Johnny Depp: trois as dans son jeu! | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Johnny Depp: trois as dans son jeu!

Image principale de l'article Trois as dans son jeu!
Photo : Getty Images

C’est avec impatience que la star de 57 ans attend, en juillet, son procès contre le tabloïd anglais The Sun, car un juge vient de lui accorder trois témoignages cruciaux!

• À lire aussi: Vanessa Paradis soutient Johnny Depp dans son procès

• À lire aussi: Amber Heard admet avoir frappé Johnny!

Coup de théâtre! Un juge de la Haute Cour de justice britannique permettra les témoignages de Vanessa Paradis et de Winona Ryder, deux ex-conjointes de Johnny Depp, en plus de celui d’une ex-assistante personnelle d’Amber Heard dans le procès que l’acteur intente au tabloïd The Sun, à qui il reproche de l’avoir dépeint, à la suite de son divorce prononcé en 2017, comme un mari qui agressait physiquement sa femme dans un article paru en avril 2018. 

Winona Ryder.

Photo : ImageCollect

Winona Ryder.

L’artillerie lourde

Dans un premier temps, le témoignage de la vedette française Vanessa Paradis, qui a vécu avec Johnny de 1998 à 2012 — période au cours de laquelle ils ont eu deux enfants —, viendra contredire celui d’Amber Heard, qui a affirmé que son mari était un drogué qui l’avait battue tout au long de leur mariage en 2016. 

Vanessa Paradis.

Photo : Shutterstock

Vanessa Paradis.

«Je connais très bien Johnny et je déclare qu’il est une personne et un père attentionné, gentil, généreux et non violent. Jamais, pendant nos 14 années ensemble, il ne s’est montré violent ou abusif envers moi», a-t-elle déclaré sous serment. L’actrice Winona Ryder, qui a fréquenté Johnny de 1989 à 1993, confirmera à son tour que ce dernier n’a jamais levé la main sur elle pendant leur vie commune. Et finalement, Depp compte sur Kate James, une ancienne assistante d’Amber, qui a confié que sa patronne abusait d’elle mentalement, lui criant dessus pour la moindre chose. D’après elle, Amber buvait trop et n’avait aucun scrupule à mentir, comme la fois où elle a produit un faux certificat de vaccination pour faire entrer ses chiens en Australie. Amber avait alors évité la prison en acceptant de tourner dans une vidéo destinée à prévenir les gens qu’ils feraient face à de sévères sanctions s’ils enfreignaient la loi sur la biosécurité du pays. Le procès en diffamation, qui devait se tenir le 23 mars, a été repoussé au 7 juillet en raison de l’actuelle pandémie. Johnny a bien hâte! 

Amber Heard.

Photo : Getty Images

Amber Heard.

À lire aussi

Et encore plus