Marianne St-Gelais nous raconte son voyage au Népal avec sa sœur | 7 Jours
/magazines/7jours

Marianne St-Gelais nous raconte son voyage au Népal avec sa sœur

Image principale de l'article Marianne St-Gelais raconte son voyage au Népal
Courtoisie TV5

C’est en compagnie de sa sœur aînée, Marjorie, que Marianne St-Gelais a choisi de vivre l’aventure proposée par l’émission Partir autrement en famille, diffusée à TV5. Ensemble, les sœurs se sont rendues au Népal, une destination particulièrement exotique qui leur a laissé d’impérissables souvenirs...

• À lire aussi: Marianne St-Gelais partage une rare photo avec son amoureux

Marianne, comment as-tu réagi en apprenant que tu partais pour le Népal dans le cadre de Partir autrement en famille?
C’était surréaliste. On aurait dit que je n’y croyais pas. Quelle belle invitation! Tant qu’à vivre une expérience aussi unique que celle-là, nous voulions sortir des sentiers battus et plonger dans l’aventure. J’y suis allée avec ma grande sœur, Marjorie. Nous sommes de bonnes voyageuses. Nous sommes curieuses de nature et nous aimons nous imprégner des autres cultures. Nous nous connaissons et nous nous entendons tellement bien que je savais qu’elle allait être une super partenaire de voyage.

Malgré tes nombreux voyages, as-tu vécu un choc culturel en arrivant au Népal?
C’est vrai que j’ai beaucoup voyagé dans ma vie, mais je me suis sentie dépaysée. Le Népal est situé entre la Chine et l’Inde, deux pays extrêmement peuplés. Nous sentions cette réalité, cette culture. Après trois jours de tournage, j’ai dû me parler pour ne pas faire une crise de panique. Nous étions en plein milieu d’un temple où se côtoient de 5000 à 6000 personnes, des chiens errants, des enfants qui marchent nu-pieds... On y fait des sacrifices d’animaux, il y a du sang sur le sol, on voit des chèvres décapitées. Il a fallu que je prenne trois ou quatre grandes respirations pour m’en remettre! (rires)

Courtoisie TV5

Courtoisie TV5



Le premier lieu visité était le Gorkha Gaun Resort, à Gorkha. Qu’en retiens-tu?
Nous vivions dans des maisons construites avec de la boue et des excréments de vache. C’est un complexe autosuffisant — il y a des panneaux solaires, des puits, on y cultive des légumes — qui vient en aide à la population de Gorkha. C’est une belle initiative. C’est impressionnant de voir qu’on arrive à faire des choses magnifiques avec peu.

As-tu eu la chance d’apercevoir le sommet de l’Everest?
Non... En deux semaines, nous n’avons pas été en mesure d’apercevoir l’Himalaya, cette célèbre chaîne de montagnes. À Katmandou, on peut voir l’Everest lorsque le ciel est dégagé. Ça doit être majestueux! Mais nous avons tout de même aperçu des pointes de montagnes, la première journée, et du haut des airs, lorsque nous avons atterri et décollé.

• À lire aussi: Dave Morissette heureux que ses fils soient de retour à la maison

Qu’avais-tu au programme à Chitwan, plus précisément au Sapana Village Lodge, votre deuxième destination?
Le propriétaire des lieux veut faire avancer les choses au sein de sa communauté. Avec sa femme, il a créé ce site qui est devenu une réserve pour les éléphants. Pour les Népalais, monter un éléphant est un manque de respect. Ma sœur et moi avons eu la chance de laver un éléphant dans la rivière. Nous étions émues. C’est tellement majestueux! La femme du propriétaire a mis sur pied une école pour venir en aide aux enfants de la région. Ensemble, ils ont créé de belles initiatives! 

Quelles sont les activités que vous avez pratiquées?
Nous avons fait de la couture et du canot. Nous avons visité une école ainsi qu’une réserve naturelle où nous avons vu un rhinocéros. Nous avons fait un genre de tyrolienne et effectué quelques promenades en forêt. Nous sommes allées pêcher avec une tribu et nous avons cuisiné ce que nous avions pêché. Nous avons rencontré différentes ethnies avec lesquelles nous avons célébré en dansant. Nous avons rencontré trois sœurs qui donnent des cours aux femmes pour qu’elles puissent devenir guides en hiking. Ça nous a fait réaliser, ma sœur et moi, à quel point nous sommes chanceuses d’avoir une maman qui a encouragé ses trois filles à devenir des femmes fortes et indépendantes dans la vie. Ç’a été un moment émouvant.


Courtoisie TV5

Parce qu’en voyage, ce sont les rencontres qui demeurent fondamentales...
Oui, parce que c’est ce qui crée un lien avec l’endroit que nous visitons. Ces rencontres demeurent inoubliables. Nous avons constaté à quel point il y a beaucoup d’entraide entre les gens. Nous avons beaucoup reçu de la part des habitants. Nous avons vécu de grands moments de complicité.

On évoque généralement la grande spiritualité des Népalais. Est-ce quelque chose que tu as ressenti?
Il y a beaucoup de temples au Népal. À chaque coin de rue, il y a un monument ou une statue pour que les gens puissent se recueillir. Les gens peuvent attendre des heures pour aller au temple! C’est impressionnant. 

Les épisodes de Partir autrement en famille avec Marianne St-Gelais seront diffusés les mercredis 20 et 27 mai à 19 h 30, à TV5.

Pour suivre les activités de Marianne, visitez sa page Facebook.

À VOIR AUSSI: LES PREMIÈRES PHOTOS INSTAGRAM DE CES 30 VEDETTES QUÉBÉCOISES

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus