Un été plus calme que prévu pour Guy Jodoin | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Un été plus calme que prévu pour Guy Jodoin

Image principale de l'article Un été plus calme que prévu
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Si l’acteur a vu ses représentations de la pièce Les voisins suspendues, le public peut le suivre dans la dernière saison de La Dérape. Alors qu’il s’apprête à passer un été moins occupé que prévu, Guy Jodoin espère pouvoir bientôt reprendre le travail ou la route, lui qui aime voyager.

Guy, une autre saison du Tricheur s’est récemment conclue. On a constaté une hausse marquée de l’auditoire durant le confinement, n’est-ce pas?
Oui, c’est ce qu’on m’a dit. Les circonstances ont peut-être amené des gens à découvrir l’émission. Nous avons réussi à finir notre année in extremis, parce que le 12 mars, c’était le branle-bas de combat, tout commençait à fermer. On a pu enregistrer les dernières émissions les 14 et 15 mars, avec moins de public, juste avant que toutes les productions télé soient arrêtées.

Et quels sont les plans pour la prochaine saison du jeu?

Tout est évolutif, mais normalement, il ne devrait pas y avoir de public. Ce qui est magique avec ce quiz-là, c’est qu’on a réalisé que tout le monde est à plus de 2 m l’un de l’autre! Alors on va revenir.

Par ailleurs, durant la belle saison, vous deviez remonter sur les planches pour jouer de nouveau dans
Les voisins...
En effet. L’an dernier, on a été super gâtés avec Les voisins: un mois avant de commencer à jouer au Centre culturel de Drummondville, c’était plein tout l’été. Je n’avais jamais vu ça. On a eu la possibilité d’aller jouer à Gatineau, Montréal et Québec, et on devait reprendre l’affiche à Québec parce que la demande avait été forte pour jouer à la Salle Albert-Rousseau.

Cela dit, on peut vous voir dans la troisième et dernière saison de
La Dérape, sur Club illico. À quoi doit-on s’attendre?
Je l’ai regardée avec ma conjointe, et elle a beaucoup aimé les trois saisons. Tout est bouclé dans la dernière, et je crois que les gens qui ont aimé la série ne seront pas déçus. On a fini le tournage le 1er novembre, à l’Autodrome de Saint-Eustache, et ce n’était pas évident. C’était le jour où il y a eu des vents violents qui ont causé beaucoup de dommages partout au Québec.

C’est un beau personnage que vous défendez, différent de ce que l’on vous voit faire habituellement.
Oui, j’ai adoré jouer Rick. Dès le début, on m’avait dit que je pourrais jouer un gentil, mais il y avait un rôle de méchant, entre guillemets, et j’ai tout de suite dit que si je pouvais avoir celui qui était le plus dur, je serais heureux, parce que j’ai souvent joué des rôles de gentils. Dans la première saison, Rick était un chien fini puis, dans la deuxième, il a frappé son mur parce qu’il est tombé d’un édifice et qu’il était pas mal fragilisé. Il est maintenant plus relaxe, il n’a plus de pression. C’est toujours un passionné de courses, mais sa femme l’amène ailleurs et il est plus léger après avoir passé au travers d’un vécu qui n’était pas facile, entre autres, le fait d’avoir dû réapprendre à marcher. 

Ça doit être un plaisir de se voir proposer des rôles différents, comme celui dans Alerte Amber. Est-ce un défi?
Le réalisateur m’avait expliqué que dans la série, il y avait du cœur, des tripes, mais que mon personnage, Marc-André Bonenfant, en était un de tête: il donne de l’information, point. Il sait où il s’en va et a un côté croche, parce qu’il a réussi à tasser le personnage joué par Sophie Prégent. On m’avait dit que dans la deuxième saison, on apprendrait à mieux le connaître. Le tournage devait avoir lieu d’avril à novembre... 

Par ailleurs, il est question qu’un autre film de Dans une galaxie près de chez vous soit enfin produit?
Ça fait longtemps qu’on dit qu’il y en aura un troisième. Lors du passage de la gang de Dans une galaxie au Tricheur, nous nous sommes tous vus après l’émission chez Claude, et il m’a confirmé qu’il était en écriture avec Pierre-Yves (Bernard) et qu’ils tripaient. Quand ils présenteront le projet, ce sera parce qu’ils seront prêts. 

Cet automne, on vous verra dans Escouade 99, réalisée par Patrick Huard. Comment avez-vous aimé votre collaboration?
On a tourné 13 émissions, et ç’a été tripant de travailler avec Patrick. C’est un super directeur d’acteurs et, en même temps, il est là pour te déstabiliser et amener ça plus loin. Il trouve toujours l’effet comique dans chacune des scènes, c’est impressionnant! Je joue l’un de sergents du poste de police. Ce qui me fait rire dans cette série, c’est que ce sont de bons policiers, efficaces, mais quand ils jasent, tu te dis: «Mais c’est quoi, ces gars-là?» Ils sont comme des ados entre eux.

Sinon, quel genre d’été comptez-vous vivre?

Ma douce est en télétravail, et je suis plus dans le bénévolat vidéo, pour faire plaisir à des gens. En même temps, je collabore avec des humoristes, comme Billy Tellier qui m’a demandé de participer à son Facebook Live avec Mickaël Gouin. Récemment, c’était avec Martin Vachon. Avez-vous des projets de vacances avec vos quatre enfants? Je devais partir avec deux de mes gars aux États-Unis. Tout avait été planifié, mais c’est tombé à l’eau. Je n’étais pas en confinement avec eux. Ils sont adultes, ils font leurs choses, et dès que nous aurons l’occasion de partir quelque part, nous le ferons. J’adore voyager.
 

L’ultime saison de La Dérape est offerte sur Club illico. On pourra découvrir Escouade 99 à l’automne, à Club illico. Pour voir à quelles dates sont reportées les représentations des Voisins à la Salle Albert-Rousseau, à Québec, allez à sallealbertrousseau.com.

À VOIR AUSSI:
15 papas marquants de la télé québécoise

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus