Damien Robitaille a repris un nombre impressionnant de chansons depuis le confinement | 7 Jours
/magazines/7jours

Damien Robitaille a repris un nombre impressionnant de chansons depuis le confinement

L’artiste pige dans de très nombreux répertoires

Image principale de l'article Les 125 chansons de Damien Robitaille
ARIANE LABRÈCHE/24 HEURES/AGENCE QMI

Damien Robitaille s’amuse. Il a mis en ligne 125 reprises et versions de ses chansons depuis le début de la pandémie. Ça va des Beatles aux Beastie Boys en passant par le thème de l’émission Les Simpsons. 

• À lire aussi: Damien Robitaille reprend «Wannabe» des Spice Girls et c'est savoureux

Une aventure qui a débuté le 16 mars, seul au piano, avec la pièce Isolation que l’on retrouve sur le premier album solo de John Lennon et du Plastic Ono Band.

Des pièces qu’il met en ligne sur sa page Facebook, Twitter, Instagram et sur sa chaîne YouTube. Il propose aussi de courts extraits sur la plateforme TikTok.

«Le mot d’ordre, là-dedans, c’est d’avoir du plaisir et de me donner un défi. Ça doit être le fun», a-t-il lancé, lors d’un entretien téléphonique.

Répertoire

Il a repris, entre autres, Bohemian Rhapsody de Queen, Good Vibrations des Beach Boys, Mamma Mia de Abba, La Macarena, Pyramid Song de Radiohead et Jump de Van Halen pour ne nommer que celles-là. Sa plus récente reprise? Dreams de Fleetwood Mac. 

Isolation, sa première chanson du jour, a obtenu 262 «j’aime» sur sa page Facebook.

Sa version de Sabotage, des Beastie Boys, a été sa plus populaire avec 1800 «j’aime» sur Facebook. 


• À lire aussi: Damien Robitaille honoré de participer aux festivités de la Fête nationale


«J’en ai fait une deuxième, une troisième et à la 35e, j’ai eu envie de prendre une pause, mais là, j’ai senti qu’il y avait de l’intérêt. La télé en a parlé et je me suis rendu à 50, à 100 et l’effet boule de neige s’est poursuivi. De plus en plus de monde ont embarqué. Je ne réalisais pas à quel point ça touchait les gens», a-t-il fait savoir.

Damien Robitaille a jeté les bases de cette folle aventure, lors d’une pause de quelques mois qui a suivi l’enregistrement, à l’été 2019, de son album de Noël.

«Je faisais ça pour le fun et j’ai arrêté. J’étais en tournée en France, en mars dernier, lorsque tout s’est arrêté et que je suis revenu chez-moi. J’étais seul à la maison, j’avais du temps à perdre et je me suis dit pourquoi pas», a-t-il raconté.

Complexité

Le choix des pièces se fait avec quelques critères.

«Je dois trouver la chanson bonne. Ça peut aussi être quelque chose d’inattendu ou qui fait référence à l’actualité. J’ai aussi des demandes spéciales, comme ce fut le cas pour Van Halen. Je ne connaissais pas beaucoup ce groupe, je me demandais ce que j’étais pour faire et Jump a fait son apparition», a-t-il mentionné.

Damien Robitaille peut passer plusieurs heures à préparer ces interprétations. «Je dois apprendre à les jouer, apprendre les paroles et coordonner le tout, avec l’ajout de la batterie qui a fait augmenter le niveau de complexité. Lorsque j’ai envie d’une pause, je sors une chanson de mon répertoire», a-t-il indiqué en riant.

Il avoue avoir eu de gros défis avec les voix de Bohemian Rhapsody et avec les paroles en coréen de Gangnam Style.

Après avoir intégré la guitare, la flûte à bec, l’harmonica et le violon, Damien Robitaille a mis la main, récemment, sur une trompette. À suivre.



À VOIR AUSSI: 21 personnages que vous aviez probablement oubliés dans la série Catherine

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus