Marina Orsini se confie sur sa relation avec son fils Thomas, âgé de 18 ans | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Marina Orsini se confie sur sa relation avec son fils Thomas, âgé de 18 ans

Image principale de l'article Sa belle relation avec son fils
Photo : Julien Faugere

Lors du récent 35e Gala des prix Gémeaux, Marina Orsini a obtenu un trophée pour son interprétation pleine de justesse d’Anémone dans Une autre histoire. Un événement inspirant aussi pour son fils, désormais adulte, qui marche dans les pas de sa mère et de son père. Elle s’est ouverte sur le sujet dans la plus récente édition du magazine La Semaine.

• À lire aussi:
Guillaume Lemay-Thivierge et Mélissa Désormeaux-Poulin émus par le passage de leurs filles à «À tour de rôles»

• À lire aussi:
Marina Orsini livre un message touchant à Marc Messier, avec qui elle a joué dans «Lance et compte»

«C’est fou comme la vie passe vite! C’est une nouvelle tranche de vie qui se passe très bien, par ailleurs. Honnêtement, c’est vraiment le fun de voir nos enfants grandir et s’épanouir. Je crois que le plus grand défi pour nous, les parents, consiste à guider nos enfants et à les ouvrir aux multiples possibilités que la vie a à leur offrir. En même temps, le destin suit son chemin. Mon fils, lui, veut marcher dans les pas de ses parents. Il veut chanter et jouer, c’est sa passion. En plus, Thomas a un beau talent. Voir que son enfant a une réelle passion et qu’il s’y donne à fond, c’est si rassurant. J’ai toujours passé beaucoup de temps avec mon fils.» a confié l’actrice. 

Depuis que son fils est entré dans l’âge adulte, leur relation a changé. «Je fais des choses que je ne me permettais pas avant, comme partir deux jours en lui laissant la maison. Il adore ça, mais il faut que je retrouve la maison telle qu’elle était avant mon départ. Mon fils et moi, vivons de nouveaux chapitres de vie. Thomas apprivoise l’autonomie et l’entrée dans l’âge adulte, et moi, le fait de lui tenir la main autrement. C’est difficile de lâcher prise. Mais, en tant que parent, ça ne signifie pas qu’on est moins là. Il faut simplement être présent autrement. C’est très beau!»

Lisez l’entrevue complète dans la plus récente édition du magazine La Semaine.

À VOIR AUSSI: 29 vedettes québécoises nées sous le signe de la Balance

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus