Le grand rire des François de l’humour | Le sens du spectacle | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Le grand rire des François de l’humour | Le sens du spectacle

Jeudi 6 août à 20 h, Radio-Canada

L’animatrice, Anaïs Favron.
Photo : © Radio-Canada

L’animatrice, Anaïs Favron.

Ces célèbres humoristes s’appellent Massicotte, Mercier, Morency, Bellefeuille et Léveillée, et sont tous prénommés François. Anaïs Favron nous propose de mieux les connaître grâce à cet épisode de la série Le Grand Rire... qui leur est consacré. 

La série Le Grand Rire de..., animée par Anaïs Favron, nous offre cette semaine un épisode qui met en vedette François Morency, François Massicotte, François Bellefeuille, François Léveillée et Jean-François Mercier, qui ont tous marqué le monde de l’humour à leur façon. Entre les numéros qui mettent en vedette chacun des humoristes, Anaïs Favron nous livre quelques faits historiques méconnus sur le prénom François. Les François ont marqué l’humour au Québec, mais sont aussi célèbres pour d’autres raisons.

On ne peut pas tous être parfaits

François Massicotte

Photo : © Radio-Canada

François Massicotte

C’est François Massicotte qu’on voit sur scène le premier, dans un populaire numéro présenté en 2011. L’humoriste raconte qu’il a voulu relever le défi lancé par sa blonde de préparer un souper presque parfait, comme le font les participants de la populaire émission du même nom. François Massicotte a été chargé de préparer la dinde pour le réveillon de Noël en famille. Puisque — ainsi qu’il l’avoue lui-même — il n’a guère de talent en cuisine, il n’a pas choisi le plat le plus facile pour épater ses convives! Certain de réussir la cuisson de sa dinde à la perfection avec l’aide de vidéos trouvées sur Internet, l’humoriste s’est vite aperçu que son souper comportait de nombreux défis, à commencer par le choix de la volaille. 

François Bellefeuille

Photo : © Radio-Canada

François Bellefeuille

De son côté, François Bellefeuille a voulu acquérir un nouvel animal de compagnie et s’est aperçu que certaines bêtes n’étaient pas adaptées à la vie de famille. Il est vrai qu’un homard n’était peut-être pas le meilleur choix à faire...

Mon nom est François, Jean-François

Jean-François Mercier

Photo : © Radio-Canada

Jean-François Mercier

Jean-François Mercier fait lui aussi partie de la bande des François, même si ses parents ont décidé d’ajouter Jean à son prénom. Il participe à l’émission avec un numéro présenté sur scène en 2009. L’humoriste y raconte ses retrouvailles avec un ancien camarade de classe qui était son souffre-douleur à l’époque. Ce dernier lui rappelle ces douloureux moments, qui lui valent des visites fréquentes chez le psychiatre. Puisque l’homme est maintenant mécanicien et que l’humoriste a justement des problèmes avec sa voiture, il n’ose pas le froisser et tente d’être plus gentil avec lui. Cependant, tout ne fonctionne pas toujours comme on l’espère, et les histoires n’ont pas toutes une fin heureuse...

L’apprentissage d’une nouvelle langue

François Morency

Photo : © Radio-Canada

François Morency

C’est à Québec, sa ville natale, que François Morency monte sur scène pour parler de sa famille. Il raconte d’abord l’histoire d’amour de ses parents et leurs 60 ans de mariage, et fait un clin d’œil à sa mère, qui affirme toujours qu’un homme se gagne par son estomac. Par ailleurs, afin de pouvoir échanger avec le fiancé de sa fille, un anglophone, la mère de François a décidé d’apprendre l’anglais. Sa compréhension de la langue et sa prononciation ont parfois mis ses proches dans l’embarras, surtout lors d’un voyage dans le Maine... Pour terminer, François Morency revient sur le fait qu’il est le seul membre de sa famille à ne pas être marié. Il faut dire que son expérience des agences de rencontres n’a pas été très concluante... Quant à François Léveillée, le dernier à monter sur scène, il présente un numéro de 2001 qui parle de consommation abusive et de difficiles lendemains de veille.  

François Léveillée

Photo : © Radio-Canada

François Léveillée

Un duo remarqué 

Si les François sont à l’honneur dans cette émission, Sylvain Marcel, qui a donné la réplique à François Massicotte dans la série 450, chemin du Golf, se joint à lui dans un numéro au cours duquel les deux hommes vont à la chasse.

À lire aussi

Et encore plus