Un nouveau défi pour Anthony Kavanagh | 7 Jours
/magazines/7jours

Un nouveau défi pour Anthony Kavanagh

Image principale de l'article Un nouveau défi pour Anthony Kavanagh
Elizabeth Delage

Humoriste, comédien et chanteur, Anthony Kavanagh est récemment devenu coach en PNL (Programmation neuro-linguistique), une méthode de développement personnel qu’il a efficacement adaptée à sa propre carrière. Il revient sur les principes de base de cette discipline et sur les bienfaits qu’on peut en retirer.

• À lire aussi: Anthony Kavanagh revient sur une choquante expérience de racisme qu'il a vécue

Anthony, comment avez-vous découvert la PNL?
J'ai découvert cette méthode dans les années 1990 avec Tony Robbins, qui faisait des infopubs à la télé. Avant d'aller tenter ma chance en France, j'avais fait son programme Pouvoir illimité. Ça m’a beaucoup aidé, car je misais toute ma vie sur cette aventure française, et ça venait avec un certain stress. Ce programme m’a permis de remettre de l’ordre dans ma tête et de bâtir une stratégie pour que ça fonctionne. J’ai donc flirté avec la PNL à ce moment-là, puisque Anthony Robbins en a pris les concepts pour en faire un show. Plus tard, je suis tombé sur des vidéos de coachs en PNL sur YouTube, auxquelles j’ai vraiment accroché. J’ai ensuite acheté des formations pour aller plus loin, car je trouve que c’est vraiment efficace.      

Pourquoi avez-vous souhaité devenir coach en PNL?
Dans mon dernier spectacle, Showman, j’ai glissé des concepts de PNL et de développement personnel dans une histoire. Dans le prochain spectacle, je veux le faire de façon plus frontale. Mais pour être crédible dans ma démarche, il fallait que j’aille plus loin et que je sois diplômé. J’ai fait une première formation en privé au Québec, et ensuite la formation de maître praticien, en Suisse. Mais à la base, j'ai fait tout ça pour moi, parce qu'il faut balayer devant sa porte avant tout.

Qu'est-ce que cette méthode vous apporte, concrètement?
Dernièrement, je suis allé chanter au centre Bell pouvoir le lancement de la saison de la chaîne Noovo. C'était la première fois que je devais chanter ma nouvelle chanson pour vrai, face à un public, dans une salle. J’ai eu une grosse pression que j’ai réussi à gérer facilement. Quand on vit du stress, notre cerveau a tendance à imaginer le pire et à construire des scénarios improbables. La PNL aide à transformer ces scénarios, car toutes les ressources sont en nous. J’ai réussi à transformer mon stress en succès.

Faut-il nécessairement une formation pour y arriver?
Non, et justement, c’est ce que je veux faire dans mon prochain spectacle: donner des clés aux gens. Il y a des choses très simples que l’on peut apprendre, des exercices de bas. Je pense même qu'on devrait enseigner ça à l'école, donner aux gens des techniques qui vont leur permettre de rester dans des états positis et régénérateurs, qui aident à avancer plus loin.

Dans des situations anxiogènes, est-ce une méthode efficace?
Complètement. J’ai même utilisé la PNL avec mon fils pour atténuer les angoisses qu’il pouvait avoir, surtout au début du confinement. Ça peut aider dans beaucoup de situations. Par exemple, depuis de très nombreuses années, je n’arrivais jamais à m’endormir avant deux ou trois heures du matin. Grâce à la PNL, je réussis à trouver le sommeil plus tôt.

Elizabeth Delage

• À lire aussi: Anthony Kavanagh lance sa toute première chanson

Quelles sont les clés pour réussir la PNL?
La PNL m’a rendu plus conscient et plus confiant, parce qu’elle permet d’abord de mieux se connaître soi-même et facilite la communication avec les autres. On perçoit la réalité avec nos cinq sens. Puis, elle passe à travers différents filtres, comme notre éducation, nos expériences de vie, etc. Le cerveau fait ensuite une représentation de tout ça, mais pour y arriver, il doit omettre, généraliser et déformer. On ne voit pas la réalité, on en perçoit plutôt une représentation telle qu’elle nous apparaît à travers nos yeux. Le cerveau est aussi comme un missile à tête chercheuse, c’est-à-dire qu’il envoie de l’énergie sur tout ce sur quoi on focalise. Par exemple, quand j’habitais à Paris, j’allais toujours chercher mes journaux à un kiosque, toujours le même. Quand ma femme est tombée enceinte, je me suis aperçu qu’il y avait une garderie juste à côté, que je n’avais jamais remarquée auparavant. Parce que mon cerveau n’en avait pas besoin.

Avez-vous l’impression que votre vie a changé grâce à la PNL?
Les quatre piliers de la PNL sont la curiosité, l’observation, l’apprentissage et l’aventure, parce qu’elle nous pousse à sortir de notre zone de confort. Ma vie a changé, mais je reste aligné sur mes valeurs. L’une d’entre elles est la passion. J’ai découvert que je pouvais régénérer cette passion en apprenant de nouvelles choses, en les transmettant et en les partageant avec les autres. 

Quels conseils donneriez-vous pour appréhender cette méthode?
Pour commencer, les gens peuvent aller voir un coach. Ensuite, si la démarche les intéresse, je conseille de suivre une formation. Il y a un livre que je recommande fortement, Thinking on Purpose, qui est le dernier livre du Dr Richard Bandler, qui a co-créé la PNL. C’est très intéressant et il comprend deux semaines d’exercices pour modifier sa vie. 

Comment se passe une séance de PNL avec un coach?
Un psy va ressasser le passé, le consultant en PNL va plutôt parler du présent et donner des conseils pratiques. Il va d’abord poser des questions qui vont aider la personne à trouver ses propres réponses, et ensuite à se débarrasser de certains blocages, ce qui lui permettra de changer et d’évoluer. La première chose est de définir concrètement un objectif clair face à un problème. Ensuite, on va trouver la façon la plus efficace d’atteindre cet objectif. Le but est d’apporter de l’aide.      

Est-on obligé d’avoir un problème spécifique?
Le coach en PNL veut trouver un but et installer un succès dans l’avenir, et il y a des stratégies pour tout. Quelqu’un qui procrastine beaucoup et qui n’arrive pas à faire les choses, on va lui demander comment il fait pour procrastiner, par exemple. On va trouver quel est le déclic qui l’amène à ne rien faire et on va ensuite changer ce comportement. La PNL est aussi extraordinaire pour les phobies. Au cours d’une seule séance, on peut changer une phobie. La PNL aide à contrôler notre cerveau et à ne pas laisser nos émotions nous contrôler.      

Son spectacle Showman est offerte en primeur sur les plateformes de vidéos sur demande de TVA Films et sur Apple TV. Pour en savoir plus sur l’artiste: anthonykavanagh.com

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus