Jean-Marc Généreux travaille sur ses mémoires | 7 Jours
/magazines/7jours

Jean-Marc Généreux travaille sur ses mémoires

Image principale de l'article Jean-Marc Généreux travaille sur ses mémoires
Photo : Julien Faugere

Grand maître de la danse et juge à la très populaire émission Révolution, Jean-Marc Généreux sait apprécier les petits moments précieux que la vie met sur son chemin, même quand son quotidien est affecté par le confinement. Il nous parle de «ses p'tits bonheurs», et du projet qui l'occupe durant la crise actuelle.

• À lire aussi:
Jean-Marc Généreux planche sur son propre film

• À lire aussi:
Jean-Marc Généreux dévoile un de ses talents cachés

1) Artiste jusqu'au bout des doigts

«D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait de la peinture. J’ai commencé avec la gouache quand j’étais au primaire. À l’école, j’ai toujours été fasciné par les arts plastiques, alors peindre des toiles était une suite logique et c’est devenu un merveilleux exutoire dans ma vie. Quand je peins, j’entre dans ma bulle, personne ne vient me déranger et j’ai entièrement le contrôle sur ce que je fais. Quand c’est beau, je suis bien content et quand c’est moins beau, ce n’est pas grave, car peindre me fait du bien et je le fais pour moi.»

Photo : VALERIE BLUM



2) Promener sa douce Francesca
«Depuis le confinement, beau temps, mauvais temps, on va marcher. Je prends un grand plaisir à aller promener ma fille Francesca. France et moi, on part avec elle pour la promenade et elle se plaît à nous écouter, car on parle comme des pies. (rires) Parfois, on prend le temps de s’arrêter sur un banc de parc pour prendre de grandes bouffées d’air. C’est rendu que ça fait partie de notre petite routine quotidienne. Sincèrement, c’est devenu un grand moment de bonheur.»

3) Vive le Scrabble
France et moi, on trippe sur le Scrabble! On joue souvent ensemble, mais on aime aussi jouer en équipe avec mes deux sœurs, Anne-Marie et Françoise. On pète des scores, ça n’a pas de bon sens! On niaise pas avec ça, on se donne au maximum, comme si on était en compétition aux Olympiques. J’ai tellement de beaux souvenirs avec ce jeu, car j’y ai joué pendant longtemps avec mon père et c’est ça qui nous réunissait dans de beaux moments père-fils.»

Collection personnelle



4) Go Habs Go
«Je suis un fan fini des Canadiens de Montréal; c’est triste que notre saison de hockey ait été interrompue... Dès que ce sera possible, j’ai hâte de retourner voir des matchs en compagnie de mon fils, Jean-Francis. Il vit en appartement avec sa blonde et n’habite donc plus à la maison, mais on adore aller voir jouer les Canadiens ensemble au Centre Bell. J’avoue que je suis un peu intense... Ma femme et mon fils pourraient le confirmer, car je connais tous les joueurs, toutes leurs statistiques, et je critique toutes les décisions. Je suis le pire gérant d’estrade qui existe, mais on a tellement de plaisir durant nos sorties de hockey! (rires)»

5) L'écriture, une belle thérapie
«J’écris depuis longtemps et j’aime ça. Je ne lis pas beaucoup, car je soupçonne avoir une légère dyslexie, mais je me donne beaucoup à l’écriture, et ce, depuis des années. J’écris des projets télé, des fictions, des films et je travaille présentement à la rédaction de mes mémoires. Ça tombe bien, ces temps-ci, j’ai un petit peu de temps libre. (rires)»

6) Moments de télé bien collés
«Je suis un grand amateur de télévision. En fait, j’écoutais la télé avant même qu’elle existe! C’est la même chose avec le cinéma, et si je visionne un film de James Bond, je suis toujours convaincu que je l’aurais joué mieux que ça. (rires) Disons qu’avec le confinement, je me suis gâté en écoutant plein de séries et des films en fin de soirée. Mais ces moments-là avaient un gros bonus: vers 20 h, après la routine de la journée avec Francesca, alors qu’on veut relaxer devant la télé en famille, ma fille me regarde et je sais ce qu’elle veut. J’installe une bavette sur mon torse, je la colle sur moi. À chaque fois, elle s’endort comme ça, bien blottie sur son papa. C’est quasi instantané. J’ignore si pendant ce temps devant la télé elle absorbe ce que France et moi regardons, mais je sais que ça la rend heureuse... et ça me comble de joie.»

Collection personnelle



7) Amateur de golf
«Comme j’adore le golf, je suis tellement heureux qu’on puisse recommencer à jouer! Ça fait partie de mes activités préférées depuis longtemps. J’ai découvert ce sport quand j’avais environ 16 ans, alors que je dansais déjà dans des compétitions avec France. J’ai vite accroché, car j’en avais besoin. Il faut comprendre que France et moi sommes deux têtes fortes, mais quand on joue au golf, tout se passe entre moi et la balle, alors si ça se passe mal, je ne peux blâmer personne. (rires) Je suis allé à deux reprises aux Masters d’Augusta, aux États-Unis. J’y ai vu jouer de grands maîtres du golf tels que Tiger Woods, Mike Weir et Fred Couples.»

Jean-Marc Généreux reviendra pour la troisième saison de Révolution en 2021, à TVA.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus