Francisco Randez explique pourquoi il a pris pour modèle Charles Lafortune | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Francisco Randez explique pourquoi il a pris pour modèle Charles Lafortune

Francisco Randez
Photo : Dominic Gouin

Francisco Randez

En 30 ans de carrière, Charles Lafortune a su se diversifier comme peu de gens l’ont fait dans ce métier. Acteur, animateur à la radio et à la télé, producteur: il a réussi à se renouveler. Francisco Randez a pris pour modèle l’animateur de La Voix, dont il admire la détermination et l’humilité.

• À lire aussi: Marie-Christine Proulx révèle avec quelle vedette québécoise elle rêve de travailler

• À lire aussi: Ingrid Falaise voulait être comme Marina Orsini

Photo : Eric Myre

Lorsqu’on demande à Francisco Randez pourquoi il admire Charles Lafortune, il répond sans ambages: «Pour beaucoup de raisons! Je n’ai pas eu de grands modèles dans ma vie — en fait, j’ai surtout eu des exemples à ne pas suivre... Grand amoureux d’impro, je suivais le parcours des joueurs de la LNI (Ligne nationale d’improvisation), et c’est là que je l’ai remarqué, probablement parce que nous avions le même profil physique. Comme c’est un grand brun comme moi, je me suis identifié à lui assez rapidement et j’ai suivi son parcours.» 

Force et humilité

Avec Michel Charette dans Watatatow.

Photo : © Radio-Canada

Avec Michel Charette dans Watatatow.

Charles a fait ses débuts dans Watatatow, puis a joué dans de nombreuses séries: Les sœurs Elliott, Diva, Catherine, Rivière-des-Jérémie, Les poupées russes, Lance et compte, Karl & Max... «Charles est un acteur d’abord et avant tout. J’ai fait mes premiers pas dans le métier avec Diva, au milieu des années 1990. Charles jouait aussi dans cette série, mais je n’ai pas eu l’occasion de tourner avec lui.» 

Avec Guy Jodoin dans Karl & Max.

Photo : © Club Illico

Avec Guy Jodoin dans Karl & Max.


• À lire aussi: Une grande victoire pour Charles Lafortune et son fils Mathis

Charles a également laissé sa marque à l’animation de jeux et de concours télévisés, notamment L’école des fans, Le cercle, La classe de 5e et La Voix. «Je le trouvais très bon dans La classe de 5e. Il a un côté pince-sans-rire, taquin, et cette émission lui convenait bien. C’est un animateur solide et calme, doué d’un bon sens de la répartie qui doit sûrement lui venir de ses années d’improvisation.» 

Dans La classe de 5e.

Photo : © MALIEPHOTO

Dans La classe de 5e.

«Charles m’apparaît comme un être persévérant. C’est une qualité que j’admire beaucoup. De plus, il est déterminé sans être prétentieux. Je trouve que, souvent, on valorise l’arrogance, le côté compétitif, comme si c’était la seule manière de réussir. Charles m’en semble bien loin: c’est une force tranquille. Malgré sa détermination, il fait les choses avec humilité. Il est gentil, mais ne se gêne pas pour dire ce qu’il pense. Il a un bon sens de l’humour, il est passionné, et sa passion est contagieuse. Son chemin est solidement pavé», poursuit Francisco.

Un producteur respecté

Charles, on le sait, a plusieurs cordes à son arc: il joue, il anime à la radio et à la télévision, et il est devenu un producteur influent. «Ce n’est pas toujours facile de s’intéresser à toutes sortes de choses à la fois. On risque d’en arriver à être bon dans tout, mais excellent dans rien. Ce n’est donc pas nécessairement un avantage. Charles a fait plusieurs choses jusqu’à maintenant, mais il est allé au bout de chaque projet. Aujourd’hui, c’est un producteur bien établi. Il a fait tout ce qu’il fallait pour en arriver à produire de grandes émissions de télévision. Je n’ai jamais eu la chance de travailler avec lui... J’aimerais bien être à ses côtés afin de le voir se préparer pour ses projets et les réaliser.» 

Sur le plan personnel, Francisco tient Charles en haute estime pour plusieurs raisons. «Il est un père et un mari investi et responsable. On peut imaginer le défi que représente son fils, Mathis, qui est autiste. Charles l’aime et compose avec la situation. On sent son amour pour sa famille. J’ai eu la chance de côtoyer Sophie (Prégent, la conjointe de Charles) pendant deux saisons sur le plateau de la série Cheval Serpent. Nous avons passé pas mal de temps ensemble, et grâce à elle, j’ai appris à connaître Charles. Ça m’a permis de mieux comprendre leur dynamique et leur implication en tant que parents. Je trouve qu’ils sont un couple et des parents modèles.»

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus