Voyez les retrouvailles émouvantes entre Mélanie Maynard et sa mère Denise | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Voyez les retrouvailles émouvantes entre Mélanie Maynard et sa mère Denise

Image principale de l'article Mélanie Maynard peut enfin revoir sa mère
PHOTO PATRICK SÉGUIN/AGENCE QMI

Mélanie Maynard avait de quoi se réjouir, lundi! En effet, après des mois de confinement, la comédienne et animatrice a enfin pu revoir sa mère, Denise!

• À lire aussi: Mélanie Maynard s’ouvre pour une rare fois sur sa vie amoureuse

Avec le déconfinement progressif qui s'opère au Québec, les gens ont évidemment hâte de revoir leur famille. Principalement ceux pour qui les parents ou des proches étaient dans des CHSLD ou des résidences, où les visites étaient interdites.

Voilà que lundi, Mélanie Maynard a enfin pu revoir sa mère, à distance, ça va de soi, et elle en a profité pour partager leurs douces retrouvailles. On peut voir les deux femmes, assises l'une en face de l'autre dans une balançoire. La comédienne ne lésine pas sur la prudence, car on la voit porter la visière!


• À lire aussi: Mélanie Maynard partage sa photo de finissante

«J’ai eu droit à une petite heure top chrono. C’est si peu une heure en comparaison de toutes celles que tu nous en a volées, saleté de Covid», a-t-elle écrit en guise de légende sous la publication.

Dans les dernières semaines, elles ont pu se parler par FaceTime, mais ce n'est bien sûr pas comparable à une visite en personne!



Pour ceux et celles qui suivent Mélanie Maynard sur les réseaux sociaux, vous savez probablement qu'avant la pandémie, cette dernière rendait régulièrement visite à sa mère. Elle publiait souvent des vidéos du duo qui s'adonnait à des jeux de société pour aider la mémoire de Denise, montrant ainsi leur belle relation!



Dans les commentaires sous la photo des retrouvailles, les abonnés de Mélanie Maynard se sont réjouis de voir les deux femmes, enfin ensemble! Ça fait du bien à voir!

À VOIR: 12 VEDETTES QUÉBÉCOISES QUI ONT PORTÉ LE MASQUE 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus