Anne-Élisabeth Bossé, Sophie Desmarais et Monia Chokri dénoncent avec courage des agressions qu'elles ont subies | 7 Jours
/magazines/7jours

Anne-Élisabeth Bossé, Sophie Desmarais et Monia Chokri dénoncent avec courage des agressions qu'elles ont subies

Image principale de l'article Elles dénoncent des agressions subies
Dominick Gravel / Steve Madden

Depuis quelques jours déjà, une véritable vague de dénonciations déferle sur le Québec, et principalement sur le monde artistique et culturel. Certaines vedettes sont pointées du doigt et visées par des allégations, mais plusieurs autres personnalités publiques brisent le silence pour témoigner, avec courage, d'agressions subies.

• À lire aussi: Ariane Brunet révèle avoir été agressée par un chanteur populaire

• À lire aussi: Bernard Adamus exclu du prochain gala de L'ADISQ

• À lire aussi: Alex Nevsky s’excuse pour ses comportements abusifs dans un long message

C'est le cas, entre autres, des trois comédiennes Monia Chokri, Sophie Desmarais et Anne-Élisabeth Bossé, qui se sont rendues, chacune leur tour, sur leur compte Instagram respectif afin de raconter des abus, inconduites et agressions qu'elles ont subis, démontrant ainsi leur appui aux nombreuses victimes qui brisent le silence dernièrement.

Si les trois témoignages sont bien différents, ils prouvent tous une chose: ce genre de gestes, malheureusement communs, sont bien trop souvent banalisés et sont vécus par une grande majorité de femmes.

D'abord, Monia Chokri a relaté deux événements troublants qui lui sont arrivés alors qu'elle était plus jeune.

Capture d'écran

Capture d'écran



De son côté, Sophie Desmarais a parlé de plusieurs situations qui se sont déroulées sur des lieux de travail de la part de collègues, de supérieurs, dont une qui s'est déroulée il y a de ça à peine deux semaines.

Capture d'écran


Capture d'écran

Capture d'écran

Capture d'écran

Capture d'écran

Capture d'écran


Finalement, Anne-Élisabeth Bossé a témoigné d'histoires qui se sont produites tant ici, qu'à l'étranger, qui l'ont amenée à changer ses habitudes ou pire, à se questionner à savoir si elle était dans le tort, si elle avait mérité ce qui lui était arrivé. Elles demandent aux gens d'arrêter de dire, trop facilement, qu'eux ne se seraient pas laissés faire que «ce n'est malheureusement pas comme ça que ça fonctionne».

Capture d'écran

Capture d'écran

Capture d'écran

Capture d'écranCapture d'écran



• À lire aussi: Bonsound largue Yann Perreau visé par des allégations d’inconduites sexuelles

• À lire aussi: Coeur de Pirate et Les Soeurs Boulay se dissocient de leur maison de disques

• À lire aussi: Maripier Morin met sa carrière sur pause et entame une thérapie

Toute l'équipe aimerait envoyer beaucoup d'amour à Anne-Élisabeth Bossé, Monia Chorki et Sophie Desmarais, ainsi qu'à toutes les victimes.

Si vous avez besoin d'aide:
Centre d'aide aux victimes d'actes criminels: 1-866-532-2822
Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel: 1-888-933-9007
Juripop: 514-705-1637

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus