Nicolas et Louise de «L'amour est dans le pré» dévoilent leur secret pour que le couple dure | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Nicolas et Louise de «L'amour est dans le pré» dévoilent leur secret pour que le couple dure

Image principale de l'article Ils dévoilent leur secret pour que le couple dure
Hugo B. Lefort

Parmi les couples marquants de l'histoire de L'amour est dans le pré, il y a sans contredit celui formé par Nicolas et Louise. En entrevue dans la plus récente édition du magazine La Semaine, les amoureux reviennent sur leur rencontre et nous dévoilent leur secret pour faire durer l'amour au-delà du coup de foudre.

• À lire aussi: Marie-Eve Janvier quitte «L’Amour est dans le pré» et dévoile son nouveau projet

• À lire aussi:
«La famille est dans le pré»: une toute nouvelle émission avec vos candidats favoris de «L'amour est dans le pré»

«Notre relation est spéciale, en ce sens que nous sommes tombés en amour devant les caméras. L’émission s’est finie avec un magnifique voyage dans le Sud, c’était quasiment une lune de miel. Puis, une fois l’aventure de l’émission terminée, nous avons appris à nous connaître davantage», a d'abord expliqué Nicolas.

Gracieuseté V Télé


À propos justement de leur coup de foudre, Nicolas et Louise ont confié ce qui était, selon eux, la clé pour faire durer les papillons.

«Je dirais l’admiration mutuelle. Je dois vous avouer qu’au départ, Louise m’intimidait. Je la trouvais belle, intelligente, cultivée... quasiment trop pour moi. Puis, j’ai compris qu’elle a ses forces, que j’ai les miennes, et que nous nous complétons tous les deux. J’ajouterais aussi qu’entre nous, rien n’est compliqué. Même si on est un «jeune» couple, on a parfois l’impression de se connaître depuis des années tellement on est faits l’un pour l’autre», a dit l'agriculteur.

Sa douce, du même avis, ne tarissait pas d'éloges à propos de son amoureux.

«De mon côté, plus je connais Nicolas, plus je suis impressionnée par sa personnalité, sa bonté, son esprit de famille, sa débrouillardise. J’ai réalisé qu’à la ferme, non seulement il supervise un troupeau de 60 vaches, mais il se débrouille en plomberie, en électricité, en mécanique. Il est agriculteur de neuvième génération, il a la passion de son métier, et c’est beau de voir ça», a-t-elle souligné.

Lisez l'entrevue complète avec Louise et Nicolas dans la plus récente édition du magazine La Semaine
 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus