Paul Piché révèle pourquoi il s’est exilé en famille dans les Laurentides | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Paul Piché révèle pourquoi il s’est exilé en famille dans les Laurentides

Image principale de l'article Exil en famille dans les Laurentides
Photo : Valerie Blum

Après avoir revisité ses plus grands succès en compagnie d'artistes invités lors de sa tournée 40 printemps, Paul Piché se penche maintenant sur son album Sur le chemin des incendies, paru en 1988, dans le cadre d'un unique spectacle qui sera webdiffusé en direct. L'artiste nous parle de cette prestation et de sa vie.

• À lire aussi: «Je réalise l’importance de m’entourer de bon monde» -Paul Piché

Trente-deux ans après la sortie du disque Sur le chemin des incendies, Paul Piché désire nous raconter la genèse et le processus de création difficile de cet album, qui a marqué un tournant décisif de sa carrière. Rappelons que ce disque bien spécial comprend plusieurs succès impérissables de l’artiste, dont J’appelle, Sur ma peau, Le temps d’aimer, Un château de sable et bien d’autres.

«De mon premier à mon quatrième album, j’ai beaucoup appris sur mon métier en faisant de la musique avec des membres des groupes Beau Dommage et Octobre. Serge Fiori (Harmonium) m’a aussi aidé. Ces influences m’ont permis d’explorer différents styles musicaux. En 1988, Sur le chemin des incendies était mon cinquième album, mais aussi le tout premier dont je signais la réalisation musicale. J’étais le capitaine de ce projet, mais il a fallu que je traverse bien des tempêtes pour le mener à bon port. Cet album a failli ne jamais exister. Sa production a été mise en péril, et j’ai dû surmonter bien des embûches. Je vais d’ailleurs raconter sur scène, entre les chansons, tout ce qui m’est arrivé à l’époque. De plus, deux musiciens qui ont vécu avec moi cette aventure mémorable m’accompagneront sur scène.»

• À lire aussi: Paul Piché, un papa heureux

DIFFUSION SUR LE WEB
Bien qu’il aimerait donner ce spectacle devant un public, Paul Piché invite néanmoins les gens à assister à la version webdiffusée en direct de sa prestation. «Nous espérons toujours que, d’ici le 27 novembre, la ville de Québec sortira de sa zone rouge. Nous savions toutefois qu’il y avait de fortes chances qu’il n’y ait pas de public en salle. Voilà pourquoi mon équipe et moi avons opté pour un spectacle entièrement disponible en ligne.»

L’artiste vous invite d’ailleurs à ne pas le manquer, car il ignore pour l’instant si ce projet entourant son album Sur le chemin des incendies aura une suite.

SAVOIR S’ADAPTER

Comme tout le monde, Paul Piché a dû s’adapter avec l’arrivée de la pandémie. «J’ai vécu plein de choses en 2020. J’ai entre autres donné un premier spectacle devant des voitures, qui s’est avéré plus chaleureux et émouvant que je m’y attendais. J’ai aussi dû annuler le dernier spectacle de ma tournée 40 printemps, qui devait se tenir en mai dernier. Ce grand spectacle est actuellement reporté au 20 mai 2021 à la Place Bell, à Laval. J’espère que ça pourra se faire, car j’ai invité une douzaine d’artistes à se joindre à moi pour l’occasion, dont Émile Bilodeau, Marc Hervieux et Marie-Élaine Thibert. Cette tournée soulignant le 40e anniversaire de la sortie de mon premier album a connu un franc succès ces dernières années. Il faut néanmoins qu’elle s’arrête un jour.»

CONFINEMENT EN FAMILLE

Sur le plan personnel, Paul Piché a fait le choix, en mars, de quitter la ville pour s’établir avec sa famille dans sa résidence située à La Minerve, dans les Laurentides. Rappelons que l’artiste partage son quotidien depuis plusieurs années avec sa femme, Isabel Philion Labelle, qu’il a épousée en 2016 et qui est la mère de son fils Félix, âgé de sept ans. 

Photo : Julien Faugere / TVA



Le chanteur est aussi le père de Léna, 14 ans, et de Léo, 38 ans, issus de différentes relations. «Au début de la pandémie, on s’est sauvés à la campagne. Je suis longtemps resté là-bas avec ma femme, ma belle-mère, qui vit avec nous, et mes enfants Léna et Félix. Léo venait nous voir à l’occasion car lui, son demi-frère et sa demi-sœur veulent se faire construire des habitations à proximité de la réserve faunique de Papineau-Labelle. Il y a tout un projet familial autour de ça.»

Paul Piché ne cache d’ailleurs pas entretenir de belles relations avec les demi-frères et demisœurs de ses enfants. «Même si, biologiquement, ils ne sont pas de moi, je les ai élevés et je les considère comme mes propres enfants. J’ai donc trois enfants biologiques, mais dans mon cœur, j’en ai sept de plus», précise-t-il.

PÉRIODE DE STRESS
Bien que la pandémie lui ait permis de vivre de beaux moments en famille, Paul Piché ne cache pas avoir éprouvé du stress en lien avec la situation. «Je me suis inquiété pour mes enfants. C’était un choc pour moi de toujours penser à la maladie. À 67 ans, je suis dans les chiffres qui commencent à chercher le trouble. Ça m’angoisse d’y penser. Aujourd’hui, je comprends beaucoup mieux mes parents qui, à l’époque, lavaient tout de façon maladive pour tuer les microbes et les virus.» L’artiste arrive malgré tout à bien s’adapter.

«Mon plus jeune fils, Félix, va maintenant à l’école dans les Laurentides, alors que ma fille Léna, que j’ai en garde partagée, continue d’étudier à Montréal. Je passe donc du temps en ville avec elle et, la fin de semaine, je la ramène à la campagne. Je me déplace beaucoup, mais je me plais dans cette situation. J’ai longtemps vécu seul à La Minerve, et y vivre maintenant en famille est pour moi une belle expérience.»

FIER DE SON AÎNÉ

Alors que son fils Léo Piché lançait en mai 2019 un excellent premier EP intitulé Le robot, Paul Piché se dit fier de voir ainsi son aîné tracer son propre chemin en musique. «Je l’ai vu donner son premier spectacle à la Place des Arts, à la salle Claude-Léveillée, juste avant la pandémie. Il m’a vraiment impressionné par son talent. J’aime ce qu’il fait et je le trouve très bon. Léo a étudié en musique et il est très solide au niveau de la réalisation musicale. Je lui avais d’ailleurs demandé conseil pour mon dernier album, auquel il a collaboré. Mon fils travaille en ce moment sur son premier album complet, et j’ai très hâte d’entendre ses nouvelles chansons.»

Le fier papa ne s’implique toutefois pas directement dans la carrière de son fils. «Léo fait ses affaires. Il a son monde et son univers bien à lui. Moi, je suis seulement là pour le conseiller de loin», déclare-t-il en terminant. 

Pour en savoir plus sur la webdiffusion du spectacle Sur le chemin des incendies, qui se tiendra le 27novembre à 20 h au Palais Montcalm, à Québec, visitez paulpiche.net. Pour plus de détails, visitez musique.qub.ca

À VOIR AUSSI: Les premières photos Instagram de ces 30 vedettes québécoises

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus