Une finale pleine d’espoir pour Mon fils | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une finale pleine d’espoir pour Mon fils

Lundi 19 octobre à 20 h, TVA (Finale)

Jacob (Antoine L’Écuyer) va beaucoup mieux et espère qu’il réussira à vivre seul — avec un peu d’aide.
Photo : Eric Myre

Jacob (Antoine L’Écuyer) va beaucoup mieux et espère qu’il réussira à vivre seul — avec un peu d’aide.

Une nouvelle vie commence pour Jacob, qui emménage dans son propre appartement. Saura-t-il gérer son stress et résister à l’envie de consommer? De son côté, Laurence fait pression sur son frère pour qu’il reprenne contact avec Marielle. Assisterons-nous aux retrouvailles de la mère et du fils?

Le Dr Landry (Luc Senay) se réjouit des progrès de son jeune patient.

Photo : Eric Myre

Le Dr Landry (Luc Senay) se réjouit des progrès de son jeune patient.

Six mois ont passé depuis les événements racontés dans l’épisode précédent. Jacob a beaucoup progressé. Il a pris sa médication, a suivi ses traitements et s’est montré très assidu dans ses rencontres avec le Dr Landry. Il sait qu’il ne sera jamais complètement guéri, mais il s’est donné des moyens de prévenir et de contrôler les crises. Il est prêt à passer à une nouvelle étape de sa vie: avoir son propre appartement. 

Bien entouré

Jacob s’installe dans un immeuble supervisé. Vincent l’aide à déménager, mais Jacob insiste pour que son père le laisse défaire ses boîtes et s’installer lui-même. Il a envie d’être autonome et de commencer tout de suite sa nouvelle vie. Louis, le responsable de l’immeuble, vient lui souhaiter la bienvenue. Il lui précise qu’il est libre de faire ce qu’il veut et d’inviter qui il veut, comme il pourrait le faire dans n’importe quel autre appartement. Louis insiste cependant sur le fait qu’il est toujours là en cas de besoin. Il invite en outre Jacob à assister à une conférence le soir même. Francine, une femme qui vit depuis des années avec la schizophrénie, est invitée à parler de son expérience.

Pour la première fois, le jeune homme voit à quoi peut ressembler l’existence d’une personne qui a des problèmes de santé mentale, mais qui mène une vie normale. Francine rappelle aux membres du petit groupe qu’il s’agit d’un combat quotidien, mais que leur vie peut ressembler à tout ce qu’ils ont envie qu’elle soit. La présence de Louis et de Francine fait du bien à Jacob, qui se sent entouré et soutenu. Il aura d’ailleurs besoin des précieux conseils de Francine au moment où il se sentira glisser vers le bas... 

L’espoir de jours meilleurs

Avec son nouvel appartement, Jacob a aussi des responsabilités financières qui le forcent à se chercher un emploi. Geneviève, qui lui a souvent proposé de travailler à la boutique, est ravie de le voir débarquer un matin pour lui offrir ses services. Le jeune homme lui rappelle cependant qu’il n’est plus tout à fait le garçon qu’il était. Geneviève le rassure et lui propose un emploi de commis, qui consiste à placer la marchandise sans avoir à servir les clients. Jacob est motivé, mais sa première journée au travail tourne à la catastrophe, et il a envie de tout laisser tomber. Encore une fois, Francine l’encourage. Cela sera-t-il suffisant pour inciter Jacob à poursuivre ses efforts et à se donner une autre chance? Noémie, la jolie jeune fille qui travaille aussi à la boutique, pourrait devenir une raison pour Jacob d’avoir envie de se lever tous les matins et d’aller au travail...

Marielle

Marielle (Élise Guilbault) est inconsolable depuis que son fils refuse de la voir.

Photo : Eric Myre

Marielle (Élise Guilbault) est inconsolable depuis que son fils refuse de la voir.

Depuis que Jacob a coupé les ponts avec elle, Marielle est passée par toute la gamme des émotions. Renouer avec son fils est son souhait le plus cher, mais elle respecte sa décision et veut éviter de le brusquer. Quand Vincent et Laurence, qui est de retour de voyage, sont invités à souper chez Jacob et qu’elle est tenue à l’écart, elle craque. C’est plus que ce que son cœur de mère peut supporter, mais que peut-elle faire d’autre? Pour oublier son chagrin, Marielle se lance à fond dans son nouveau projet de foyer pour jeunes. 

Laurence voit à quel point la situation est pénible pour sa mère. Elle en veut à Jacob de continuer d’agir comme si Marielle n’existait pas. Laurence fait pression sur son frère pour qu’il change d’attitude et qu’il redonne une place à sa mère dans sa vie. Ces paroles trouveront-elles un écho en Jacob?  

Un hommage à Raïd    

Raïd (Mehdi Bousaidan) manque beaucoup à Jacob.

Photo : Yan Turcotte

Raïd (Mehdi Bousaidan) manque beaucoup à Jacob.

Jacob est toujours troublé par la perte de son ami Raïd. Il pense souvent à lui, et sa peine l’empêche d’avancer. Avec l’aide de Béatrice, Jacob décide d’organiser un événement au cours duquel il projettera les œuvres de son ami et lui rendra hommage. Il est très important pour Jacob que le nom de Raïd Bouhidel ne tombe pas dans l’oubli. 

À lire aussi

Et encore plus