L'histoire de Valérie et Simon de «Lâcher prise» | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

L'histoire de Valérie et Simon de «Lâcher prise»

Image principale de l'article L'histoire de Valérie et Simon de «Lâcher prise»
Photo : Sébastien Raymond

Par une journée où tout va de travers, la route de Valérie Danault croise celle de Simon Phaneuf. Le policier ignore qu’en passant les menottes à la jeune femme, il se lie à elle pour de bon, même s’il fera l’impossible pour s’en détacher. 

Femme de carrière, Valérie Danault (Sophie Cadieux) se définit par son travail, qui l’occupe 80 heures par semaine. Elle accepte toujours plus de responsabilités, au détriment de sa vie familiale. Valérie adore son fils, Thomas (Antoine Archambault/Thomas Haché), mais il lui arrive d’être totalement dépassée. Par ailleurs, après avoir appris qu’Éric (Simon Lacroix), son conjoint, avait une aventure avec Kevin (Éric Paulhus), son meilleur ami, elle est passée à travers un divorce douloureux qui l’a affectée plus qu’elle n’ose le dire. Elle croit pouvoir continuer à mener cette existence exigeante toute sa vie; le jour où elle frappe un mur, sa chute est d’autant plus brutale.

La première rencontre de Valérie et Simon est mémorable, mais pas pour les bonnes raisons!

Photo : © Radio-Canada

La première rencontre de Valérie et Simon est mémorable, mais pas pour les bonnes raisons!

C’est une banale histoire de poux qui fait tout déraper. Valérie a tellement de choses en tête qu’elle oublie Thomas dans la voiture. Quand un policier lui demande ses papiers pour rédiger une contravention, la jeune femme hurle des injures et lance même son téléphone au visage d’un témoin de la scène. Elle comprendra plus tard que sa vie vient de basculer. Elle a besoin d’une pause, c’est urgent, mais elle tarde à s’en rendre compte et jette la responsabilité de ses malheurs sur tout le monde. Elle affirme être victime de brutalité policière. Elle dépose une plainte contre le policier Simon Phaneuf (Jean-Moïse Martin), un nom qu’elle n’est pas près d’oublier...

Une vraie folle!

La première fois qu’il croise la route de Valérie, Simon n’a aucun doute: cette femme est complètement folle. Il plaint le pauvre Thomas d’avoir une mère pareille et lui donne un morceau de gâteau pour le réconforter, ce que Valérie lui reprochera par la suite. 

Arrive l’audience au sujet de la plainte en déontologie. Si la première rencontre entre Simon et Valérie n’a pas été réjouissante, ce passage devant le comité l’est encore moins. Victime d’une blessure au pied, la jeune femme souffre le martyre. Elle se trouve un prétexte pour se rendre chez Éric et Kevin et voler ce qu’elle croit être des antidouleurs, mais c’est en fait de l’ecstasy. Dans un état second, elle se présente devant le responsable des enquêtes internes et déblatère sur sa vie pour finalement retirer sa plainte. Simon est absolument certain que quelque chose ne tourne pas rond chez cette femme. Il croit qu’il n’aura heureusement plus à la revoir, mais il se trompe: puisque Valérie n’est pas en état de conduire, il se sent forcé de la ramener chez elle, avant de se raviser et de l’emmener à l’hôpital. 

L’audience pour la plainte en déontologie policière déposée par la jeune femme prend une drôle de tournure...

Photo : © Radio-Canada

L’audience pour la plainte en déontologie policière déposée par la jeune femme prend une drôle de tournure...

La chaîne

Valérie a laissé tomber sa précieuse chaîne en or dans la voiture de Simon. Quand il la trouve, il la lui rapporte, comme le gentil garçon qu’il est. Cependant, puisque leurs rencontres tournent toujours à la catastrophe, il se coince la main dans la boîte aux lettres, et c’est ainsi que Valérie le trouve en rentrant chez elle. Or elle s’ennuie, et Simon est seul chez lui — sa femme, Josiane (Christine Beaulieu), et ses filles sont au chalet. Il accepte donc de souper avec Valérie, et la soirée s’éternise devant une série télé qui les passionne...

Quand Simon se fait surprendre la main coincée dans la boîte aux lettres de Valérie, cette dernière l’invite à souper, et leur relation commence à changer.

Photo : © Radio-Canada

Quand Simon se fait surprendre la main coincée dans la boîte aux lettres de Valérie, cette dernière l’invite à souper, et leur relation commence à changer.

De quiproquo en quiproquo

Lorsque Josiane apprend l’existence de Valérie, elle demande à son mari de ne plus la voir. Pendant cette période, la jeune femme a une aventure avec J-F (Emmanuel Schwartz), un des frères de Simon, tandis que ce dernier tente d’être un conjoint et un père parfaits. C’est peine perdue: le policier et Valérie sont attirés l’un par l’autre comme des aimants. 

Lorsque Josiane et Simon divorcent...

Photo : Laurence Grandbois Bernard

Lorsque Josiane et Simon divorcent...

La séparation de Simon et Josiane ouvrirait la porte à une relation possible entre Valérie et lui si un autre obstacle ne se dressait pas en travers de leur chemin. En effet, la grossesse de la jeune femme vient tout changer. Elle envisage d’abord de n’en parler à personne et de se faire avorter, mais le destin — avec un peu d’aide de Madeleine (Sylvie Léonard) — la pousse vers Simon.

... Valérie et lui peuvent enfin vivre leur amour au grand jour et élever ensemble leur enfant.

Photo : Sébastien Raymond

... Valérie et lui peuvent enfin vivre leur amour au grand jour et élever ensemble leur enfant.

Puisque Valérie a hérité de la maison de son grand-père, ils s’y installent après y avoir effectué plusieurs travaux supervisés par Gilles (Gildor Roy), qui n’apprécie pas beaucoup son nouveau gendre. Malaises, histoires abracadabrantes et malentendus sont le lot quotidien de Valérie et Simon, qui s’aiment malgré tout et qui désirent vivre heureux avec leurs enfants respectifs et leur petit Hadrien.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus