Le bon docteur | La peur de l’échec | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Le bon docteur | La peur de l’échec

Mardi 3 novembre à 20h, TVA

Morgan (Fiona Gubelmann) se confie à Aaron (Richard Schiff) au sujet d’un problème médical qui pourrait compromettre sa première opération.
Photo : TVA

Morgan (Fiona Gubelmann) se confie à Aaron (Richard Schiff) au sujet d’un problème médical qui pourrait compromettre sa première opération.

C’est au tour de Morgan de diriger sa première opération. Elle est fière de voir que Marcus considère qu’elle est à la hauteur de la tâche, qui exige une grande finesse, mais elle doute d’arriver à l’accomplir. Pour sa part, Neil refuse de pratiquer une opération risquée, même si Audrey l’en sait capable.  

Neil et Audrey (Nicholas Gonzalez et Christina Chang) doivent faire des choix difficiles.

Photo : TVA

Neil et Audrey (Nicholas Gonzalez et Christina Chang) doivent faire des choix difficiles.

Lorsque Morgan prend connaissance du dossier du patient qu’elle opérera, elle rappelle à Shaun, à Claire et à Alex que l’endartériectomie de la carotide exige beaucoup de finesse et qu’elle est généralement réservée aux internes de cinquième année. Par conséquent, elle s’empresse de suivre le conseil que le Dr Andrews lui a donné en lui remettant le dossier et entreprend de s’exercer sur un mannequin. Dès son premier essai, elle constate qu’une de ses mains tremble trop pour compléter la procédure. 

Photo : TVA

Complications

Après avoir déposé ses instruments sur un chariot et s’être assurée que personne ne l’observe, elle ouvre un flacon de pilules et avale un comprimé.

Plus tard, Morgan signale à Marcus que la chirurgie est trop compliquée pour une interne de troisième année. Elle pense qu’il l’a choisie exprès pour la voir échouer, ce dont Marcus se défend. Il répond que, au contraire, il a sélectionné le dossier pour lui donner l’occasion de briller. 

Quelques heures avant l’opération, Morgan se rend à la clinique afin de discuter avec Aaron d’un problème de santé qu’on vient de lui diagnostiquer. Elle a décidé d’en parler seulement à celui-ci parce qu’il s’est battu pour que Shaun ait la chance de démontrer ses compétences, et elle espère qu’il fera la même chose pour elle. 

Wren Braxton fait partie d’une équipe qui effectuera un voyage sur la Lune financé par une entreprise privée et la NASA. Lors de son examen physique, on a repéré une masse sur son poumon gauche, et elle est venue consulter Neil parce que le chirurgien de la NASA estime que la seule solution est l’ablation de l’organe touché. Neil croit qu’une autre approche est possible, mais il refuse de l’opérer, car les chances de succès sont minimes.

Informée de la situation, Audrey encourage Neil à opérer Wren en lui rappelant que c’est le genre de défi qu’il aurait été heureux de relever avant la mort de Patty Fields. Les problèmes qui surgissent à cause de leur divergence d’opinions obligent ensuite Audrey à prendre une importante décision à propos de son avenir à l’hôpital.

Zone d’inconfort

Pour leur part, Marcus, Alex et Shaun soignent Rosalind Elion, une oncologue pédiatrique dont les recherches ont révolutionné le traitement de la leucémie. Elle est à l’hôpital parce qu’elle a été victime d’une défaillance cardiaque. Étant donné la gravité de son état, Alex offre à Rosalind d’appeler son ex-mari, mais la spécialiste lui dit qu’il ne viendra pas. Pour mener à bien ses recherches, elle a dû faire un choix entre son travail et sa vie privée, et il ne lui a jamais pardonné cette décision.

La réaction d’Alex aux propos de Rosalind pousse Shaun à lui demander conseil au sujet de sa relation avec Carly. Il est prêt à avoir des relations sexuelles avec elle, mais n’arrive pas à surmonter sa peur des contacts physiques.  

Le saviez-vous? 

David Renaud, le scénariste de l’épisode, est originaire de Georgetown, une ville située à une soixantaine de kilomètres de Toronto. Paralysé des jambes à la suite d’un accident de voiture survenu quand il avait 19 ans, il est devenu médecin dans le but de trouver un remède pour la paralysie. Après quelques années de pratique, il a décidé de réaliser son premier rêve, qui était de raconter des histoires. Pendant ses études en cinéma à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), il s’est lié d’amitié avec un scénariste qui l’a encouragé à poursuivre dans cette voie à temps plein. Depuis, il a travaillé aux séries Blood & Oil (2015), Pure Genius (2016-2017) et Le bon docteur. En juillet dernier, Deadline.com annonçait qu’une série écrite par David Renaud et inspirée de sa vie était en développement au réseau américain ABC. 

À lire aussi

Et encore plus