Olivier Dion dévoile la première chose qu’il fera lorsque la pandémie sera finie | 7 Jours
/magazines/7jours

Olivier Dion dévoile la première chose qu’il fera lorsque la pandémie sera finie

Alors qu’il a dû annuler plusieurs voyages et mettre tous ses projets sur pause, Olivier Dion est confiné au Québec dans son appartement avec son coloc. Le chanteur nous donne de ses nouvelles.

• À lire aussi: Maripier Morin révèle la première chose qu’elle fera après le confinement

Olivier, comment as-tu vécu les deux derniers mois?
Ç’a été des montagnes russes et une constante adaptation. Je suis l’actualité et je me pose des questions. Je devais partir pour Paris, mais tout ça a changé mes plans. Je suis confiné dans mon appartement de Montréal depuis deux mois.

Qui sont tes compagnons de confinement?
Mon coloc, Chad, seulement. Ça m’a aidé d’être avec lui; c’est un de mes meilleurs amis, et notre amitié a survécu au confinement.

Comment t’es-tu occupé durant cette période?
Durant le premier mois, on s’entraînait vraiment fort. On ne buvait pas et on faisait attention à ce qu’on mangeait. Par contre, chaque vendredi, on se permettait de manger de la pizza et de boire du vin. Maintenant, on a ralenti le rythme de l’entraînement et accéléré celui des pizzas! (rires)

Qu’as-tu appris sur toi durant le confinement?
D’une certaine façon, je suis habitué à avoir des temps morts dans ma vie; ça arrive fréquemment pour un artiste. Mais j’ai tout de même dû travailler sur moi pour apprivoiser le confinement total. Ça va me faire apprécier encore plus les choses simples de la vie, comme voir ses amis. Je vais maintenant savourer un peu plus chaque moment.

Qu’est-ce qui te manque le plus de ta vie d’avant?
Les voyages! Je voyageais beaucoup. Je m’ennuie parfois de Paris et de Los Angeles. Mais je suis heureux de pouvoir passer l’été à Montréal.

Quelle est la première chose que tu vas faire lorsqu’on reviendra à une vie plus normale?
Je vais faire un gros party avec mes amis. Plusieurs d’entre eux auront eu 30 ans durant le confinement, et on compte bien célébrer ça dès que ce sera possible et sécuritaire. 

Qu’est-ce que tu ne verras plus jamais de la même façon?
Le contact humain. Je me suis rendu compte que la propagation des microbes existe. En France, on donne la bise à tout le monde. Je vais peut-être changer cette habitude. 

Qui seraient tes trois invités idéaux pour ton premier souper après le confinement?
Mes deux meilleurs chums et un amour d’été. 

Quelle chanson aurais-tu envie de chanter en ce moment?
Je dirais Spoutnik, de Daniel Bélanger, pour le «six milliards de solitudes». Ça résume bien la situation actuelle.

Si tu pouvais décrire ton année 2020 en un mot?
Coït interrompu. Parce que je travaille en ce moment sur un nouveau projet en français et je devais sortir un premier extrait au printemps. Mais finalement tout a changé.

Qu’est-ce que tu lis, écoutes ou regardes ces temps-ci?
J’écoute la série Ozark sur Netflix et j’ai récemment écouté l’excellent documentaire The Last Dance, qui porte sur Michael Jordan. Côté musique, j’écoute beaucoup Bazzi, Frank Ocean et Jeremy Zucker actuellement.

Si tu pouvais être confiné avec une célébrité, qui serait-elle?
Finneas, le frère de Billie Eilish. Il a créé le son de sa petite sœur; j’aimerais faire de la musique avec lui. Sinon, l’actrice Zendaya, que je trouve magnifique.

Si tu devais suivre un cours en ce moment, ce serait quoi?
Des cours de piano, mais je devrais déjà le faire. Alors je dirais un cours de moto. Mon coloc vient d’en acheter une; il me donne envie de l’imiter. 

Pour suivre les activités de l’artiste.

À VOIR AUSSI: 46 VEDETTES QUÉBÉCOISES SANS MAQUILLAGE SUR INSTAGRAM

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus