La faille | Un meurtre à glacer le sang | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

La faille | Un meurtre à glacer le sang

Mardi 13 octobre à 21 h, TVA

L’arrivée de l’enquêteuse Céline Trudeau (Isabel Richer) bouscule les habitudes de tout le monde, au poste et dans la communauté.
Photo: © TVA

L’arrivée de l’enquêteuse Céline Trudeau (Isabel Richer) bouscule les habitudes de tout le monde, au poste et dans la communauté.

Fermont, ville minière située à plus de 1000 km de Montréal, est soumise chaque année à des températures quasi polaires. Un mur habité de plus de 1 km de long y protège les citoyens du vent glacial, mais, quand un meurtre est commis en son sein, la panique s’installe. Voilà la prémisse de l’incroyable suspense La faille. 

Alexandre Théberge (Alexandre Landry) n’est pas toujours à l’aise avec les méthodes de sa nouvelle collègue.

Photo : © TVA

Alexandre Théberge (Alexandre Landry) n’est pas toujours à l’aise avec les méthodes de sa nouvelle collègue.

La rumeur qu’un cadavre a été trouvé dans le mur de Fermont se répand aussitôt la macabre découverte faite. «La tension est très élevée. Chacun des personnages de Fermont est touché personnellement, parce que tout le monde se connaît, là-bas. Tout le monde a des liens avec les victimes ou les suspects. Le milieu est en ébullition pendant l’enquête», explique l’auteur Frédéric Ouellet. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la petite communauté industrielle est frappée par un tel drame. Quelques années plus tôt, un enfant a perdu la vie dans le mur. Toutefois, ce qui semble être un dramatique accident pourrait, en réalité, être un meurtre...

Une enquêteuse exceptionnelle

Les habitants de Fermont sont sous le choc et veulent connaître l’identité du meurtrier qui rôde parmi eux.

Photo : © TVA

Les habitants de Fermont sont sous le choc et veulent connaître l’identité du meurtrier qui rôde parmi eux.

C’est encore Alexandre Théberge, le policier local qui avait retrouvé le petit Grégoire mort par intoxication, qui découvre ce deuxième corps. Il se retrouve alors avec une enquête de meurtre sur les bras, lui qui est plutôt habitué à régler des querelles d’ivrognes et autres délits mineurs. Comme il n’a pas les compétences pour mener la chasse à l’homme, on lui donne comme guide Céline Trudeau, une enquêteuse de Québec ferrée sur ce genre de crime et habituée à débusquer des assassins partout dans la province. «Céline est une excellente policière qui travaille beaucoup à l’instinct. Elle est capable de lire les gens, ce qui donne des scènes très intéressantes. Par exemple, lors d’une de ses premières discussions avec Alexandre, elle lui demande pourquoi il vit à Fermont. Quand il lui répond qu’il aime le plein air, la pêche et la chasse, elle réplique: “Mais tu ne chasses pas, toi!” Elle a cette espèce d’acuité qui lui permet de saisir quelqu’un du premier regard. Grâce à ce don, elle est une enquêteuse hors du commun», explique l’auteur Frédéric Ouellet. 

La super policière interprétée par Isabel Richer n’y va pas non plus par quatre chemins lorsqu’il est temps de poser des questions. Ses méthodes peu diplomatiques embêtent son nouveau partenaire. «Alex, c’est un bon gars qui veut prendre soin de son monde, qui ne veut blesser personne et qui veut garder de bons liens avec la communauté. Là, il se trouve poussé par Céline à confronter ses voisins pour faire avancer l’enquête et il n’est pas du tout habitué à ça. Il travaille toujours à la manière du good cop et non du bad cop», affirme son interprète, Alexandre Landry. Leurs méthodes divergentes n’empêcheront pas l’enquêteuse et Alexandre de tisser des liens intenses. «Avec Céline, il se développe beaucoup d’affection au fil de la série. Elle ne le laisse absolument pas indifférent, mais il est en couple», ajoute-t-il.

Au bord du gouffre

Même si Céline a un regard très lucide sur les autres, son don ne l’a pas empêchée de perdre la confiance de sa fille, Sophie, qui a préféré la fuir plutôt que lui pardonner un geste de son passé. Elle la retrouve avec surprise à Fermont en couple avec Louis-Philippe Ricard, le fils du propriétaire de la mine locale et de la mairesse de la ville. Puisque la «nouvelle famille» de Sophie a une grande influence sur la communauté, Céline n’a pas d’autre choix que de fouiller leur vie dans le cadre de son enquête, ce qui enrage profondément sa fille. Toutes ses questions impatientent également Jules Ricard, qui n’a certainement pas besoin de mauvaise publicité. Sa mine étant au bord du gouffre financier, il doit montrer patte blanche s’il veut espérer la sauver par une subvention gouvernementale. 

Un décor à couper le souffle

Les paysages polaires de Fermont sont magnifiques.

Photo : © TVA

Les paysages polaires de Fermont sont magnifiques.

Tournée dans le froid polaire de Fermont, La faille offre aux téléspectateurs un décor trop peu souvent vu à la télévision pour des raisons budgétaires. «La faille, c’est la beauté des grands espaces et l’hiver qu’on ne tourne pas souvent, mais qu’on vit souvent. Il y a quelque chose du Winter is coming de Game of Thrones, sauf qu’à Fermont c’est plutôt “Winter est tout le temps là”, rigole le producteur, Charles Lafortune.

À lire aussi

Et encore plus