Martin Matte dévoile quelques détails sur «Les beaux malaises» et s’énerve un peu | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Martin Matte dévoile quelques détails sur «Les beaux malaises» et s’énerve un peu

Image principale de l'article Martin Matte dévoile quelques détails

En décembre dernier, Martin Matte avait annoncé que Les beaux malaises allait être de retour. Or ça, c'était avant la pandémie. Quelques mois plus tard, l'humoriste a fait une mise à jour pour la suite des choses à propos de sa série à succès.

• À lire aussi: «Ça va bien aller»: Le cri du coeur de Martin Matte en faveur des préposés

• À lire aussi: Fabien Cloutier et le réalisateur de «Léo» tentent d'adapter les tournages à la crise

Dans une longue publication sur sa page Facebook officielle, mise en ligne lundi en fin de journée, Martin Matte a expliqué qu'il profite de son temps, en plein confinement, pour écrire.

«Dû à cette bizarre réalité, j’écris plus lentement, mais j’écris. Et je suis pas mal content du résultat!!», a-t-il mentionné.

Par la bande, il explique aussi comment la situation présente, qui touche grandement et durement le domaine de la culture et principalement de la télévision, l'énerve.

«On ne pourra pas tourner avec zéro risque, ben non. Mais on pourra tourner. En prenant le plus de précautions possible. Va falloir oser à un moment donné», a soutenu le populaire humoriste.

Récemment, des émissions comme Une chance qu'on s'a et Tout le monde en parle ont prouvé qu'il était possible, avec de grandes précautions et le respect des mesures de sécurité et d'hygiène, de faire de la télé malgré la COVID-19.
 


• À lire aussi: La Voix pourrait bientôt poursuivre sa huitième saison

• À lire aussi: Fabien Cloutier et le réalisateur de «Léo» tentent d'adapter les tournages à la crise

On vous invite à lire la publication de Martin Matte en entier:

«Ouan ben, c’est long...! Un petit bonjour pour vous dire que j’écris.
J’écris une saison des beaux malaises, ça avance plutôt bien.

Dû à cette bizarre réalité, j’écris plus lentement, mais j’écris.
Et je suis pas mal content du résultat !!

Des fois je me demande pour quand...? Et ça me déprime et m’inquiète un peu.
Faque je punis mes enfants (parce qu’ils sont TOUJOURS à la maison) et ça se replace.

J’ai hâte de pouvoir tourner ça, avoir du fun sur le plateau, de rire et que vous voyez ça.

Je lis souvent ces derniers jours, par de «hauts dirigeants» de la culture, que les artistes devront se réinventer. Ça commence à m’énerver un peu. (Dans le sens de pas mal)

Je ne sais pas si je suis dans le champ, mais j’écris comme si cette pandémie n’aura pas d’impact sur la mise en scène des futurs tournages.

Des gens du milieu disent que les auteurs devront s’ajuster, adapter les textes, écrire des scènes où les acteurs se tiendront à distance. Ça me fait sourire.

Écrire une scène d’intimité, d’amour où deux comédiens(nes) se tiennent à deux mètres de distances...!

Je veux croire qu’on pourra faire ces scènes comme avant dans un futur rapproché.

On ne pourra pas tourner avec zéro risque, ben non. Mais on pourra tourner. En prenant le plus de précautions possibles. Va falloir oser à un moment donné.

Pour la première fois depuis début mars, la semaine passée, j’ai tourné.

Une pub pour Maxi, tout le monde avec masque et visière (sauf moi!) et 2m de distance (le plus souvent possible!). On était quand même très proche des tournages et des résultats d’avant. Il ne manquait que la proximité entre acteurs(trices).

Hâte que ça revienne.

Même chose pour la scène, le stand-up, le spectacle vivant.

Y’a rien de plus beau, de plus noble que la rencontre du public avec des artistes qui, avec tous leurs talents et leurs vulnérabilités, performent devant eux.

Sans la rencontre directe avec le public, c’est pas du stand-up.

Sur scène, je parle, le public me répond en riant, en étant offusqué, surpris, enchanté.

On peut «patcher» en faisant du stand-up virtuel, c’est ben correct, mais c’est pas réinventer le stand-up!

Je me dis que ça va revenir, je ne sais pas quand, mais ça va revenir, je suis sûr.

Sur ce, on est tellement avide de consommer, performer, s’adapter...

Slaquons sur le «Les artistes doivent se réinventer»
Et lisons, écoutons des films, des séries, de la musique...
Nous reviendrons forts et inspirés. (Et réinventés!)

Merci, hâte de vous entendre rire.»

Moins de 24 heures après sa mise en ligne, la publication a rapidement franchi le cap des 14 000 mentions «J'aime» et les abonnés de l'humoriste sont unanimes: ils sont tous très impatients de voir les nouveaux épisodes!  

À VOIR AUSSI: VOICI CE QUE 20 VEDETTES QUÉBÉCOISES ONT CUISINÉ PENDANT LE CONFINEMENT    

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus