Phil Roy revient sur sa perte de poids | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Phil Roy revient sur sa perte de poids

Phil Roy était de passage mercredi matin sur le plateau de Deux filles le matin, alors que le thème de l'émission du jour portait sur l'esprit sain dans un corps sain, particulièrement en contexte de pandémie. II est revenu sur le sujet de sa perte de poids et sa remise en forme, dont le public a été témoin depuis quelques années déjà.

• À lire aussi:
Phil Roy partage des photos de sa demande en mariage

• À lire aussi: Marc Hervieux se confie sur son importante perte de poids

Seul autour de la table face à l'animatrice Marie-Claude Barrette, l'humoriste a parlé de la place que prend l'activité physique dans sa vie, désormais.

«Pour moi, c'est pas le centre de mon horaire et de mon agenda. C'est pas tant que ça l'entraînement ou l'activité physique, je pense juste que ça, combiné avec plein de choses, fait que dans ma tarte de vie, finalement, l'activité prend plus de place que ce que je pense. C'est plus facile que ce qu'on pense», a-t-il expliqué.

Pendant qu'il parlait, on voyait défiler sur l'écran derrière eux différentes photos de Phil Roy pratiquant différents sports comme le hockey ou le ski. On sait aussi qu'il s'adonne à la course depuis quelques années déjà, ayant déjà pris part au 10 kilomètres du Marathon de Montréal.

Capture d'écran


• À lire aussi: Renee Wilkin revient sur son vidéoclip qui prône la diversité corporelle

Le comique ne cache pas qu'il ne veut jamais redevenir au mode de vie qu’il avait avant, et que cela lui procure même parfois de l'anxiété. Non pas tant qu'il craint de revoir le chiffre qu'il voyait il y a quelques années sur la balance, mais plutôt de retomber dans le mal-être et l'état d'esprit qui l'habitaient à ce moment-là.

«Moi je veux pas revenir à 310 livres. Je sais que le poids c'est pas quelque chose d'important, je le sais à 100%. Moi, je me revois dans l'état que j'étais pis je veux plus être ce gars-là. C'était un gars qui végétait, qui se nourrissait mal, qui ne faisait pas d'activité physique, qui n'avait pas une hygiène de vie adéquate, ni même un entourage qui encourageait ou qui accentuait justement cet équilibre-là», détaille-t-il.

On ne doute pas que le discours de Phil Roy résonnera chez plusieurs!

À VOIR AUSSI: 40 VEDETTES QUÉBÉCOISES QUI ARBORENT FIÈREMENT LEURS TATOUAGES   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus