Geneviève Jodoin donne un conseil aux finalistes de La Voix | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Geneviève Jodoin donne un conseil aux finalistes de La Voix

Image principale de l'article Son conseil aux finalistes de La Voix
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Contre vents et marées, Geneviève Jodoin poursuit sa tournée J'ai toujours su un peu partout au Québec, dans les zones où cela est toujours possible. Si son agenda change constamment, la chanteuse coninue de faire ce qu'elle aime: propager ses chansons pour donner du réconfort au public.

• À lire aussi: Émotive, Geneviève Jodoin revient sur un moment difficile de sa carrière

• À lire aussi: Geneviève Jodoin revient sur sa victoire à «La Voix» avec un message touchant

Cette tournée était prévue depuis longtemps, et Geneviève Jodoin se faisait un plaisir d’aller à la rencontre du public. «Les dates changent, certaines sont déplacées ou annulées, d’autres s’ajoutent. J’essaie de rester positive et de m’adapter à la situation. C’est quasiment la même tournée qui était prévue au départ; la seule différence, c’est que je ne pourrais partir avec tout ce qui était prévu, que ce soit dans la mise en scène, les éclairages ou même les musiciens. On va y aller avec plus de simplicité et d’intimité. Ça va davantage ressembler à la tournée que j’ai pu faire cet été dans le cadre du ROSEQ.» 

En raison de la distanciation physique et des mesures sanitaires, Geneviève Jodoin n’a droit qu’à deux musiciens avec elle, dont Frédéric Boudreault, son conjoint depuis 27 ans. Mais cette contrainte l’a poussée à se remettre à la musique. «J’ai recommencé à jouer du piano pendant le confinement. Heureusement, car je n’avais pas idée à quel point j’allais devoir m’accompagner moi-même sur scène. Il y a des choses qui changent en mieux. Aujourd’hui, je suis complètement à l’aise à la guitare et au piano. C’est le fun, mais c’est plate en même temps de ne pas avoir mes amis musiciens avec moi. C’était un deuil à faire.»

UN ENDROIT INSPIRANT
En faisant la tournée du ROSEQ durant la période estivale, Geneviève Jodoin a savouré chaque minute, mais elle a surtout pris conscience que chanter devant un public était vital pour elle. «Si je n’avais pas fait de spectacle durant l’été, je me serais autoprogrammée tous les soirs à mon auberge. J’ai vraiment réalisé que la scène était ma place. Je suis bien, c’est même l’endroit où je suis le mieux. J’ai plein de choses à raconter; c’est comme une thérapie, comme un massage, ça me fait vraiment du bien.» 

Et la musique ne fait pas juste du bien à ceux qui en font. «Cet été, je me suis rendu compte que ça faisait aussi du bien aux gens, parce que ça leur avait manqué pendant quelques mois. C’était tellement gratifiant de voir leur réaction dans leurs yeux! Ils se laissaient emporter dans le voyage, même si c’était parfois dans des contextes bizarres! Je sais que je suis privilégiée d’avoir pu faire de la musique, ces dernières semaines.»

DE MAUVAIS SOUVENIRS
Les chansons qui figurent sur son dernier album résonnent encore fortement dans son cœur. Certaines ont même pris une signification différente. «La chanson Donner a pris un autre sens. On parle d’amitié, du fait de donner à l’autre, que ce soit du temps ou autre chose. C’est exactement ce qu’on a essayé de faire durant la pandémie. On rendait service, on donnait du temps à ceux qui en avaient besoin. J’ai encore espoir en la race humaine, même si elle me décourage parfois.» 

Par contre, les derniers mois n’ont pas du tout été une source d’inspiration pour de nouvelles chansons. «Je n’ai pas envie d’avoir de souvenirs de cette période. J’ai plutôt retravaillé de vieilles chansons. J’aimais mieux faire autre chose.» 



• À lire aussi: Josiane Comeau séduit avec sa version complètement réinventée de «La Balade de Jean Batailleur»

• À lire aussi: Suzie Villeneuve explique pourquoi elle a été aussi ébranlée après sa prestation à «La Voix»

UN CONSEIL AUX FINALISTES DE LA VOIX
Geneviève Jodoin a remporté la finale de La Voix l’an dernier, mais avec tout ce qui s’est passé depuis, elle a l’impression que ça fait beaucoup plus longtemps. «Quand j’écoutais l’émission, au printemps, j’avais des papillons dans le ventre. Mais en l’écoutant cet automne, j’ai l’impression que c’était dans une autre vie. C’est troublant à quel point ça me paraît loin.» 

Elle va toutefois renouer avec La Voix, puisqu’elle sera sur le plateau de la finale dimanche prochain. «Je n’aurais qu’un seul conseil à donner aux finalistes: respirez et profitez de chaque instant. C’est niaiseux, mais quand tu es anxieux, il faut te déposer et respirer avant de monter sur scène pour faire une prestation qui risque de changer le cours de ta vie. C’est le conseil que je me donnais l’an dernier. Je me souviens encore de m’être demandé pourquoi je m’imposais ce stress juste avant la finale. Mais je suis bien contente de l’avoir fait!» 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus