France Beaudoin révèle des détails sur la prochaine saison d'«En direct de l'univers» | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

France Beaudoin révèle des détails sur la prochaine saison d'«En direct de l'univers»

Image principale de l'article Des détails sur «En direct de l'univers»
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Productrice de plusieurs émissions, France Beaudoin a travaillé très fort, avec ses équipes, pour aménagerles plateaux de télévision en fonction des directives sanitaires obligatoires. Ils ont dû trouver des aménagements pour que toutes les émissions puissent continuer à être en ondes à la prochaine rentrée.

En raison de la pandémie, aucune émission de la rentrée n’aura tout à fait le même look qu’à la saison précédente. À titre de productrice de Silence, on joue!, animée par Patrice L’Écuyer et diffusée à Radio-Canada, France Beaudoin reconnaît qu’il a fallu faire de grosses adaptations, autant pour le décor que dans le déroulement des jeux. «La nouvelle organisation de l’émission est majeure, car il y a habituellement beaucoup de manipulations d’objets et de proximité. Il n’y aura plus de divans; les invités seront assis sur des chaises. Ils auront maintenant des buzzers, comme une manette ou une télécommande, dans leurs mains. Quand les jeux demandent de la proximité, il y aura une sorte de “plexiglas design”. C’est vraiment beau, ce que l’équipe a réussi à faire.»

Bien entendu, les jeux ont aussi été adaptés. «Par exemple, au lieu d’être collé sur le front des participants, le mot sera affiché sur un écran, derrière eux. Il y aura beaucoup plus d’affichages à l’écran. L’équipe a trouvé toutes sortes d’astuces pour les jeux. Bien que ce soit ludique, l’émission est basée sur un contenu riche de connaissances générales; toutes les questions sont basées là-dessus, et ça nous aide beaucoup.» 

UNE SAISON EN BOÎTE
Productrice et animatrice de l’émission Pour emporter, à ARTV, France Beaudoin a mis les bouchées doubles pour la prochaine saison. «Comme on ne pouvait pas tourner au même endroit qu’habituellement, on a décidé de louer un espace dans un lieu culturel, où il ne se passe rien actuellement. On s’est donc installés dans une salle de l’Usine C, où on a rapidement monté un décor. En trois semaines et demie, on a tourné presque l’entièreté de la prochaine saison, sans public. Ça donne quelque chose d’encore plus intime. Plein d’invités arrivaient sur notre plateau et n’avaient pas parlé à beaucoup de monde en personne depuis très longtemps. C’est comme si certains avaient un besoin de s’exprimer.» Les dispositions seront aussi différentes pour l’émission On va se le dire, que Sébastien Diaz anime à Radio-Canada. «J’étais récemment avec l’équipe, et c’est la même chose. On adapte les décors, et on fera appel à la technologie pour parler à des gens qui sont à l’étranger.»
 

LA MUSIQUE QUI RASSEMBLE
Pour la prochaine saison d’En direct de l’univers, la productrice et animatrice est plutôt confiante. «Je suis sécurisée, parce qu’on a fait l’émission spéciale de la fête des Mères. Mais le défi est à tous les postes. On est en train de préparer la rentrée, qui sera aussi celle de Radio-Canada. On teste nos possibilités au maximum et on ajuste des choses. Heureusement, on a une équipe hyper motivée. Pour tout le monde, le mot d’ordre est: on apprend à vivre avec ça. On essaie de prendre les situations problématiques pour en faire quelque chose de créatif, même si on voit aussi les limites. Pour le public, retrouver certaines émissions à la télé, ou tout ce qui peut ressembler à un semblant de normalité, ça va faire du bien. On a besoin de rire, d’être touchés émotivement; ça nous ramène à l’essentiel.» 

France Beaudoin s’accordera tout de même une petite pause bien méritée, après une année rocambolesque. «On a planifié nos affaires afin d’avoir trois semaines de vacances. J’en suis très heureuse. Je m’en vais au chalet avec mon chum et les enfants. On va décrocher complètement.»

À VOIR AUSSI: 14 tournages qui reprennent en temps de Covid 

s " />

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus