Jennifer Aniston: un friend en détresse! | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Jennifer Aniston: un friend en détresse!

Image principale de l'article Un friend en détresse!
Photo : Getty Images

Depuis les débuts de Friends, Jennifer a toujours considéré Matthew Perry comme un bon ami. Aujourd’hui, elle s’inquiète pour lui. Et avec raison...

Ça va mal pour Matthew!

Photo : Getty Images

Ça va mal pour Matthew!

Après une absence de quelques mois, l’acteur de 50 ans est récemment apparu dans les rues de L.A., l’air hagard et la démarche chancelante. Un peu plus et on le prenait pour un sans-abri! La raison d’un tel désarroi? Molly Hurwitz, sa copine des deux dernières années, une agente d’artistes de 29 ans, vient de le larguer. La jeune femme a bien tenté de lui apporter la stabilité dont il avait besoin en le surveillant de près, mais elle a fini par flancher. En effet, Matthew s’était assagi en prévision du tournage de l’émission spéciale de Friends, en mars, mais le virus est venu tout chambouler, remettant le tournage au printemps prochain. Conséquence: Matthew est retombé dans ses vieux démons. Et c’est la goutte qui a fait déborder le vase pour Molly. 

Le retour de Friends compromis?

Les deux amis en 1995.

Photo : Getty Images

Les deux amis en 1995.

Jennifer se demande maintenant si son camarade réussira à se reprendre en mains dans ces tristes circonstances. «Jen s’est toujours préoccupée du bien-être de Matthew, et ça lui brise le cœur de le voir si mal en point depuis qu’il vit seul. Elle lui a dit qu’il pouvait compter sur elle en tout temps», confie un informateur au National Enquirer. Mais elle n’est pas la seule à se tourmenter. Les autres membres de la bande, Courteney Cox, David Schwimmer, Matt LeBlanc et Lisa Kudrow, s’inquiètent de voir leur ancien partenaire de jeu jouer au yoyo avec sa santé physique et mentale. Et tous se demandent si l’actuelle situation de Matthew compromettra le retour de Friends. Il faut dire que l’acteur a suivi bien des cures depuis un accident, en 1997, qui l’a rendu accro aux antidouleurs. Même s’il a confié qu’il allait bien, certains se montrent sceptiques, surtout ceux qui l’ont vu à la sortie d’une clinique, fin avril, se frottant le ventre. «Il semblait avoir mal et marchait avec peine», d’après un témoin au Star. Ce qui n’augure rien de bon... 

À lire aussi

Et encore plus