Gilbert Sicotte rend hommage aux aînés avec son prix Iris du meilleur acteur | 7 Jours
/magazines/7jours

Gilbert Sicotte rend hommage aux aînés avec son prix Iris du meilleur acteur

L'artiste a été couronné meilleur acteur, mercredi, au Gala Québec Cinéma

Image principale de l'article Gilbert Sicotte rend hommage aux aînés
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

C’est avec un grand bonheur et une certaine forme de soulagement que Gilbert Sicotte a reçu mercredi soir le prix du meilleur acteur au Gala Québec Cinéma pour sa performance dans le film Il pleuvait des oiseaux. « Recevoir un prix comme ça, dans une période comme celle que nous vivons en ce moment, c’est comme un boost. Je l’apprécie vraiment », a-t-il confié en entrevue jeudi.

• À lire aussi: Les grands gagnants du Gala Québec Cinéma

Ce prix Iris arrive deux ans après son congédiement du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (où il a enseigné pendant 30 ans) en raison d’allégations de harcèlement psychologique. Après avoir fait face à cette controverse qu’il ne veut plus commenter aujourd’hui, l’acteur de 72 ans a rebondi en enchaînant les beaux rôles au cinéma, d’abord dans Il pleuvait des oiseaux, puis dans Mafia Inc et Maria Chapdelaine.

En plus de l’Iris décerné à Gilbert Sicotte, Il pleuvait des oiseaux a remporté les prix du public et de la meilleure actrice (remis à titre posthume à Andrée Lachapelle).

« C’est un grand honneur pour Andrée [Lachapelle], a souligné M. Sicotte. Je suis sûr qu’elle aurait été très touchée. C’est un beau coup de chapeau que lui a fait l’industrie du cinéma québécois. [...]. Il pleuvait des oiseaux est un film qui a beaucoup touché les gens. Ça fait du bien d’avoir une reconnaissance de nos pairs, mais aussi du public. »

Un hommage aux aînés

Comme l’ensemble des Québécois, Gilbert Sicotte a été choqué par la façon dont les aînés ont été traités dans les résidences pour personnes âgées pendant la pandémie. C’est la raison pour laquelle il a voulu leur dédier son prix dans son message de remerciement mercredi. D’autant plus que le film Il pleuvait des oiseaux met en scène des personnages âgés qui font le choix d’aller s’isoler en forêt pour savourer une certaine liberté pendant les dernières années de leur vie. 

« Je trouvais ça important de parler de ce sujet, parce que ça me touche beaucoup, a-t‐il confié. Ç’a été une grosse claque qu’on a reçue en tant que société. J’ai eu honte de cela et j’ai encore honte. Je pense que notre société était au courant, mais évitait d’en parler. C’est ça qui est terrible. Mais là, on est obligé de faire face à ce problème et j’espère qu’on va faire quelque chose pour le régler. »

C’est la troisième fois que Gilbert Sicotte remporte un prix d’interprétation au Gala Québec Cinéma (anciennement les Jutra). Les deux précédents trophées lui avaient été remis pour ses rôles dans Le vendeur (en 2012) et Paul à Québec (en 2016).

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus