«Quand Benoît est là!»: Une nouvelle série pour les gourmands | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

«Quand Benoît est là!»: Une nouvelle série pour les gourmands

Mardi 26 mai 21 h, Zeste

Image principale de l'article Une nouvelle série pour les gourmands
Zeste

Grâce à Sur le pouce, Benoit Roberge a visité le Québec un casse-croûte à la fois. Deux cents établissements plus tard, le gourmand animateur a eu envie de découvrir autrement les régions de la Belle Province tout en continuant à se délecter. Dans sa nouvelle série, Quand Benoit est là, il met en évidence des restaurants coups de cœur partout au Québec... sauf à Montréal! 

• À lire aussi: Une nouveauté télé rassembleuse avec Stefano Faïta 

Où bien manger lorsqu’on visite Shawinigan ou Alma? Pour répondre à cette question, Benoit a d’abord lancé un appel à tous sur les réseaux sociaux pour savoir quels étaient les établissements chouchous des régions. «Comme les gens sont très fiers de leur coin, j’ai reçu énormément de réponses. Nous avons fait un tri selon les disponibilités des restaurateurs et leurs façons de faire. Sans mettre de restrictions de style, nous voulions que tout soit fait maison», explique l’animateur.  

Toujours faim!
Chaque épisode d’une heure présente deux restaurants de régions différentes. Benoit y arrive l’après-midi; il assiste à la réunion des employés, fouine dans les recoins de la cuisine et «supervise» la préparation des plats, prêt à quémander de quoi grignoter. «Quand j’arrive, je n’ai pas déjeuné et j’ai toujours faim. Je regarde tout ce je pourrais manger en extra. Par exemple, s’il y a des rillettes, je m’en fais une tartine, et si le fournisseur de pain se présente, j’en profite aussi», avoue le gourmand assumé. Benoit utilise aussi les moments passés avec l’équipe avant le coup de feu pour parfaire ses connaissances. «J’aime cuisiner et je profite de la présence des chefs pour apprendre des petits trucs simples. Je peux notamment leur demander comment ils font leur béchamel ou comment ils lèvent les filets d’un poisson», explique-t-il. Cette incursion en cuisine durant la journée permet aux téléspectateurs de s’attacher aux brigades des établissements avant que commence le fameux service du soir.

• À lire aussi: 10 nouveautés télé à voir absolument 

Les larmes aux yeux
Bon mangeur et fin palais, Benoit affirme s’être maintes fois extasié devant les plats qu’on lui a servis durant le tournage. «Quand je mange quelque chose de très bon, j’en ai les larmes aux yeux. Ça m’émeut!» Parmi les établissements qui lui ont donné de grandes émotions, on trouve la Maison Boire de Granby. «Tout y est fait sur feu de bois, et le restaurant est presque complètement autonome... Il fait si chaud dans la cuisine qu’on m’a fait porter une espèce de veste de glace qui ressemble à un gilet pare-balles. On m’y a servi une crème à l’oignon tellement bonne!» Benoit a aussi été fort impressionné par le Zélé de Shawinigan. «Tout y était impeccable, du sandwich au tartare de bœuf, en passant par les gnocchis faits main avec amour», se souvient-il. Afin de profiter pleinement de chaque établissement visité, Benoit a tenu à espacer les tournages. «Ç’aurait été impossible de partir trois semaines et d’enchaîner les établissements. J’aurais fini par manger du bout des lèvres, et ça n’aurait pas rendu justice aux restaurateurs. Chacune de nos sorties de tournage ne durait que quelques jours. L’idéal était de visiter un restaurant le vendredi et un autre le samedi, puis de recommencer la semaine suivante afin que je puisse y aller à fond dans les découvertes», explique l’animateur, ravi de son expérience. En ces temps de pandémie, l’animateur est inquiet pour les 26 établissements qu’il a visités pendant les tournages de Quand Benoit est là et espère qu’ils pourront rouvrir pleinement leur cuisine le plus tôt possible. «Notre façon d’aider les restaurateurs est de les recontacter afin de savoir s’ils livrent ou s’ils préparent des commandes à emporter durant la crise. Si c’est le cas, nous ajouterons tous les détails sur notre page Web au moment de la diffusion des épisodes», laisse savoir Benoit Roberge. 

À VOIR AUSSI: 29 vedettes québécoises nées sous le signe des Gémeaux  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus