Chernobyl | À la mémoire de héros oubliés | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Chernobyl | À la mémoire de héros oubliés

Jared Harris prête ses traits à Valeri Legasov.
Photo : HBO

Jared Harris prête ses traits à Valeri Legasov.

Le 26 avril 1986, un incident dans une centrale nucléaire soviétique prend une tournure dramatique, et la vie de millions de personnes est en danger. Alors que le Kremlin tente de cacher cette bourde funeste aux dirigeants étrangers, scientifiques, ouvriers et militaires tentent, au péril de leur vie, de limiter les dégâts. 

Si vous avez raté cette série lorsqu’elle a été diffusée à HBO, il y a quelques mois, vous avez maintenant la chance de vous rattraper et de la visionner dans un contexte on ne peut plus propice. En effet, le thème sous-jacent de cette production d’envergure — la menace d’un État qui tente de cacher des informations vitales au risque de causer la mort de millions de personnes — n’est pas sans évoquer certains aspects de la crise de la COVID-19 que nous traversons actuellement.

Au cœur du drame, Valeri Legasov, le directeur adjoint de l’Institut d’énergie atomique de Kourchatov, est délégué par le Kremlin et doit se rendre à Tchernobyl, où vient de se produire un catastrophique accident nucléaire. C’est une mission pour le moins suicidaire, puisque le simple fait de se trouver sur les lieux du drame met sa vie en danger. Assisté de Boris Chtcherbina (Stellan Skarsgård), chef du Bureau des combustibles et de l’énergie, Legasov découvre au fil des événements comment la bêtise humaine et une culture de travail corrompue et défaillante ont mené le pays communiste au cœur d’une crise écologique et humanitaire sans précédent aux dimensions planétaires.  

Les scientifiques et les techniciens dépêchés sur le site de la catastrophe savent qu’ils risquent de ne pas survivre.

Photo : HBO

Les scientifiques et les techniciens dépêchés sur le site de la catastrophe savent qu’ils risquent de ne pas survivre.

Faits saillants

  • L’épisode clé: Vechnaya Pamyat épisode 5. Si chaque épisode contient son lot de scènes à faire dresser les cheveux sur la tête, ce sont les drames à échelle humaine qui vous garderont cloué à votre fauteuil au cours de cette finale. Alors que Valeri, Boris et la scientifique Ulana Khomyuk (Emily Watson) risquent leur vie en tentant d’exposer la vérité, la machine de propagande est en marche afin d’effacer leur contribution à la résolution de la crise. Difficile de demeurer insensible à l’impact psychologique de ces événements sur l’âme même des héros les plus courageux.
Ulana Khomyuk (Emily Watson)

Photo : HBO

Ulana Khomyuk (Emily Watson)

  • Le personnage secondaire qui vole la vedette: les mineurs de Tchernobyl. Leur présence à l’écran est brève, mais leur hardiesse est peu commune dans l’histoire de la télé, du cinéma et de la littérature.
  • À voir si vous avez aimé: Frères d’armes (Band of Brothers), Les Américains (The Americans), The Terror
  • Pourquoi regarder la série en rafale? Les interprètes des personnages principaux, Jared Harris et Stellan Skarsgård, sont exceptionnels dans la peau de deux hommes liés dans leur descente aux enfers. La reconstitution de l’URSS des années 1980 vous fera par ailleurs découvrir un monde rarement montré à l’écran. 

À noter

Pour les dialogues, les créateurs de la série se sont beaucoup inspirés du recueil de témoignages La supplication, de l’écrivaine Svetlana Alexievitch. 

À voir sur iTunes (cinq épisodes en français)

À lire aussi

Et encore plus