L’ex de Julien Lacroix revient sur sa relation toxique avec l’humoriste | 7 Jours
/magazines/7jours

L’ex de Julien Lacroix revient sur sa relation toxique avec l’humoriste

Image principale de l'article L’ex de Julien Lacroix revient sur leur relation
DOMINICK GRAVEL/AGENCE QMI

C'est sur le site d'Urbania que Geneviève Morin, l'ex-petite amie de Julien Lacroix et une des neuf femmes ayant raconté son histoire avec l'humoriste dans un article du Devoir, poursuit son témoignage sur leur relation conflictuelle.

• À lire aussi: Rosalie Vaillancourt se prononce sur la chute de Julien Lacroix

• À lire aussi: Julien Lacroix brise le silence sur Facebook malgré des recommandations contraires

La principale intéressée a signé un billet touchant afin de poursuivre sa réflexion sur les six années qu'elle a passées en couple avec l'humoriste.

Morin revient, entre autres, sur des zones d'ombre et des souvenirs douloureux, en plus d'évoquer de la violence physique et psychologique. 

«Mais qu’est-ce que tu as fait, Julien? Comment retenir des moments comme ceux-là dans ma tête, alors que j’ai beaucoup plus grave à me rappeler: comment oublier les «putes», les «connes» ou les «bitchs» qui débordaient de ta bouche vodkarisée, à 5 h du matin?» mentionne-t-elle après avoir raconté un de leurs heureux souvenirs de voyage.

• À lire aussi: Les vedettes québécoises réagissent aux allégations visant Julien Lacroix

«Comment oublier les pleurs retenus... nos longues conversations épuisantes et émotives sur ton problème d’alcool? Comment oublier ce soir où, emporté par la colère, tu en es venu aux coups? Comment oublier ce soir-là, comment oublier cette phrase puissante... alors que j’étais couchée sur mon lit, ébranlée: arrête de pleurer, tu ne sais même pas à quel point je t’aime.» a poursuivi avec émotion la jeune femme.

Elle enchaîne en expliquant pourquoi elle est restée dans la relation toxique malgré tout durant six ans. «Quand c’est notre meilleur ami qui nous fait du mal et quand c’est l’amant amoureux qui s’en veut, qu’est-ce qu’on peut faire? Qu’est-ce qu’on peut faire quand notre plus grand ennemi, c’est l’amour de notre vie?»

Geneviève Morin poursuit son billet en se questionnant sur les paradoxes liés au sexisme et au rôle qu'on donne aux femmes dans notre société et notre culture.

Elle évoque également son incapacité à le pardonner. «Je ne suis pas prête à pardonner à quelqu’un qui n’a jamais voulu avouer ses torts, qui m’a manipulée et qui n’a jamais tenté réellement de changer ses comportements déviants.»

• À lire aussi: Allégations d’inconduite sexuelle: Julien Lacroix largué par son agence

Elle conclut en soulignant la gravité de ses gestes. «Ce n’est pas juste grave... c’est tellement grave la manière dont tu te comportes Julien et le dommage que tu causes autour de toi. Tu souffres, mon pauvre. Tu souffres et pour ça, tu fais souffrir les autres. Et tu ne fais rien pour changer.»


Geneviève Morin a conclu en disant que ça ne lui appartenait plus de se taire et de devoir le consoler.

Une triste déclaration qui incite à la réflexion. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus