts au grand écran. Les adolescents s’arrachent le premier album de Britney Spears, et les adultes, le nouveau iBook d’Apple. Mais au Québec comme ailleurs dans le monde, ce sont des événements dramatiques qui monopolisent l’attention des médias.  

À LA UNE  

Adieu, Gaétan Girouard

Avec Jocelyne Cazin en 1994.

Photo : © Télé-Métropole

Avec Jocelyne Cazin en 1994.

Au fil de sa carrière, le journaliste Gaétan Girouard ne s’est jamais laissé intimider, ni durant la crise d’Oka ni lors des émeutes de la Coupe Stanley en 1993. La nouvelle a donc l’effet d’une bombe lorsque, au tout début de l’année, on annonce le suicide de l’animateur de J.E. à 33 ans seulement.

Il faudra du recul pour bien comprendre les circonstances qui ont poussé cet homme apparemment inébranlable à poser ce geste. Il semble que Gaétan Girouard, affecté par une dépression sévère, était préoccupé par un certain nombre de poursuites auxquelles l’équipe de J.E. faisait face.

Durant les semaines qui suivent son passage à l’acte, les organismes qui œuvrent auprès des personnes ayant des problèmes liés à la dépression ou des idées suicidaires demeurent en état d’alerte. Ils craignent un effet d’entraînement, comme c’est parfois le cas lorsque des célébrités mettent fin à leurs jours. Quant à Jocelyne Cazin, la coanimatrice de l’émission, elle tente, comme d’autres proches de victimes d’un tel acte, de tirer du drame quelque chose de positif en mettant l’emphase sur l’importance de la prévention.

« Ce soir, je pense à mon ami et collègue Gaétan Girouard, décédé beaucoup trop tôt, écrira l’animatrice sur Twitter en 2018 le jour de l’anniversaire de la mort de son complice. Le suicide n’est pas une option. J’aurais aimé qu’il le sache. J’aimerais que ceux et celles qui souffrent du mal de vivre le sachent. J’ai une pensée pour ceux qui vivent encore. Demandez de l’aide. »

Flash actualité  

Massacre à Columbine

La police et l’escouade antibombes devant l’école.

Photo : Getty Images

La police et l’escouade antibombes devant l’école.

La tragédie ne frappe pas seulement au Québec. Le 20 avril, à la Columbine High School de Littleton, au Colorado, Eric Harris et Dylan Klebold pénètrent dans l’école, armés jusqu’aux dents. Lors d’une tuerie qui n’est pas sans évoquer la tragédie de Polytechnique, les deux garçons, âgés de 18 et 17 ans, assassinent 13 personnes et en blessent 20 avant de retourner leurs armes contre eux. Sur les ondes, tous les analystes tentent de trouver une explication à ce drame sans nom, mais, plus de deux décennies après, force est d’admettre que certains éléments de réponse nous échappent toujours.

Et chez nos voisins du Sud, les lois sur le contrôle des armes à feu ont à peine changé depuis. 

La série de l’heure  

Le petit monde de Juliette Pomerleau

Normand Lévesque et Brigitte Boucher.

Photo : © TVA

Normand Lévesque et Brigitte Boucher.

Près d’une quinzaine d’années après Le matou, c’est au tour d’une autre œuvre de l’écrivain Yves Beauchemin d’être portée à l’écran. Au cœur de cette série qui met en scène des personnages hauts en couleur, Juliette (Brigitte Boucher) est une femme rondelette, joviale et pleine de compassion, copropriétaire d’un immeuble à logements et qui élève un garçon nommé Bobichon (William Honce).

Photo d'archives

Durant un été pour le moins mouvementé, Juliette vit une série d’aventures liées notamment à la recherche de sa nièce disparue, à sa relation houleuse avec sa vilaine sœur Elvina (Lorraine Pintal) ainsi qu’aux tribulations des personnages pittoresques qui l’entourent, dont Bohu Martinek et Pop Chartier, incarnés respectivement par le chanteur Zachary Richard et le syndicaliste Gérald Larose.

Photo d'archives

Le pari (risqué) de Serge Postigo  

Geneviève Bilodeau et Serge Postigo, Rue L’Espérance.

Photo : © TVA

Geneviève Bilodeau et Serge Postigo, Rue L’Espérance.

Après cinq saisons, 4 et demi... continue de rallier bon nombre de téléspectateurs, et François (Serge Postigo), le meilleur ami un peu importun de Louis (Robert Brouillette), compte parmi les personnages les plus populaires. À preuve, Serge Postigo remporte le MetroStar pour son interprétation en 1997 et en 1999; il est aussi nommé Personnalité de l’année en 1999. L’idée de quitter le navire pour se lancer dans l’aventure de Rue L’Espérance paraît donc risquée. Malheureusement, les amateurs ne suivront pas Serge dans ce nouveau téléroman dont l’action gravite autour d’un petit cinéma de quartier. L’émission ne demeurera à l’antenne que deux courtes saisons.

Photo d'archives

Bisbille sur le plateau du Polock  

Élyse Marquis et Rafal Walentowicz.

Photo : © Radio-Canada

Élyse Marquis et Rafal Walentowicz.

Difficile d’imaginer qu’on puisse ne pas bien s’entendre avec la charmante Élyse Marquis. Pourtant, il semble que le tournage de cette série racontant la vie d’un jeune Polonais arrivé au Canada dans les années 1930 n’a pas été de tout repos. Selon Élyse Marquis, le comédien Rafal Walentowicz n’était pas l’être le plus aisé à côtoyer. « C’est peut-être un cliché, mais je garde le souvenir d’une grande famille, a-t-elle confié quelques années plus tard. Le comédien polonais qui tournait avec nous était vraiment désagréable avec tout le monde, tant les acteurs que l’équipe technique, et je pense que ça nous a beaucoup rapprochés. Il s’est passé quelque chose de magique sur ce plateau. » Élyse a par ailleurs raconté que les scènes intimes avaient été particulièrement désagréables à tourner. « Avant qu’on s’embrasse, il croquait dans une gousse d’ail, s’est-elle remémoré. Il disait: “ Pour pas que tu aies plaisir ” (sic)! » 

Photo d'archives

Les Sopranos: Un homme et ses multiples péchés  

James Gandolfini

Photo : HBO

James Gandolfini

Le 10 janvier, HBO lance une série qui marquera l’histoire de la télé. Dans cette création de David Chase, un patron de la mafia du New Jersey (James Gandolfini) tente de concilier sa vie de famille et les responsabilités inhérentes à son rôle au sein du crime organisé. Mais le monde interlope est rempli de périls, même quand on porte la couronne du roi. Afin de gérer son anxiété et ses émotions, Tony Soprano fait appel aux services d’une psychologue (Lorraine Bracco), avec laquelle il développera une relation pour le moins complexe. Au fil des six saisons de l’émission, la production remportera 21 Emmys et 5 Golden Globes. Elle sera également sacrée meilleure série de tous les temps par Rolling Stone et TV Guide.  

Ça fait jaser  

Amour et sexe à la télé

Sexe et confidences, avec Louise-Andrée Saulnier.

Photo : © TQS

Sexe et confidences, avec Louise-Andrée Saulnier.

La télévision généraliste s’est la plupart de temps montrée prudente, voire pudique, quand venait le temps de causer sexualité. Signe des mentalités qui évoluent, des émissions comme Sexe et confidences et Eros et compagnie évoquent allègrement ce qui se passe sous les couvertures, alors que le magazine Sortie gaie, animé par André Montmorency, nous rappelle que la vie de couple ne concerne pas que les hétéros. Quant à la sélection de films de Bleu nuit, un incontournable de TQS, elle aura contribué à l’éveil sexuel de bien des adolescents...

Photo d'archives

Tapis rouges et galas  

Le moment de gloire de Roberto Benigni

À la soirée des Academy Awards.

Photo : Getty Images

À la soirée des Academy Awards.

Avec le recul, on peut toujours s’étonner de l’attribution de l’Oscar du meilleur film à Shakespeare in Love ou de celui de l’interprète féminine à Gwyneth Paltrow lors de la soirée des Academy Awards. Toutefois, si une seule image devait nous rester en tête de cette année de fin de millénaire, ce serait sans doute celle du réalisateur et interprète de La vie est belle (La vita è bella) surfant sur la foule de célébrités pour aller chercher le trophée remis au meilleur acteur. Le tout, avec la candeur et l’enthousiasme d’un enfant enfermé seul dans un magasin de bonbons. Bravo, maestro

Télé-zapette  

• Le couple de l’heure dans les téléromans québécois? Si on se fie à TV Hebdo, il s’agit de Stéphane et Ninon (Francis Reddy et Tanya Kontoyanni), de Caserne 24, dont on célèbre le mariage en page couverture.

Photo d'archives

• De retour pour une troisième saison, Omertà nous offre, dans un retournement audacieux, un changement de protagoniste. L’action est cette fois centrée sur Nicky Balsamo (Romano Orzari), un jeune mafieux ambitieux qui gravit les échelons au sein de la famiglia.

Photo d'archives

• Rare incursion dans le monde militaire, Opération Tango, mettant en vedette Mario Saint-Amand, nous entraîne dans l’univers de jeunes fantassins de l’armée canadienne en mission en Bosnie, un pays ravagé par la guerre.

Photo d'archives

• Après sa rupture avec Patrick Huard, la chanteuse Lynda Lemay peut se consoler grâce au vif succès qu’elle remporte en France. Le temps d’une émission, elle se confie sur le plateau de Claire Lamarche.

Photo d'archives

• Période réjouissante pour les amateurs de dessins animés: Bob l’éponge fait ses débuts à Nickleodeon et Family Guy suit la gigantesque locomotive du Super Bowl XXXIII (remporté par les Broncos de Denver) pour sa première diffusion à FOX. La série Futurama, imaginée par les créateurs des Simpson, fait ses débuts à ce même réseau le 28 mars.

• Lors de la diffusion du gala Over the Edge de la WWF, le lutteur canadien Owen Hart fait une chute mortelle de 70 m au Kemper Arena de Kansas City, devant des milliers de fans atterrés.

• Wayne Gretzky dispute le dernier match de sa carrière, dans l’uniforme des Rangers de New York. L’équipe perd 2 à 1 contre les Pingouins de Pittsburgh.

• De jeunes vedettes nées durant cette période? Le rappeur Lil Nas X (9 avril), Lily-Rose Depp (27 mai) et Isaac Hempstead Wright, l’interprète de Bran Stark dans Le trône de fer (9 avril). 

À lire aussi

Et encore plus