Marie-Christine Proulx a choisi de surmonter son trouble hypocondriaque | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Marie-Christine Proulx a choisi de surmonter son trouble hypocondriaque

Image principale de l'article Marie-Christine Proulx surmonte son hypocondrie
Photo : Julie Perreault / TVA

En entrevue dans le magazine La Semaine, Marie-Christine Proulx a révélé avoir un côté hypocondriaque.

• À lire aussi:
Marie-Christine Proulx révèle avec quelle vedette québécoise elle rêve de travailler

«Je serai de retour à la radio de Rythme FM cet automne et je suis à Sucré salé tout l’été. Je l’ai su avant même que la pandémie se déclare. Nous nous sommes demandé comment Sucré salé allait renaître. L’essence même de l’émission, c’est d’aller à la rencontre des gens sur les lieux, ce qu’il n’est plus possible de faire en ce moment. Patrice et l’équipe ont travaillé fort pour renouveler la formule. Je suis privilégiée de faire partie de l’aventure. J’avoue que la seule chose qui m’a fait hésiter au début, c’est de devoir sortir de chez moi. Compte tenu de ma tendance à l’hypocondrie, j’ai fait du télétravail pendant plusieurs semaines. J’ai animé l’émission de radio de la maison et je ne sors pas beaucoup. Je me suis lancé ce défi personnel: travailler à Sucré salé, c’est ma manière de me déconfiner» a-t-elle révélé.

Lorsque la journaliste lui demande si elle est vraiment hypocondriaque, elle répond en toute honnêteté: «Oui, je l’étais avant et, avec la covid, certaines peurs ont ressurgi. J’ai hésité avant d’aller à l’épicerie ou dans les magasins. Maintenant, je suis sortie à quelques reprises, avec mon masque et en respectant les consignes. Il n’est pas question pour moi de faire de grandes files. Ça me demande un gros travail sur moi-même, mais je ne voulais pas rater cette occasion de faire Sucré salé. C’est un super beau défi! Je me suis dit que j’étais capable de sortir de chez moi et de me sentir en sécurité.»

Lisez l'entrevue complète dans votre magazine La Semaine actuellement en kiosque.

À VOIR AUSSI : 29 vedettes québécoises nées sous le signe des Gémeaux

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus