Un déménagement imminent pour Marie-Élaine Thibert et sa famille | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Un déménagement imminent pour Marie-Élaine Thibert et sa famille

Image principale de l'article Un déménagement imminent pour Marie-Élaine Thibert
Photo : Bruno Petrozza

Après un rendez-vous manqué en mars en raison de la pandémie, Marie-Élaine Thibert remet ça cet automne en nous présentant Carte blanche colorée, un spectacle événementiel avec invités, où la chanteuse renouera pour la première fois avec son public après plusieurs mois d'arrêt. En préparation d'un nouvel album, elle s'apprête également à quitter la ville pour la banlieue.

• À lire aussi:
Gino Chouinard secoué après avoir quitté la maison où ses enfants ont grandi

• À lire aussi:
Voici pourquoi Francisco Randez et son amoureuse, Ariane, ont pris la décision de quitter Montréal

Quand le rideau est tombé à la suite de l’annulation des spectacles au printemps dernier, Marie-Élaine Thibert était certaine que sa Carte blanche colorée, qui devait avoir lieu le 14 mars à la Place des Arts, ne verrait jamais le jour. À son grand bonheur, ce spectacle événementiel imaginé par Monique Giroux, et dans lequel elle doit relever certains défis que lui a lancés l’animatrice, sera capté et diffusé en direct sur le Web. Plusieurs invités se joindront à elle, comme sa grande amie Monique Giroux ainsi que Bïa, Mara Tremblay, Éric Charland et Jean-Martin Aussant. Ce dernier viendra lire un texte. 

«Je suis souvent allée voir Jean-Martin Aussant quand il faisait des conférences sur la politique à l’université, raconte Marie-Élaine. Je l’ai aussi vu dans le spectacle Légendes d’un peuple, où il était musicien. C’est un artiste en même temps qu’un politicien et un économiste, alors je me suis dit qu’il pouvait apporter beaucoup à mon spectacle. Quant à Bïa, qui mélange beaucoup le portugais, le français et l’espagnol, je trouvais que c’était un plus pour le spectacle et que ça me donnait un défi parce qu’avec elle, je vais chanter en espagnol. Mara et moi, on ne se connaît pas beaucoup, mais on s’est toujours appréciées. Quand elle était dans le groupe Les Frères à ch’val, elle m’impressionnait beaucoup parce qu’elle jouait du violon et que moi, de 7 à 16 ans, j’en ai joué. Quand je lui ai proposé de faire mon spectacle Carte blanche colorée, elle était très contente. On aime beaucoup l’émission Nashville, alors on fera du country ensemble. Éric Charland, c’est l’artiste émergent que j’ai rencontré quand j’ai fait un spectacle hommage à Félix Leclerc avec l’Orchestre symphonique de Montréal l’année passée. J’ai tripé sur sa voix et sur ses albums.»

UNE CHANSON SIGNÉE... LAURENT PAQUIN
Même si elle n’a pas pu donner de spectacles depuis le printemps, Marie-Élaine a continué de baigner dans la musique en préparant du nouveau matériel. «Ça fait presque deux ans que je travaille sur un nouvel album. Je pense que je vais le mériter quand il va sortir! (rires) J’ai écrit et composé une chanson; c’est une première pour moi. J’ai aussi une chanson tellement émouvante de Laurent Paquin et Andrea Lindsay! Laurent avait mis un texte très touchant sur Facebook et je lui ai dit que je le prendrais s’il ne faisait rien avec. Il me l’a laissé, et j’ai pensé à Andrea Lindsay pour la mélodie.» 

Antoine Gratton s’occupe des arrangements musicaux du disque. Marie-Élaine espère sortir un premier extrait avant les fêtes.

• À lire aussi: Marie-Élaine Thibert souligne ses 16 ans d'amitié avec Émily Bégin

• À lire aussi:
Marie-Élaine Thibert honorée de la parodie de Marc Labrèche à son sujet

UNE PÉRIODE DIFFICILE
Sans faire de détours, la chanteuse avoue que les derniers mois n’ont pas été faciles. «Pour certains artistes qui sont bien établis, qui sont dans le métier depuis longtemps, c’est plus facile pendant ce temps de covid. Malgré le fait que ça m’a fait du bien parce que j’étais en famille et parce que j’ai pu faire plein de ménage, j’ai quand même trouvé ça difficile car il a fallu en même temps que je fasse mon album, que je sois la ménagère et que je sois aussi la professeure de ma fille. Or un enfant ne prend pas aussi au sérieux son parent que son professeur. Quand les parcs étaient fermés, c’était super difficile parce qu’elle me disait qu’elle s’ennuyait. Tout ça m’est rentré dedans. On déménage aussi hors de Montréal, alors il fallait vendre la maison. En ce moment, on est en processus de recherche pour une maison. C’est beaucoup de changements. L’année 2020 n’a pas été facile, mais on est une famille soudée. On s’aime et on relève les défis, comme beaucoup d’autres familles. Ça nous a permis de nous rapprocher beaucoup.» 

Marie-Élaine est en couple depuis 15 ans avec le musicien Rémy Malo, et ils sont mariés depuis 7 ans. «Il est dans le band de La Voix. Il fait beaucoup d’émissions de télévision et de spectacles télévisés; il n’a donc pas été pénalisé tant que ça par la covid, parce que les émissions se sont déroulées quand même, mais sans public.»

QUITTER LA VILLE
Après avoir passé toute sa vie à Montréal, Marie-Élaine a besoin de changement. «Ça faisait très longtemps que je voulais partir, parce que j’étais tannée de la ville, du trafic, mais on ne pouvait pas parce qu’on avait mon beau-fils (le fils de son chum) une semaine sur deux. C’est toujours le cas, mais il va maintenant au cégep. Il est assez vieux, alors on peut se le permettre. Ce n’était pas prévu pour tout de suite, mais la covid a accéléré le processus parce que Rémy et moi, on est des artistes, et je ne travaillais plus. On veut avoir une meilleure qualité de vie, moins angoissante, à l’extérieur de Montréal. On veut aussi avoir moins de coûts, parce que c’est rendu extrêmement cher d’habiter à Montréal. On doit être partis de la maison en novembre. Ça commence à presser, mais on prend quand même notre temps; on ne veut pas acheter n’importe quoi et on veut aussi envoyer notre fille dans une bonne école.» 

Marie-Félix a huit ans. «C’est une petite fille angoissée, alors la covid a créé chez elle encore plus d’anxiété. De plus, elle va devoir changer d’école; elle est en deuxième année. Aussi, sa professeure avec qui elle a commencé l’année a dû quitter récemment parce qu’elle est enceinte et que c’est dangereux si elle attrape la covid. Depuis, ma fille a déjà eu trois remplaçants. Mais je suis tellement contente que l’école ne soit pas arrêtée! Les enfants ont besoin de se voir, de jouer et d’apprendre avec de vrais professeurs.»      

Le spectacle Carte blanche colorée par Marie-Élaine Thibert sera en webdiffusion le 18 octobre. Les billets sont en vente sur le site Internet de la Place des Arts. De plus, la chanteuse sera du spectacle L’histoire de mes chansons: Stéphane Venne, présenté en ligne le 19 novembre. Pour se procurer des billets: lepointdevente.com.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus