Chantal Fontaine cumule les projets excitants | 7 Jours
/magazines/7jours

Chantal Fontaine cumule les projets excitants

Image principale de l'article Un vent de renouveau
Photo : Patrick Seguin

Chantal Fontaine joue deux personnages aux antipodes cet automne. Dans C’est comme ça que je t’aime, elle campe Jeannine, l’épouse bronzée d’un caïd de Sainte-Foy. Dans L’Échappée, elle interprète Gisèle Bayeur, la nouvelle lieutenante de police de Sainte-Alice. Malgré leurs différences marquées, ces deux rôles possèdent un point commun, souligne la principale intéressée : « Ils font du bien à l’actrice. » 

• À lire aussi: 10 choses à savoir sur la nouvelle saison de L'Échappée

Chantal Fontaine est débarquée dans L’Échappée lundi. Il s’agissait d’une première en 26 ans pour l’actrice. Depuis Scoop en 1994, elle n’avait jamais rejoint la distribution d’une série en cours de production. Urgence, Virginie, Réseaux, Yamaska, Clash... elle était du premier épisode de toutes ces fictions.

Bien qu’elle compare son arrivée dans L’Échappée à « monter dans un train en route », l’expérience s’est avérée concluante. 

« Franchement, j’ai beaucoup de plaisir, affirme-t-elle en entrevue. J’adore les textes de Mylène Cholet. J’adore mon personnage. L’équipe est vraiment sympathique. Tu vois qu’ils sont habitués de tourner ensemble. »

« Une tough »

Bien que L’Échappée vienne d’entamer sa cinquième saison à TVA, on peut parler de nouveau départ pour l’œuvre créée par Michelle Allen, l’auteure de Fugueuse.

En effet, pour pallier les départs de Julie Perreault et de Patrick Hivon, l’équipe a ajouté une dizaine de personnages réguliers au générique du feuilleton, dont celui défendu par Chantal Fontaine.

Décrite comme une femme brillante et efficace, Gisèle Bayeur s’installe à Sainte-Alice après avoir orchestré le démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue à Montréal.

« C’est une tough, indique la comédienne. Elle a mené à bien de grosses enquêtes. Elle a dédié sa vie à son métier. Ça paraît, parce qu’autour, il n’y a pas l’air d’avoir grand-chose ! »

Photo courtoisie, Yan Turcotte

• À lire aussi: Chantal Fontaine révèle des informations sur son nouveau rôle dans «L’Échappée»

Un ballet

Chantal Fontaine devait entamer les tournages de L’Échappée en avril, mais COVID-19 oblige, c’est finalement en juillet que l’aventure a véritablement commencé. On parle d’aventure, parce que tourner en temps de pandémie n’a rien de banal. Les règles à respecter sont nombreuses.

« Au début, c’est un peu spoutnik, mais on s’y fait, raconte Chantal Fontaine. On prend ça très au sérieux. On calcule les deux mètres, on porte le masque entre chaque prise. On fait vraiment tout ce qu’il faut. Bon an, mal an, on apprend cette espèce de ballet, ces nouvelles règles. »

Réaction forte

Ces protocoles coronaviraux n’existaient pas l’année dernière, au moment du tournage de C’est comme ça que je t’aime, la nouvelle offrande de François Létourneau (Série noire) qui relate l’étonnant virage criminel de deux couples de banlieusards au cœur des années 1970 à Québec.

Chantal Fontaine y est méconnaissable sous les traits de Jeannine, la femme du Caïd (René Richard Cyr). Cheveux crêpés, bikini et décolleté plongeant inclus.

Ce personnage suscite de fortes réactions non seulement auprès des téléspectateurs, mais des gens du milieu culturel.

« J’ai tellement reçu de textos, de messages... C’est le fun ! J’ai 55 ans. Je roule ma bosse depuis 35 ans. C’est super de pouvoir jouer quelque chose de complètement différent. »

• À lire aussi: Une page importante se tourne pour Chantal Fontaine

Effet de surprise

Pour cette excursion en territoire inconnu, Chantal Fontaine remercie le réalisateur de C’est comme ça que je t’aime, Jean-François Rivard, dont l’audace a payé.

« La très, très grande majorité des acteurs ont toutes les nuances dans leur panier de mimiques pour tout faire et son contraire. C’est pour ça qu’on aime notre métier. Mais dans notre milieu, les gens se tournent souvent vers tel acteur pour jouer tel type de rôle. Et telle actrice pour jouer tel type de rôle. Ça fait en sorte qu’on a moins de surprise en casting. Et c’est justement ça que tout le monde a aimé sur C’est comme ça que je t’aime. C’était inattendu. René Richard Cyr et moi en couple, déjà en partant, c’est surprenant ! »

• À lire aussi: Chantal Fontaine: déménagement et petits-enfants

Au cinéma... éventuellement

Chantal Fontaine, qu’on verra dans Clash l’an prochain, devait aussi apparaître au cinéma cet automne dans Souterrain, mais en raison des mesures de confinement en zone rouge, la sortie du long métrage de Sophie Dupuis (Chien de garde) a été repoussée. Ce suspense psychologique s’intéresse au monde minier de Val-d’Or, en Abitibi.

« La trame narrative qui inclut mon personnage était — sans faire de jeux de mots — mineure, mais c’était vraiment une expérience enrichissante, dit-elle. J’ai fait 12 ans de quotidienne avec Virginie. Une chose qu’on n’avait pas, c’était du temps. Au cinéma, c’est différent. Le rythme est moins soutenu. Alors tout à coup, ralentir, c’était très agréable. »


  • TVA présente L’Échappée les lundis à 20 h 
  • ICI Télé présente C’est comme ça que je t’aime les mercredis à 21 h. 

À VOIR AUSSI: 27 comédiens québécois qui faisaient partie de la distribution de Chambres en ville

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus