Sam-Éloi Girard révèle son plan B sur le plan professionnel | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Sam-Éloi Girard révèle son plan B sur le plan professionnel

Image principale de l'article Sam-Éloi Girard révèle son plan B professionnel
Production

Après avoir passé la majorité de son adolescence devant les caméras, Sam-Éloi Girard se dit prêt à reveler de nouveaux défis. Le jeune homme de 17 ans nous ouvre la porte de son univers et nous parle de ses projets ainsi que du champ d'études qu'il a choisi de poursuivre.

• À lire aussi: Voici pourquoi Ima prend une pause de la musique

Après quatre saisons de Conseils de famille et une de Clovis, diffusées à Télé-Québec, Sam-Éloi nourrit le désir d’explorer de nouveaux horizons. «Lorsque j’ai décroché le rôle de Clovis dans Conseils de famille, je revenais tout juste d’un voyage de trois mois en Inde avec ma famille. À ce moment-là, je devais suivre un programme sport-études et me remettre à jouer au hockey. J’étais loin de me douter que je me retrouverais à tourner de 13 à 16 ans. Tout ça a marqué ma vie et je ne remercierai jamais assez les réalisateurs, les techniciens et les comédiens avec lesquels j’ai eu la chance de travailler. Ils m’ont aidé à forger mes talents de comédien et ils ont été une super famille pour moi.» 

Sorti grandi de ces années de tournage, Sam-Éloi compte aujourd’hui obtenir des rôles plus sérieux. «Cette année, j’ai décroché un rôle dans une nouvelle série qui n’a toujours pas été annoncée. Cette fois-ci, mon personnage n’est pas un garçon sage. Il ne s’agit pas non plus d’une série jeunesse. Pour l’instant, les tournages ont été reportés, mais j’ai bien hâte de pouvoir en parler davantage.»


UN CHOIX SURPRENANT
Bien qu’il garde un pied bien ancré dans le milieu artistique, le jeune finissant au secondaire a fait le choix de ne pas poursuivre ses études dans le domaine des arts. «J’ai récemment été accepté en techniques d’intervention en délinquance au Collège de Maisonneuve. J’ai fait ce choix parce que la situation des itinérants dans les rues de Montréal m’a toujours interpellé. Il m’est arrivé à l’occasion de m’asseoir avec certains d’entre eux pour leur parler. J’aime prendre le temps de leur venir en aide, car ce sont de bonnes personnes qui sont dans le besoin.» 

Sam-Éloi admet avoir surpris bien des gens en faisant ce choix de carrière. «Plusieurs s’attendaient à ce que je poursuive mes études dans un domaine connexe à la télévision. Cependant, je suis conscient qu’il s’agit d’un domaine risqué où tout peut s’arrêter du jour au lendemain. J’ai donc trouvé mon plan B et j’espère exercer un jour le métier d’intervenant.»

• À lire aussi: [QUIZ] Quels métiers occupaient ces 12 vedettes québécoises avant d'être connues?


L’APPEL DU RAP
Fils du chanteur Michaël Girard et petit frère de Tom-Eliot Girard — qui tente sa chance à La Voix cette année —, Sam-Éloi entretient comme eux un amour pour la musique. «Plus jeune, je chantais souvent avec mon père et mon frère. J’avais même enregistré une chanson sur un des albums de mon père. Il y a quatre ans, j’ai arrêté de chanter parce que ça me stressait trop. Je ne me sentais pas à la hauteur vocalement. Il y a néanmoins toujours un petit fond de musique en moi, et c’est tranquillement que je me suis tourné vers le rap. Je suis en ce moment à la recherche d’un beatmaker avec qui enregistrer le premier extrait d’un EP. J’ai déjà des textes en banque et, si tout va bien, je compte lancer quelque chose dans les prochains mois.» 

D’ici là, le jeune artiste, qui est aussi passionné de cinéma, vous invite à le suivre dans la série La vie compliquée de Léa Olivier, sur Club illico. «Une deuxième saison n’est toujours pas confirmée. D’ici mon entrée au cégep, je compte passer mon été à faire du skateboard et à voir des amis à distance», lance-t-il en terminant.

À VOIR AUSSI: LES 10 MEILLEURES SÉRIES SPORTIVES

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus