Adib Alkhalidey confie avoir «fait le deuil» de son amitié avec Julien Lacroix | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Adib Alkhalidey confie avoir «fait le deuil» de son amitié avec Julien Lacroix

Image principale de l'article «Le deuil» de son amitié avec Julien Lacroix
Capture d'écran

Adib Alkhalidey était de passage dimanche soir sur le plateau de Tout le monde en parle pour jaser de son nouveau projet, un premier album, Les coeurs du mal, lancé sous le nom d'Abelaïd. Inévitablement, il a aussi été question de sa relation avec Julien Lacroix, qui a fait l'objet d'allégations d'inconduites sexuelles en juillet.

• À lire aussi: Adib Alkhalidey se lance dans la musique

• À lire aussi:
Adib Alkhalidey revient sur son adolescence tumultueuse

• À lire aussi:
Un mariage en 2021 pour Adib Alkhalidey

C'est que les deux humoristes ont travaillé sur de nombreux projets ensemble, notamment l'écriture du film Mon ami Walid ainsi que l'animation d'un gala Juste pour rire, entre autres. Il n'est donc pas étonnant qu'Adib Alkhalidey ait confié à Guy A Lepage qu'il a été, comme bien des gens, sonné par les allégations rapportées par Le Devoir cet été.

«Comme tout le monde, [j'étais] sous le choc, en colère. T'sais, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, je pense que toutes les personnes qui commettent ce genre d'actes, y'appellent pas leurs amis, y'appellent pas les gens pour leur dire "je m'apprête à faire ça" ou ''j'ai vécu ça''», a-t-il mentionné d'entrée de jeu.

Capture d'écran


• À lire aussi: Rosalie Vaillancourt se prononce sur la chute de Julien Lacroix

• À lire aussi:
L’ex de Julien Lacroix revient sur sa relation toxique avec l’humoriste

Visiblement encore ébranlé par cette histoire, Adib Alkhalidey souligne qu'il aurait espéré que Julien s'ouvre à lui.

«Moi, j'avais une relation fraternelle au travail avec lui. Il y avait beaucoup d'amour et j'aurais espéré que cet amour-là, ça lui permette de s'ouvrir à moi ou de demander de l'aide. Ce n'est pas arrivé», a-t-il expliqué.

L'artiste a conclu en laissant tomber qu'il n'était pas à l'aise de s'étaler sur le sujet, vu la délicatesse de la chose, mais qu'il pouvait dire qu'il avait fait le deuil de leur amitié.

Je n'ai pas fini mon deuil avec cette histoire-là. J'essaie de peser mes mots, rester pudique avec tout ça. On traverse un drôle de moment dans la société. On découvre des choses et ça déchire le coeur. Ça déchire le coeur de tellement de manières différentes. C'est beaucoup, moi je trouve. C'est dur de synthétiser des émotions aussi violentes, sans faire mal à des gens ou sans faire mal à quelqu'un. Je pense que ce que je suis à l'aise de dire, c'est que moi je fais mon deuil de cette relation.»

L’album Les cœurs du mal est disponible dès maintenant.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus