Une toute première série télé pour Philippe Falardeau | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une toute première série télé pour Philippe Falardeau

Philippe Falardeau réalisera une série écrite par Florence Longpré. Le cinéaste aime la façon dont l’auteure de <i>M’entends-tu?</i> réussit à marier drame et humour. « C’est une qualité d’écriture que je n’ai pas », indique-t-il.
Julie Artacho

Philippe Falardeau réalisera une série écrite par Florence Longpré. Le cinéaste aime la façon dont l’auteure de M’entends-tu? réussit à marier drame et humour. « C’est une qualité d’écriture que je n’ai pas », indique-t-il.

Les téléspectateurs québécois auront droit à la toute première série télé de Philippe Falardeau, en 2021. Il s'agira d'une comédie dramatique, écrite par Florence Longpré, qui se déroulera en milieu agricole. Disponible au Club illico, la série s'intitule Autant en emportent les framboises.

• À lire aussi:
La série «M’entends-tu?» sera disponible sur Netflix dans 190 pays

• À lire aussi:
Marc Dupré révèle des détails sur sa nouvelle émission

Produite par Trio Orange en collaboration avec Québecor Contenu, Autant en emportent les framboises comportera 10 épisodes d’une heure. L’action s’articulera autour d’une fermière novice.

En entrevue, Florence Longpré, qui planche sur l’écriture avec Suzie Bouchard (ALT, L’heure est grave), parle de travailleurs exilés et d’une belle-famille « assez éclopée ». Le tout, saupoudré de plusieurs problèmes de communication. « C’est un beau melting-pot de personnages, résume l’auteure de M’entends-tu? au téléphone. C’est très tentaculaire comme sujet. »

Les tournages sont prévus l’été prochain.

Philippe Falardeau fera le saut du grand au petit écran après avoir passé les 20 dernières années à réaliser des longs métrages comme La moitié gauche du frigo (2000), Monsieur Lazhar (2011) et Guibord s’en va-t-en guerre (2015). « La télé est de plus en plus investie d’un souffle cinématographique, souligne le cinéaste. Depuis 10 ans, les séries sont en train de prendre le dessus. »

Ce projet arrive à point nommé pour Falardeau. « Dans ma vie créative, je frappais un peu des murs. J’ai réécrit mon dernier film 17 fois. Je l’ai déposé plusieurs fois aux institutions... Il s’écoule généralement cinq ans entre le moment où j’ai une idée et celui où tout est fini. J’avais le goût de brasser ça, de faire les choses autrement. »


Pas politically correct
Les chemins de Philippe Falardeau et Florence Longpré se sont croisés l’an dernier lors d’une séance de « dating créatif » organisé par Trio Orange. La boîte montréalaise courtisait le cinéaste depuis quelque temps. La chimie a opéré immédiatement.

« J’avais vu M’entends-tu? avant même de savoir que j’allais rencontrer Florence, raconte Falardeau. J’aimais sa capacité d’être crue, d’avoir un langage pas ‘‘politically correct’’. Ce sont des choses que j’ai endossées dans mon parcours. Je n’ai jamais fait du ‘‘politically correct’’. »

N’ayant aucune expérience en écriture télé, le réalisateur cherchait une auteure pour s’approprier une idée qu’il traînait depuis une bonne dizaine d’années. 

« J’ai fait quelques films à l’extérieur des centres urbains, comme C’est pas moi, je le jure et Congorama. Et chaque fois, ç’a été les plus belles expériences. Je tombais dans un milieu qui n’était pas tout à fait moi. »

« C’est vraiment le fun de mettre en mots l’idée de Philippe, indique Florence Longpré. Je tripe vraiment. »


Expérience libératrice
Habitué de réaliser des scénarios qu’il pond lui-même, Philippe Falardeau prend plaisir à développer un projet d’une nouvelle manière. 

« Habituellement, c’est moi qui écris. C’est moi qui ai le nez collé dessus. Pour la première fois, j’ai du recul. Il y a quelque chose d’extrêmement libérateur. J’aime ce que je lis. Je ris. Je trouve ça émouvant. »

Philippe Flardeau prépare également une série documentaire sur l’accident ferroviaire de Lac-Mégantic de 2013. Son plus récent long métrage, My Salinger Year, a récemment trouvé un distributeur aux États-Unis. Aucune date de sortie n’a encore été annoncée. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus