La trahison présumée de Kate Middleton | 7 Jours
/magazines/lasemaine

La trahison présumée de Kate Middleton

Image principale de l'article La trahison présumée de Kate Middleton
Getty Images

Si Kate semble avoir assimilé avec aisance les exigences de la monarchie britannique, ce n’est pas le cas de Meghan Markle, pour qui, après une lune de miel de quelques mois, les choses se sont gâtées. Meghan reproche ainsi à Kate et aux autres membres de la famille royale de ne pas l’avoir soutenue et de l’avoir poussée vers la sortie.

• À lire aussi:
Meghan Markle croit être victime d'un «complot royal» contre elle

Meghan a déploré le fait d’avoir été délaissée et très peu guidée par la famille royale, tandis que le moindre faux pas de Kate était rapidement balayé sous le tapis et qu’elle bénéficiait d’un traitement de faveur des médias. Preuve en est le magazine Tatler, qui a récemment publié un article intitulé «Catherine la magnifique», rapportant le courage de la duchesse, sa fatigue supposée et l’important surcroît de travail qui lui revenait depuis le départ des Sussex.

Des propos rapidement réfutés par le palais de Kensington. Meghan Markle estime que sa belle-famille n’a rien fait pour l’aider et que cet article de Tatler est l’ultime preuve que Kate est constamment défendue face à la presse. Elle a par ailleurs confié qu’elle ne s’était jamais sentie soutenue par Kate. «De tous les membres de la famille royale, Meghan a dit qu’elle avait espéré développer une relation proche avec Kate, mais n’en a jamais eu la chance. C’était blessant et déstabilisant pour elle», a témoigné une source.

• À lire aussi: Archie: Un anniversaire en confinement à Los Angeles

La discorde remonterait au mariage des Sussex, en mai 2018. Lors de la répétition, Kate aurait insisté pour que les demoiselles d’honneur portent des collants afin de respecter le protocole, point de vue que ne partageait pas Meghan étant donné la chaleur prévue cette journée-là. Les fillettes n’ont pas porté de collants, mais la rancœur s’était installée. Meghan a plus tard confié que ce n’était pas un problème jusqu’à ce que Kate en crée un. Un mensonge? Selon la comtesse de Wessex, Sophie, épouse du prince Edward, la famille royale a bel et bien tenté d’aider Meghan à s’intégrer, sans succès... «Nous essayons tous d’aider un nouveau membre de la famille. J’espère juste qu’ils seront heureux. Souvenez-vous, j’ai mis cinq ans à m’ajuster et, pendant les six mois qu’ont duré nos fiançailles, je m’étais même installée au palais de Buckingham. On ne sait pas comment ça va évoluer.»

• À lire aussi: Meghan et Harry, squatteurs de luxe

D’après un proche de Meghan qui s’est confié au Daily Mail, «c’est l’une des raisons pour lesquelles Harry et elle avaient quitté la vie royale: un manque de soutien et un mépris total pour sa peine et son angoisse lorsqu’elle a été attaquée dans les médias. Meghan a dit que, plutôt que de la soutenir, on lui a donné le sentiment qu’elle en demandait trop, en attendait trop, quand tout ce qu’elle voulait, c’était le soutien du pouvoir en place.»  

À VOIR AUSSI: 15 faits méconnus et inusités à propos de la reine Élisabeth II

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus