Une finale choc pour «C’est comme ça que je t’aime» | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une finale choc pour «C’est comme ça que je t’aime»

MERCREDI 21H, RADIO-CANADA

Image principale de l'article Une finale choc
Bertrand Calmeau

L’Organisation n’est plus ce qu’elle était. Gaétan croit que ses membres sont allés trop loin et qu’ils doivent en finir avec la criminalité. Prêts à capituler, les bandits de Sainte-Foy apprennent que leurs enfants sont en danger. Huguette, qui sort de sa torpeur juste à temps, pourra-t-elle sauver tout le monde?

• À lire aussi: «C’est comme ça que je t’aime» s'exporte en France

• À lire aussi:
«C'est comme ça que je t'aime»: le style des personnages vus par la costumière de la série

Photo : Bertrand Calmeau

Les Delisle et les Paquette ont vécu trois folles semaines depuis que leurs enfants sont partis au camp de vacances. Ces citoyens sans histoire sont devenus en quelques jours les criminels les plus connus et les plus dangereux de Sainte-Foy. Pourtant, si grisante que soit cette aventure, Gaétan a envie de revenir à une vie routinière. Depuis qu’Huguette a baissé les bras et qu’il a le sentiment d’avoir perdu sa femme, il n’a qu’une envie: retrouver sa vie tranquille d’avant. Il fait donc un plaidoyer en faveur d’une dissolution de l’Organisation et d’un retour à la vie «normale». Le petit groupe est toutefois entouré de dangers. Des motards encerclent l’aréna, tandis que Coco et Puff dévoilent leur vrai visage. Sans Huguette et son œil du tigre, comment pourront-ils affronter leurs ennemis et sauver leurs enfants qui, ils le savent maintenant, sont en danger?

Le réveil du tigre
Heureusement, Huguette sort de sa torpeur. Mise au courant du danger qui guette ses enfants, son mari et ses amis, elle décide d’aller à leur rescousse. Elle a retrouvé son œil du tigre, et plus rien ne peut l’arrêter... Enfin, presque. 

Grâce à Huguette, les membres de l’Organisation arrivent à quitter l’aréna sains et saufs, mais un plus grand danger les attend: le Caïd veut les éliminer et menace leurs enfants. Le criminel se cache justement dans un chalet situé à proximité du camp de vacances. Un appel au camp rassure d’abord les parents avant qu’une autre nouvelle ne leur laisse présager le pire. Huguette et les autres membres de l’Organisation se précipitent alors à Saint-Jean-Port-Joli.      

Bertrand Calmeau

Aux grands maux, les grands remèdes
Retrouver les enfants et les ramener à la maison est devenu le but le plus important de l’Organisation. Tous ses membres ont eu beaucoup de plaisir pendant les trois dernières semaines, mais s’il faut en finir pour sauver la vie des jeunes, ils sont prêts à capituler devant le Caïd et sa bande. Le plan initial est donc de se rendre au repaire de ce dernier et de lui annoncer la fin de l’Organisation menée par Huguette. Pendant que cette dernière, Serge, Micheline et Marie-Josée se rendent à Saint-Jean-Port-Joli, Gaétan tente d’utiliser son pouvoir politique pour leur éviter des ennuis. Accompagné de Lucien, il se rend dans le bureau de Robert Bourassa avec un sac rempli d’argent. Il se sent comme l’homme le plus influent du Québec, voire du Canada. Le premier ministre se laissera-t-il soudoyer?

• À lire aussi: 12 personnages qui pourraient faire tout basculer dans votre téléroman favori

Bertrand Calmeau

Une bouchée... de Croquette
Arrivés à destination, Huguette et ses complices n’ont aucun mal à trouver le repaire du Caïd. Celui-ci s’est fait de nouveaux alliés: il est protégé par son fidèle Croquette et le groupe des Popeyes. Armés jusqu’aux dents, tous ces criminels ont des comptes à régler avec Huguette et l’Organisation. Agiter le drapeau blanc sera-t-il suffisant pour mettre fin aux hostilités? De nombreux revirements de situation sont à prévoir. Qu’arrivera-t-il à Huguette, Gaétan, Micheline et Serge? Les retrouvera-t-on dans un bain de sang, comme nous l’avons vu dans le premier épisode de la série?

Protection divine
Mario, le curé de la paroisse, a un rôle important à jouer dans cette finale. Toujours là où on l’attend le moins, il pourrait tomber à pic et apporter une aide inattendue à ses paroissiens. Permettra-t-il aux membres de l’Organisation de s’en sortir indemnes? 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus