Les grands gagnants du Gala Québec Cinéma | 7 Jours
/magazines/7jours

Les grands gagnants du Gala Québec Cinéma

Image principale de l'article Les grands gagnants Gala Québec Cinéma

Nouveau gala, nouveau triomphe pour Antigone. Moins de deux semaines après avoir brillé aux Prix Écrans Canadiens, le film de la réalisatrice Sophie Deraspe a été couronné au Gala Québec Cinéma mercredi soir grâce à une récolte de six prix dont celui du meilleur film. Le drame Il pleuvait des oiseaux s’est aussi illustré en raflant trois Iris dont un à titre posthume pour la performance d’Andrée Lachapelle.

• À lire aussi: Élise Guilbault rend un hommage poignant à Andrée Lachapelle au Gala Québec Cinéma

• À lire aussi:
Gala Québec Cinéma: l’année des femmes

En plus d’être reparti avec l’Iris du meilleur film, Antigone, une adaptation contemporaine de la pièce de Sophocle, a décroché les prix de la meilleure réalisation, du meilleur scénario, du meilleur montage et de la meilleure distribution des rôles. La jeune actrice principale du film, Nahéma Ricci, a quant à elle mis la main sur l’Iris de la Révélation de l’année. 

Fait à noter : depuis la création du Gala Québec Cinéma (anciennement les Jutra), en 1999, Sophie Deraspe est seulement la seconde réalisatrice à remporter le prix du meilleur film, après Léa Pool, en 2016, pour La passion d’Augustine

«Réaliser un film, c’est travailler avec une équipe et j’en ai eu une extraordinaire pour Antigone, a souligné la cinéaste en recevant son prix de la meilleure réalisation virtuellement en direct de chez elle. 

L’année des femmes

Cette édition 2020 du Gala Québec Cinéma se démarquait déjà par une forte présence féminine dans les catégories principales, alors que six des sept longs métrages finalistes pour l’Iris du meilleur film ont été réalisés par des femmes. 

Comme de fait, une autre réalisatrice, Louise Archambault, s’est illustrée en obtenant le prix du public avec son film Il pleuvait des oiseaux. Ce drame adapté du roman du même titre de Jocelyne Saucier a aussi permis à la regrettée Andrée Lachapelle de remporter l’Iris de la meilleure actrice et à Gilbert Sicotte de recevoir le prix du meilleur acteur. 

«Merci à Andrée Lachapelle, je te salue en haut, ma tendre partenaire de jeu, a réagi Gilbert Sicotte en acceptant son prix à l’émission Bonsoir Bonsoir

«Je veux dédier ce trophée aux aînées du Québec qui ont été maltraités pendant cette pandémie dans des lieux innommables. Il ne faut pas l’oublier pour l’avenir», a-t-il ajouté. 

Trois prix pour Dolan

Boudé dans plusieurs catégories importantes, le plus récent film de Xavier Dolan, Matthias et Maxime, s’est finalement bien tiré d’affaire avec une récolte de trois prix dont celui de la meilleure actrice de soutien, décerné à Micheline Bernard. 

Ayant dû renoncer à présenter le gala dans sa forme habituelle à cause de la pandémie, Québec Cinéma a réussi à concocter une remise de prix virtuelle plutôt sympathique qui a toutefois été ponctuée par quelques malaises provoqués surtout par des problèmes techniques. Après une première portion présentée en ligne en direct du Lion d’Or (et animée dans une ambiance bon enfant par Élise Guilbault, Guillaume Lambert et Mani Soleymanlou), les derniers gagnants du gala ont été annoncés en onde sur le plateau de l’émission Bonsoir Bonsoir.

À VOIR AUSSI: 10 séries à ne pas manquer sur Club illico

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus