Marc Dupré parle de sa relation privilégiée avec les candidats d’En studio | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Marc Dupré parle de sa relation privilégiée avec les candidats d’En studio

DÉBUT: lundi 25 octobre, 19h30, TVA

Image principale de l'article Une relation privilégiée avec les candidats
TVA

Dans la nouvelle émission En studio, Marc Dupré accompagne des gens du public qui souhaitent donner à des proches un présent tout en musique et en émotions. Il aide les participants à peaufiner une chanson de leur choix en travaillant les arrangements musicaux.

• À lire aussi: Voyez la toute première bande-annonce d'En Studio, la nouvelle émission de Marc Dupré

Marc, comment se déroule une émission d’En studio?
Une ou plusieurs personnes viennent à ma rencontre dans un studio. Je ne les ai jamais vues et je ne connais pas leur histoire, parce que j’ai expressément demandé de ne pas assister aux auditions. Nous avons une discussion à cœur ouvert, dans laquelle ils me racontent leur vie et m’expliquent pourquoi ils veulent offrir une chanson de leur choix à quelqu’un. Ils me la chantent une première fois, puis un réalisateur et moi travaillons les arrangements pour en faire le plus beau cadeau possible. Lorsque les participants reviennent pour la deuxième fois au studio, nous les lançons dans leur version de la chanson, et ils en sont souvent très touchés. Ils dévoilent ensuite l’enregistrement à la personne à qui ils voulaient l’offrir. C’est extrêmement émouvant. 

Quelles sont les raisons qui poussent les gens à vouloir offrir une chanson à une autre personne?
Souvent, les histoires liées aux chansons ne sont pas banales. Les participants de l’émission sont des personnes extraordinaires et inspirantes qui sont passées à travers des choses difficiles dans leur vie. Il y a, par exemple, des gars qui chantent pour leur ami récemment décédé. Il s’est suicidé, et ils veulent, grâce à leur chanson, faire parler de cette mort pour que cette tragédie n’arrive pas à d’autres ou pour aider des gens à faire leur deuil. D’autres participants ont des motivations plus douces, notamment une petite fille qui veut enregistrer une chanson pour ses arrière-grands-parents, qu’elle aime mais qu’elle n’a pas pu voir depuis longtemps à cause du confinement. 

TVA

TVA


• À lire aussi: Marc Dupré particulièrement touché par ces deux participantes dans sa nouvelle émission

• À lire aussi: Vous devez absolument voir cette vidéo de Stella, la fille de Marc Dupré, qui chante

Vous arrive-t-il de pleurer avec les participants?
Je pleure souvent, mais je ris aussi beaucoup, et il m’arrive même de faire les deux à la fois, parce qu’il y a des larmes de peine et des larmes de joie. Dans cette émission, les gens se font des cadeaux, et nous sommes là simplement pour les emballer avec eux. 

Vous donnez l’impression qu’il est facile de se confier à vous. Comment expliquez-vous ça?
C’est vrai, et je me trouve privilégié d’avoir la confiance des gens. Je pense que c’est parce que je suis une personne vraie dans la vie. Je ne suis pas du genre à péter de la broue... Je ne me cache pas non plus quand je vais quelque part, et il n’est pas rare de me voir parler longtemps avec une personne du public que je croise parce que je la trouve intéressante. À vrai dire, j’ai découvert avec les années que plus j’étais naturel avec les gens que je rencontre, plus ils étaient naturels avec moi quand ils venaient me parler. Ça dissipe les malaises, et c’est bien plus agréable pour tout le monde. 

TVA

TVA

Les gens que vous rencontrez à En studio inspirent-ils l’auteur-compositeur-interprète que vous êtes?
Oui, beaucoup! Je suis vraiment reconnaissant d’avoir cette émission dans ma vie. J’espère qu’elle va rester à l’antenne longtemps et que les gens vont l’aimer. Je pense qu’elle va toucher le public, car tout le monde peut s’identifier aux participants. Ce sont souvent des gens très doux qui ne déplacent pas nécessairement de l’air si on les croise dans la rue, mais qui ont tout un bagage de vie! 

Est-ce une ambition pour vous de faire davantage de télévision?
Je n’en ferais pas juste pour faire de la télévision. Par ailleurs, je pensais bien que je ferais une pause après la fin de La Voix. J’ai accepté d’animer En studio, car j’essaie de toujours participer à des projets qui me font me sentir bien. Avec le temps, je me suis rendu compte que lorsque je n’étais pas bien dans une production, ça paraissait, et je n’étais pas bon. C’est mauvais pour la personne qui m’engage et pour moi, qui vis alors un stress intense. Dans le cas d’En studio, j’ai senti que ce rôle de «grand frère» était parfait pour moi.

DÉBUT: lundi 25 octobre, 19h30, TVA 

À VOIR AUSSI: MARC DUPRÉ RÉPOND À NOTRE QUESTIONNAIRE TÉLÉ 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus