Le grand retour en chanson de Patrick Groulx | 7 Jours
/magazines/7jours

Le grand retour en chanson de Patrick Groulx

Image principale de l'article Le grand retour en chanson de Patrick Groulx
Capture d'écran

Assoiffé de liberté, Patrick Groulx a entendu un fort appel de la musique en mars. Un appel auquel il a répondu, en plein confinement, avec «Petite chanson de confinement», succès sur Facebook ayant récolté quelque un million de vues.

• À lire aussi: Les «Silver Foxes» récidivent avec une nouvelle chanson

Sans avoir jamais mis un trait sur sa carrière de chanteur, l’artiste n’avait pas proposé de nouveau matériel depuis plus de 10 ans en compagnie des Bas Blancs.    

«Mon métier d’humoriste et d’animateur prenait beaucoup de place et ça faisait des années que je n’avais pas fait de musique, que je n’avais pas écrit de “toune”, reconnaît-il. Avec le confinement, j’ai voulu en profiter m’asseoir un peu, me poser et réfléchir, ce que je n’ai jamais le temps de faire...»    

Beaucoup de positif   

Outre sa toute nouvelle composition sensible, disponible sur différentes plateformes, Patrick Groulx a déjà composé quatre autres chansons.    

«Ça parle beaucoup de liberté, détaille-t-il. On est confinés depuis deux mois, on est “pognés”; c’est cette liberté-là qui me manque. Quand j’ai écrit la chanson de déconfinement [“Tout le monde dehors” sera lancée vendredi], je me voyais sortir de chez moi, courir comme Forrest Gump et ne jamais arrêter. C’est l’image que j’ai eue.»    

La création musicale va bon train. Pendant ce temps, Patrick Groulx en apprend beaucoup sur le milieu de la musique et «tripe fort». Par contre, il ne sait pas encore quelle forme prendra ce nouvel élan et surtout, il ne s’impose rien. «J’y vais une “toune” à la fois [...] Je me mets zéro pression.»    

Grandement inspiré   

Le déclencheur de ce retour est survenu pour combler un vide. «Un beau matin, je me sentais inutile. Je pensais à tout le monde proche de la maladie - les infirmières, les personnes âgées et un ami camionneur qui prend des risques - et j’avais envie d’écrire une chanson pour eux. J’ai sorti ma guitare, que je n’avais pas sortie depuis longtemps, du papier et un crayon.»    

 

Plus tard, pour enregistrer professionnellement «Petite chanson de confinement», il s’est entouré de Jeff Smallwood ainsi que des Bas Blancs Grégoire Painchaud et Sébastien Daigle.    

«Je me suis monté un mini studio dans mon salon, j’ai sorti 3-4 guitares, branché mon amplificateur avec ma guitare électrique, sorti mon clavier, ma carte de son, mes écouteurs. Je me suis installé et j’ai commencé à penser à cette chanson.»

• À lire aussi: Patrick Groulx: le mont Washington à moto  

L’humour attendra   

La musique remplace actuellement l’humour chez Patrick Groulx parce que les spectacles web, les rencontres Zoom et les salles virtuelles, très peu pour lui.    

«Pour un vieux de la vieille comme moi, qui a commencé à faire des spectacles devant public il y a bientôt 26 ans, qui est habitué aux rires, à la chaleur du public et à le rencontrer, c’est comme si ce n’était plus le même métier. [...] Ce n’est pas le mien, ce n’est pas celui que j’ai envie de faire.»    

Même s’il vit le moment présent, il assure penser à l’avenir. «Ça commence à m’inquiéter. Tranquillement pas vite, je commence à me demander ce que je vais faire, comme bien du monde, en fait. Ce n’est pas parce qu’on est des artistes que c’est plus simple ou plus difficile que d’autres.»    

Heureusement, il a encore des idées. «Je me creuse les méninges, j’essaie de me créer de la job. Je travaille sur des concepts télé, j’essaie de voir comment on peut peut-être faire la télé différemment.»

À VOIR AUSSI: 29 VEDETTES QUÉBÉCOISES NÉES SOUS LE SIGNE DU TAUREAU  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus