Stéphane Bellavance se considère choyé que toutes ses émissions reprennent bientôt | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Stéphane Bellavance se considère choyé que toutes ses émissions reprennent bientôt

Image principale de l'article Stéphane Bellavance se considère choyé
Photo : Patrick Seguin

L’animateur Stéphane Bellavance avoue se sentir privilégié de pouvoir reprendre les trois émissions de télé qu’il anime en suivant, bien sûr, les mesures sanitaires pour que le tout se fasse en sécurité. Et qui plus est, la comédie Rue King, dans laquelle il joue le rôle du maître de jeu, remporte un vif succès à Club illico, un projet qui l’a vraiment beaucoup amusé.

• À lire aussi: Des comédiens d'exception rassemblés dans cette nouveauté de Club Illico

Rue King, c'est une comédie où les acteurs n'ont aucun texte; ils doivent suivre vos directives, ce qui donne lieu à des moments très amusants!
Vraiment! Avec un projet comme celui-là, même si on savait qu’on avait les ingrédients pour que ça marche, on se demandait si ça allait prendre. Ça a fonctionné sur le plateau, et on avait un bon feeling. Restait à savoir si le public allait embarquer... Ç’a été le cas. Des amis de mes enfants de 12, 13 ans m’envoient des textos pour me dire qu’ils écouten Rue King et qu’ils rient comme des malades! Je croise des gens âgés à l’épicerie qui me disent qu’ils n’en reviennent pas à quel point c’est bon. Alors, ça couvre un public ultra-large, et c’est ce qui me fait le plus plaisir.

Il y a sûrement eu des moments où, après avoir donné vos directives aux acteurs, vous avez été ébloui par les performances qui ont suivi...
Absolument! Quand les acteurs arrivent, ils n’ont aucune idée de ce qui les attend. Nous, de notre côté, on est bien préparés à toute éventualité. Ils nous amènent dans des directions que nous n’avions pas prévues sur le plan du jeu. On adore ça, c’est très cool! On a fini de tourner en février, juste avant que la covid-19 nous tombe dessus. On pouvait encore tourner avec un public en studio. 

Y a-t-il des moments où vous auriez aimé, comme comédien, vous lancer dans l’action et vous amuser à improviser?
Oui et non. C’est sûr qu’il y a quelque chose qui est le fun dans le fait de plonger dans le vide, avec le décor, les costumes, les caméras et le public. Alors oui, j’aurais aimé ça, mais j’ai eu un plaisir fou à être maître de jeu! 

En juillet, vous entreprendrez les tournages de la nouvelle saison d’Au suivant!. Quels changements aurez-vous à faire?
Il n’y aura pas de public, et la file d’attente sera dans une pièce à côté, nous ne verrons pas les candidats. À l’écran, il n’y aura que moi et le participant et, entre chaque participant, la chaise va être désinfectée; tout sera fait pour que tous puissent jouer en sécurité. C’est moi qui prendrai les cylindres dans le carrousel pour eux, et ils seront numérotés. Il n’y aura donc aucune manipulation. Quant aux performances sur scène, quand il y aura plus d’une personne, ce sera parce qu’ils forment un couple dans la vie. Je suis heureux de recommencer les tournages parce que c’est un beau show et que les gens l’aiment.

Y aura-t-il une autre saison de Génial!?
Oui, on travaille fort là-dessus. L’émission sera faite aussi sans public, et on va réaménager le studio pour que l’équipe qui travaille avec Martin Carli ne travaille pas avec moi. Tout va être mis en place pour que la covd ne puisse se promener d’une personne à l’autre. Les tournages, qui devaient avoir lieu en avril, se feront en août.

Photo : Patrick Seguin

La pandémie a bouleversé bien de choses. Comment avez-vous vécu les derniers mois avec votre famille?
L’un de mes grands bonheurs est de me retrouver à table en famille. On prend nos repas tous les quatre ensemble. C’est bien important pour moi. C’était comme ça avant la covid-19, dans la mesure du possible. On a pris soin de nous, on a beaucoup cuisiné, on a fait l’école à la maison et on a fait notre part en restant à la maison, en se lavant les mains et en achetant local. On a pris ça à cœur et, plus mes tournages approchent, plus je suis vigilant. Il y a Moi j’mange à Télé-Québec qui reprend, alors je ne peux pas annoncer à l’une de mes gangs que je suis en quarantaine parce que j’ai attrapé le virus. 

Qu’avez-vous trouvé difficile pendant le confinement?
Ce n’était pas évident pour mes enfants. La cour de récréation, l’univers social et le sentiment de communauté de l’école, c’est ce qui leur a manqué le plus. Sinon, comme travailleurs autonomes, ma blonde et moi, on a vécu plein de belles choses à être à la maison. Quand je n’ai pas de tournage pendant un mois, un mois et demi, on est chez nous. Mis à part l’incertitude dans l’air, on y allait au jour le jour. Dans mon métier, on n’est pas toujours sollicité cinq jours par semaine. Si j’essaie de comparer ça avec des gens qui travaillent au même endroit depuis des années et qui, du jour au lendemain, se sont retrouvés confinés, c’est sûr que ç’a été un grand choc. 

Quel âge ont vos garçons?
Ils ont 13 et bientôt 11 ans. Ils grandissent, c’est incroyable! Je le vois à la vitesse où le frigo se vide... (rires)

Avec Au suivant!, Génial! et Moi j’mange, vous devez voir comme un privilège de pouvoir reprendre les tournages!
Privilège? Le mot est faible: je suis choyé! Parmi tous mes shows de télé, si un seul était revenu, j’aurais remercié le ciel. Mais là, les trois... Je suis très content pour moi et aussi pour les trois équipes. Pour produire des shows de télé, beaucoup de gens travaillent fort pendant toute l’année. D’un autre côté, je suis triste de voir tous mes collègues qui ne savent pas à quel moment ils pourront travailler de nouveau, reprendre des tournages.

Vous aurez donc un été assez chargé...
Oui. Mes vacances, je suis en train de les vivre. Même si je suis booké cet été, je suis juste heureux de pouvoir recommencer le travail et de savoir que les gens qui attendent de nouveaux shows à l’automne sont contents qu’on puisse se retrouver.

Stéphane anime à Télé-Québec Moi j’mange, le mardi à 19 h 30, de même que Génial!, du lundi au jeudi à 19 h.
Ces deux émissions reviendront à l’automne, tout comme Au suivant!, qui sera de retour à Radio-Canada.
 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus