Ingrid Falaise voulait être comme Marina Orsini | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Ingrid Falaise voulait être comme Marina Orsini

Image principale de l'article Ingrid Falaise voulait être comme Marina Orsini
Photo : Patrick Seguin

La série à succès Les filles de Caleb a fait naître chez Ingrid Falaise une grande admiration pour Marina Orsini. Dans le métier, la comédienne a eu l’occasion de côtoyer son idole, de s’inspirer d’elle et de confirmer qu’elle est aussi authentique qu’accessible.

• À lire aussi: Ingrid Falaise s'ouvre sur sa carrière et sa vie personnelle

• À lire aussi:
Ingrid Falaise lance un projet inspirant en collaboration avec une entreprise québécoise

Ingrid Falaise n’a pas besoin de réfléchir bien longtemps quand on lui demande quelle personnalité l’a inspirée dans sa carrière. «Marina Orsini est mon idole! Je l’ai découverte grâce à la série Les filles de Caleb, que je regardais religieusement. Elle a marqué ma vie et celle de toutes les filles de ma génération. Je voulais être Marina Orsini! L’histoire d’amour d’Émilie et Ovila, c’était encore mieux que tous les contes de princes et de princesses que nous avions lus dans les livres! Même si elle tournait mal, leur fougue, leur désir l’un pour l’autre et leur beauté nous ont laissé des souvenirs inoubliables. De plus, par l’entremise de cette histoire, nous retracions aussi l’histoire du Québec», raconte-t-elle.

Photo : / SRC


Un exemple à suivre
À ses débuts, Ingrid a eu l’occasion de travailler avec son idole. «J’ai décroché un second rôle dans Cauchemar d’amour et j’avais quelques scènes avec Marina. Entre les prises, nous parlions. Je lui ai fait remarquer qu’elle était vraiment gentille avec moi, qui n’étais qu’un second rôle. Elle m’avait raconté qu’une de ses premières expériences à la télé avait été désastreuse, car une actrice avait été très méchante avec elle. Depuis ce jour, elle s’était promis de toujours respecter et honorer tous les membres de l’équipe sur le plateau, des figurants aux premiers rôles en passant par les techniciens. Ça m’a tellement inspirée que j’ai voulu faire la même chose par la suite. Dans chacun de mes projets, j’honore les personnes qui m’entourent. Je crois que je l’aurais fait par moi-même, parce que je suis une fille de cœur, mais c’est Marina qui m’a fait prendre conscience de ça. Ç’a été un moment marquant pour moi.»

RADIO-CANADA



Des points communs
Les deux femmes semblent avoir des points communs. «J’ai un projet qui sortira à l’automne, poursuit Ingrid. La productrice m’a dit: “Tu es ma Marina: tu aimes les gens, comme elle.” C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire! C’est merveilleux quand j’y pense: j’ai une idole et elle est accessible. Je la connais, je la côtoie de manière ponctuelle. Nous ne sommes pas des amies, mais nous nous écrivons de temps en temps sur Instagram. Et elle reste mon idole! (rires) Elle est proche de son monde, accessible et authentique. Elle sait écouter avec empathie, amour et respect. Elle ne se donne pas en spectacle: elle est, tout simplement.»

Photo : Eric Myre / RADIO-CANADA



Des projets grandioses Marina a profondément marqué notre télé en enchaînant des rôles dans des séries très populaires, notamment Lance et compte, Shehaweh, Blanche, Miséricorde, Urgence, 30 vies, Le dernier chapitre et Une autre histoire. Elle a aussi laissé sa marque en tant qu’animatrice, à la radio et à la télé. «Je l’ai beaucoup aimée à la barre de Deuxième chance. C’est non seulement une excellente animatrice, qui sait parler aux gens, mais aussi une grande actrice. En regardant Une autre histoire, on constate qu’elle n’a rien perdu au fil du temps. Son rire est contagieux et unique. La grenouille et la baleine, c’est aussi Marina! Elle fait partie de notre paysage télévisuel depuis toujours.»

Et si Ingrid pouvait réaliser un projet avec elle? «Je rêve de jouer à nouveau, confirme-t-elle. Aux côtés de Marina, ce serait un bonheur! Et, surtout, j’aimerais bien l’interviewer à mon tour.» 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus