Une candidate de La Voix aura son propre spectacle à Las Vegas | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Une candidate de La Voix aura son propre spectacle à Las Vegas

La chanteuse devient la troisième Québécoise à obtenir une résidence sur la Strip

Image principale de l'article Une candidate de La Voix en vedette à Las Vegas
COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

Elyzabeth Diaga suit les traces de Céline Dion et de Véronic DiCaire. La chanteuse deviendra cet automne la troisième Québécoise à présenter un spectacle en résidence sur la Strip de Las Vegas, avec Queens of Rock.

• À lire aussi: Suzie Villeneuve s'est préparée tout l'été au grand retour de La Voix

« C’est complètement fou. Je n’en reviens encore pas », souffle Elyzabeth Diaga au bout du fil.

La chanteuse est fébrile. Évidemment. Car il y a longtemps qu’elle rêve de voir son nom en lettres illuminées sur une marquise de Las Vegas. Celle qu’on a vue à La Voix plus tôt cette année courtise d’ailleurs les salles de spectacles américaines depuis quelques années, d’abord avec un showcase (une représentation réservée aux gens de l’industrie), puis une tournée de casinos locaux.

« Las Vegas, c’est la capitale du divertissement. J’y suis venue la première fois en 2015 pour assister à un spectacle de Heart. Et aussitôt, je me suis dit que je voulais venir faire des spectacles ici », se souvient-elle.

Il ne reste maintenant plus qu’à attendre le feu vert des autorités gouvernementales locales. L’industrie du divertissement se réveille tranquillement dans le Nevada, où les concerts en salle sont toujours proscrits en raison de la pandémie de COVID-19. Mais maintenant que les casinos ont repris leurs activités, les salles de spectacles devraient être autorisées à rouvrir leurs portes incessamment. « Tout le monde est sur le qui-vive ici. On s’attend à pouvoir commencer les spectacles à la fin du mois », indique Elyzabeth Diaga. 

Sur scène

La revue musicale Queens of Rock rend hommage aux femmes ayant marqué le genre.

Photo d'archives, Stevens LeBlanc

La revue musicale Queens of Rock rend hommage aux femmes ayant marqué le genre.

• À lire aussi: Le nouvel album de «La Voix» sort pour la rentrée

Dès que ce sera chose faite, elle montera sur la scène du Mosaic on the Strip – une salle de 600 places située entre le Hard Rock Café et le Planet Hollywood – à raison de quatre jours par semaine durant une année entière. 

Dans la salle, tout est déjà mis en place pour respecter les mesures sanitaires et leur évolution. 

« C’est une salle modulaire, alors elle peut être configurée différemment pour accueillir 200, 300 ou 600 personnes, selon les consignes. Ce n’est pas une grande salle comme celle où Céline Dion se donnait en spectacle, mais c’est vraiment parfait », précise la chanteuse. 

Le premier lever de rideau sur Queens of Rock est, pour le moment, fixé au 25 septembre. 

Version américaine

La chanteuse se produira au Mosaic on the Strip, une salle de 600 places située entre le Hard Rock Café et le Planet Hollywood.

Photo courtoisie, Gilles Beaulieu

La chanteuse se produira au Mosaic on the Strip, une salle de 600 places située entre le Hard Rock Café et le Planet Hollywood.

D’ici là, la chanteuse s’affaire à mettre les touches finales à ce Queens of Rock 2.0. Depuis sa création en 2013, cette revue musicale permet à Elyzabeth Diaga de s’immiscer dans le répertoire des grandes dames du rock, de Pat Benatar à Alanis Morrissette, en passant par Heart, Tina Turner et Blondie. 

La version que découvriront les spectateurs de Las Vegas ressemblera beaucoup à celle que les Québécois ont pu voir au fil des dernières années : seule la portion du spectacle jadis consacrée à nos divas locales a été retranchée pour le public américain. Quelques nouveaux titres sont également venus bonifier le programme, notamment If I Could Turn Back Time, emprunté à Cher. 

Un choix qui « cadre parfaitement » avec Vegas, remarque Elyzabeth Diaga en riant. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus