Voyez Elisapie et Pierre Lapointe offrir une sublime performance de la chanson «Moi, Elsie» | 7 Jours
/magazines/7jours

Voyez Elisapie et Pierre Lapointe offrir une sublime performance de la chanson «Moi, Elsie»

Un peu plus tôt cette semaine, à l'occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, Elisapie a publié un texte important, appelant à l'ouverture, qui est rapidement devenu viral. Voilà que lors de son passage sur scène, à Trois-Rivières, pour le grand spectacle de la Fête nationale, la chanteuse en a profité pour offrir un second texte, tout aussi poignant.


• À lire aussi: Elisapie publie un texte poignant qui devient viral pour la Journée nationale des peuples autochtones

En introduction, tout juste avant la performance, les animateurs de la soirée, Ariane Moffatt et Pierre Lapointe, ont salué les nations autochtones, réitérant l'importance d'être curieux des autres et de la différence.

«Plus c'est mélangé, plus on apprend les uns des autres», a lancé le chanteur avant de présenter celle qui, «par sa musique, véhicule l'idée du bien vivre ensemble»: Elisapie.

Accompagnée par Alexandra Stréliski au piano, la chanteuse inuk a livré un magnifique message qui, en plus de parler de la résilience des peuples autochtones qui se battent pour préserver leurs langues et leur unité, appelle surtout à l'ouverture.

«Il était une fois des mots. Des mots qui résonnaient depuis des milliers d'années sur un territoire grand comme 11 royaumes. Un jour, d'autres mots sont arrivés et ont tenté de faire disparaître ces premiers mots. Malgré beaucoup d'efforts, ces mots n'ont jamais disparu. Aujourd'hui, ils se lèvent pour retrouver leurs couleurs. Un jour, je serai grand et j'apprendrai tous ces mots, et toutes les histoires à partir de ces mots. J'apprivoiserai les silences, les différences, nos souffrances et nos héritages. Et peut-être, on pourra rêver d'un monde uni», a-t-elle déclaré.

Capture d'écran

• À lire aussi: Voyez cette prestation mémorable pour «les héros de notre enfance» au Grand spectacle de la Fête nationale

Elle poursuit: «Mais il faudra faire attention et prendre soin de cette unité. Tous les jours, toutes les heures, et il ne faudra plus jamais laisser tomber personne en cours de route: les plus visibles, les différents, les moins jeunes, les moins riches, les éloignés, les écorchés. Ceux qui n'arrivent plus à respirer. Ou celles pas encore disparues. C'est de notre multitude que naît notre richesse.»

Suite à son discours, Pierre Lapointe fait son arrivée sur scène pour rejoindre la chanteuse et la pianiste pour une magnifique interprétation de la chanson Moi, Elsie.

Capture d'écran

• À lire aussi: Un numéro d'ouverture rassembleur pour le Grand spectacle de la Fête nationale

Fait intéressant à savoir, cette chanson, qui paraît sur le premier album d'Elisapie, paru en 2009, a été écrite par Richard Desjardins à partir d'une idée de la chanteuse, mais la musique a été composée par Pierre Lapointe. Il était donc très touchant de les entendre la chanter ensemble.

Capture d'écran


Puis, pour clore sa performance, Elisapie a ensuite interprété la chanson Arnaq, qui, en langue inuktitute, signifie «femme».


Le spectacle sera disponible en rattrapage sur le site de TVA par ici.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus