18 vedettes qui ont eu recours à l'adoption | 7 Jours
/magazines/starsysteme

18 vedettes qui ont eu recours à l'adoption

De nombreux artistes ont choisi de se tourner vers l’adoption pour fonder ou agrandir leur famille. Pour différentes raisons, ils ont ouvert leur cœur à un enfant qui avait besoin d’un foyer, et ils sont aujourd’hui à la tête de familles magnifiques. 

Lionel Richie    

Photo : Getty Images

Peu de gens le savent, mais Nicole, fille de Lionel Richie, a été adoptée. En 1983, le chanteur a accepté de prendre sous son aile la fillette alors âgée de deux ans, puisque ses parents, qui faisaient partie de son équipe de tournée, avaient des difficultés financières et ne pouvaient subvenir à ses besoins. Au fil des mois, Lionel et son épouse se sont profondément attachés à la petite Nicole, qu’ils ont fini par adopter officiellement lorsqu’elle a atteint l’âge de neuf ans. 

Charlize Theron    

Photo : Getty Images

L’actrice originaire d’Afrique du Sud a adopté deux enfants seule: Jackson, en 2012, et August, en 2015. «Je me suis lancée dans le processus d’adoption parce que j’étais convaincue que je pouvais remplir le rôle de mère et donner à mes enfants tout l’amour et l’attention dont ils avaient besoin», a expliqué la star.  

Calista Flockhart    

Photos : Getty Images

L’histoire d’adoption de Calista Flockhart est très touchante: en 2001, l’interprète d’Ally McBeal a décidé qu’elle en avait marre d’attendre l’amour pour devenir maman, et elle a adopté un petit garçon prénommé Liam. À peine un an plus tard, la jeune mère célibataire est tombée sous le charme de l’acteur Harrison Ford, et ce dernier a accepté d’élever Liam comme s’il était son propre fils. Calista et Harrison sont aujourd’hui mariés depuis plus de 15 ans.  

Sharon Stone    

Photos : Getty Images

Après avoir fait trois fausses couches en raison d’une maladie génétique, l’actrice a dû abandonner son rêve de porter un enfant, mais elle n’a jamais laissé tomber son désir de devenir maman. Elle a d’abord adopté un premier garçon en 2000, puis un deuxième en 2005 et finalement un troisième en 2006. «Je suis si reconnaissante que mes enfants m’aient choisie comme maman», a-t-elle déjà déclaré au sujet de ses trois fils.  

Sia    

Photo : Getty Images

Après avoir laissé sous-entendre en entrevue qu’elle pourrait un jour avoir recours à l’adoption, la chanteuse de 44 ans a annoncé en 2020 qu’elle était la mère adoptive de deux adolescents depuis plus d’un an. L’interprète de Chandelier a expliqué qu’elle avait adopté ses fils lorsqu’ils avaient 18 ans, moment où ils étaient devenus trop vieux pour résider en famille d’accueil. «Je les aime!»   

Kristin Davis    

Photo : PCN.com

L’interprète de Charlotte dans Sex and the City n’a pas attendu de trouver l’amour pour réaliser son rêve de devenir maman: en 2011, elle a adopté une fillette prénommée Gemma Rose. Puis, en 2018, la mère célibataire a de nouveau eu recours à l’adoption pour accueillir un petit garçon, dont elle n’a pas dévoilé le prénom. «Je souhaitais me tourner vers l’adoption depuis très longtemps», a confié l’heureuse maman.  

Cate Blanchett    

Photo : Getty Images

Déjà parents biologiques de trois garçons, Cate Blanchett et son mari ont choisi de se tourner vers l’adoption pour agrandir leur famille. En 2016, ils ont reçu l’appel qu’ils espéraient tant: une fillette les attendait. C’est ainsi que toute la famille a accueilli la petite Edith. «Mes garçons sont fous d’Edith! Elle est un peu leur poupée... mais elle est beaucoup leur sœur», avait-elle confié à l’époque.  

Meg Ryan    

Photo : Getty Images

Après avoir donné naissance à son fils, Jack, en 1992, Meg désirait avoir un autre enfant, mais son divorce (elle était mariée avec l’acteur Dennis Quaid) est venu changer ses plans. En 2006, toujours célibataire, elle a finalement pris la décision d’adopter un bébé. Elle s’est rendue en Chine pour aller chercher la petite Daisy True, alors âgée de 14 mois.  

Jamie Lee Curtis    

Photo : Getty Images

«Adopter, c’est prendre un chemin plus compliqué, mais c’est aussi une magnifique façon de fonder une famille. Il faut simplement rester ouvert à tous les côtés de cette expérience», a déclaré Jamie Lee Curtis après avoir adopté eux enfants: Annie, en 1986, et Thomas, en 1996. C’est en raison de problèmes de fertilité qu’elle et son mari se sont tournés vers l’adoption.  

Angelina Jolie et Brad Pitt     

Photo : Getty Images

Lorsqu’Angelina Jolie a rencontré Brad Pitt, en 2004, elle était déjà maman de Maddox, adopté au Cambodge en 2002, et elle était en processus pour accueillir Zahara, une fillette éthiopienne qui n’avait alors que quelques mois. L’acteur a rapidement fait les démarches pour devenir légalement le père des deux enfants. Par la suite, l’ex-couple chouchou d’Hollywood s’est rendu au Vietnam pour y adopter Pax, en 2007. Les acteurs ont également eu trois enfants biologiques: Shiloh, née en 2006, et les jumeaux Knox et Vivienne, nés en 2008.  

Photo : Getty Images

Hugh Jackman    

Photo : Getty Images

L’acteur et son épouse, Deborra-Lee, rêvaient depuis toujours d’adopter des petits. Lorsque le couple a appris qu’il serait incapable d’avoir des enfants biologiques — après que Deborra-Lee, alors dans la quarantaine, a fait trois fausses couches —, il s’est naturellement tourné vers l’adoption. «Nous nous sommes demandé où étaient les besoins. Nous avons constaté que peu d’enfants de couleur étaient adoptés, car les gens voulaient des enfants qui leur ressemblent, alors que ça n’avait aucune importance pour nous», a raconté Hugh, aujourd’hui papa d’Oscar et d’Ava.  

Diane Keaton    

Photo : Getty Images

L’actrice avait franchi le cap de la cinquantaine lorsqu’elle a ressenti l’appel de la maternité, peu après la mort de son père. Célibataire, elle a adopté sa fille, Dexter, en 1996, et son fils, Duke, en 2001. «La maternité m’a complètement changée. J’ai pris conscience que j’étais jusqu’alors très centrée sur moi-même», a expliqué la star, maintenant âgée de 74 ans.  

Michelle Pfeiffer    

Photo : Getty Images

L’actrice était divorcée lorsqu’elle a pris la décision d’adopter un enfant toute seule. Deux mois après avoir entamé le processus pour adopter sa fille, Claudia Rose, elle a toutefois rencontré celui qui allait devenir l’amour de sa vie, David E. Kelley. «J’étais nerveuse à l’idée de lui en parler», a admis Michelle. Mais heureusement, David a choisi d’embarquer dans l’aventure avec elle. Un an plus tard, le couple a accueilli un enfant biologique, John Henry. «Ça m’a fait aimer David encore davantage», a confié la star.  

Madonna    

Photo : Getty Images

Après avoir porté deux enfants, Lourdes et Rocco, Madonna a choisi de recourir à l’adoption pour agrandir sa famille. Chaque fois, la star s’est tournée vers le Malawi, pays africain qu’elle affectionne particulièrement depuis qu’elle y a fait des voyages humanitaires. Elle y a adopté David en 2006 et Mercy James en 2009. Puis, en 2017, la chanteuse a adopté deux autres enfants malawites, des jumelles de quatre ans prénommées Estere et Stella.  

Photo : tirée de Twitter

Ewan McGregor    

Photo : Getty Images

Des quatre filles de l’acteur et de son ex-épouse, Eve Mavrakis, deux ont été adoptées, respectivement en 2008 et en 2011. McGregor a adopté la plus âgée des deux, Jamyan, en Mongolie alors qu’il tournait le documentaire Long Way Around.  

Sheryl Crow    

Photo : Getty Images

En 2006, la chanteuse a vu son rêve de devenir maman s’effondrer lorsqu’elle a rompu ses fiançailles avec Lance Armstrong et reçu un diagnostic de cancer en l’espace de quelques mois. Elle a toutefois refusé de se laisser abattre: peu après avoir gagné son combat contre la maladie, elle a quitté Los Angeles pour s’installer à Nashville et elle a entamé le processus pour adopter son premier enfant, Wyatt, dont elle est officiellement devenue la maman en 2007. Trois ans plus tard, elle a adopté son second fils, Levi. «Tout ce que je voulais dans la vie, c’était être maman», a confié la chanteuse comblée.  

Katherine Heigl    

Photo : Getty Images

L’actrice a grandi auprès d’une sœur aînée adoptée en Corée du Sud. Très jeune, elle avait donc déjà le rêve d’adopter un enfant. «C’est important pour moi, car ç’a joué un grand rôle dans ma vie en général et dans ma vie de famille en particulier», a expliqué Katherine. C’est donc le plus naturellement du monde qu’elle et son mari, Josh Kelley, ont adopté leurs deux filles: Naleigh, en Corée du Sud, en 2009, puis Adalaide, aux États-Unis, en 2012. Ils ont également un fils biologique, Joshua,qui est né en décembre 2017. 

À lire aussi

Et encore plus