Daniel Radcliffe répond aux tweets transphobes de J.K Rowling | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Daniel Radcliffe répond aux tweets transphobes de J.K Rowling

Image principale de l'article Daniel Radcliffe répond à J.K Rowling
Getty Images for WarnerMedia

Alors que J.K. Rowling, l'auteure de la Harry Potter, est dans l'eau chaude suite à des propos jugés transphobes tenus sur Twitter, Daniel Radcliffe, qui a interprété le rôle principal dans la saga de Rowling, s'est joint aux critiques.

• À lire aussi: Mark Wahlberg dans l'embarras alors que son historique de crimes haineux revient le hanter

Dans les derniers jours, l'auteure de 54 ans a partagé un article sur son compte Twitter personnel où il est question de «personnes qui ont leurs règles». En partageant l'article, elle a ajouté: «Je suis sûre qu’on doit avoir un mot pour ces gens. Quelqu'un peut m'aider? Feum? Famme? Feemm?»

Dans les minutes qui ont suivi, elle a reçu une foule de critiques de la part d'internautes, qui lui ont souligné que certains hommes transgenres pouvaient avoir leurs règles, et que certaines femmes transgenres pouvaient ne pas en avoir, ce qui fait que le mot «femme», tel que sous-entendu par J.K. Rowling, n'était pas assez inclusif.

Daniel Radcliffe, qui a été découvert à 10 ans dans le premier fils de la série Harry Potter, a répondu aux tweets, en publiant une lettre ouverte sur le site de l'association LGBT The Trevor Project.

«Même si Jo est sans équivoque responsable de la trajectoire que ma vie a prise, en tant que personne qui a été honorée de travailler avec The Trevor Project durant la dernière décennie, et qui continue de travailler avec eux, et simplement en tant qu'être humain, je me sentais obligé de dire quelque chose en ce moment», a-t-il d'abord expliqué.

«Les femmes trans sont des femmes. Tout propos affirmant le contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres et va à l'encontre de ce qu'ont dit des professionnels de la santé qui ont bien plus d'expertise sur le sujet que Jo ou moi», poursuit-il.

«À toutes les personnes qui ont le sentiment que cela a terni leur expérience des livres, je suis profondément désolé», a soutenu l'acteur britannique de 30 ans dans sa lettre.

Ce n'est pas la première fois que J.K.Rowling est accusée d’être transphobe. En décembre, elle avait exprimé son soutien à Maya Forstater, une chercheuse licenciée pour des tweets jugés transphobes sur un projet du gouvernement de laisser les personnes déclarer leur propre genre.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus