Archie: Un anniversaire en confinement à Los Angeles | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Archie: Un anniversaire en confinement à Los Angeles

Image principale de l'article Un anniversaire en confinement à Los Angeles
Getty Images

Archie Harrison Mountbatten-Windsor a fêté son premier anniversaire le 6 mai, seul en compagnie de ses parents, qui respectent religieusement les règles de quarantaine liées à la COVID-19 dans un lieu gardé secret à Los Angeles. Toutefois, si on se fie à la vidéo croquée sur le vif par Harry dans leur refuge, le bambin baigne dans un parfait bonheur, à l’abri des soucis et de l’incertitude qui plane au-dessus de la tête des Sussex quant à leur avenir. Alors qu’ils se préparent à publier un livre-choc révélateur sur leurs aventures des derniers mois, voici l’état des choses.

• À lire aussi:
Meghan et Harry, squatteurs de luxe

• À lire aussi:
Meghan Markle partage une craquante vidéo pour le premier anniversaire d'Archie

Bien qu’ils aient mis sur la glace leur compte Instagram après le Megxit, les Sussex ont partagé une vidéo surprise sur celui de l’organisation Save the Children pour souligner l’anniversaire de leur fils, Archie. C’était pour eux un moyen de mettre à profit cette journée de fête pour la bonne cause, en misant sur l’attention que n’a pas manqué de provoquer cette apparition royale afin de faire appel à la générosité du public. Dans la vidéo filmée par Harry, Meghan apparaît au naturel, en pleine séance de lecture avec son petit garçon. Le poupon a ainsi eu droit à l’histoire pour enfants Duck! Rabbit!

Par ailleurs, la famille royale a tout de même aussi souligné l’anniversaire, mais de façon timide, avec quelques messages courtois sur Instagram. La reine, le prince Charles ainsi que William et Kate en ont profité pour ressortir quelques photos de famille prises lorsque le clan était encore uni. Cela dit, une des dernières apparitions du garçon — protégé autant que possible de l’attention des médias par ses parents depuis sa naissance — remontait à décembre 2019, alors qu’on l’avait vu sur une photo avec son père et sur une carte de vœux diffusée sur Instagram. 

Un premier film et un livre-choc

Les studios Disney ont lancé récemment sur leurs chaînes spécialisées le documentaire Elephant, avec Meghan en tant que narratrice. Hélas, en plus de ne jamais avoir été présenté dans les cinémas, le film a reçu des critiques catastrophiques: anthropomorphisme exacerbé, narration insipide, trop dans la tradition des documentaires proprets de Disney des années 1960... Une moyenne de 6,1 sur 10 sur Metacritic, qui compile les critiques de nombreuses sources reconnues. Sûrement une déception pour la duchesse. 

La nouvelle a été révélée le 25 avril par le Daily Mail, puis par la maison d’édition Dey Street Books: les Sussex s’apprêtent à dévoiler les dessous de leur nouvelle vie en participant à l’écriture du livre Finding Freedom (Trouver la liberté), rédigé par deux journalistes amis du couple, soit Omid Scobie (un collaborateur du magazine Harper’s Bazaar) et Carolyn Durand (qui écrit, entre autres, pour ELLE). L’ouvrage de 368 pages, dont la sortie est prévue pour le 11 août, promet des révélations inédites, de leur coup de foudre en 2016 à leur mariage, en passant par leur volonté de se retirer de leurs rôles pour devenir «financièrement indépendants», tout cela afin de «dissiper les nombreuses rumeurs et fausses idées qui affligent le couple des deux côtés de l’Atlantique. Peu de personnes connaissent la vraie histoire de Harry et Meghan», expliquent les éditeurs.

• À lire aussi: Harry et Meghan confieront de nouvelles informations étonnantes dans un livre

• À lire aussi:
Harry et Meghan tournent le dos au Canada

Avance substantielle, mais conflit potentiel

 La biographie, qui a valu au couple une avance de 15 millions de dollars, a aussi pris en compte les témoignages de personnes proches des Sussex pour faire toute la lumière sur ce couple qui, encore selon les éditeurs, «n’a pas peur de rompre avec la tradition, déterminé à se créer une nouvelle voie loin des projecteurs et qui voue son existence à la construction d’un héritage humanitaire qui fera une profonde différence dans le monde». Selon les médias britanniques, les Windsor n’ont pas été informés de ce projet et craignent que ces révélations ne causent encore plus de dommage à la monarchie. Selon certaines sources, Harry et Meghan auraient offert de ne pas publier le livre en échange de 90 millions de dollars. Une histoire à suivre...

Maison en vue?

Les Sussex seraient toujours à la recherche d’une maison permanente à Los Angeles. Ils ont toutefois une exigence principale: une annexe pour pouvoir loger la mère de Meghan, Doria, afin de passer plus de temps avec elle une fois la crise de la pandémie passée et pour qu’elle tisse de nouveaux liens avec Archie. À ce propos, le couple serait très intéressé par un manoir dans la région de Pacific Palisades, une banlieue huppée de L.A. où habitent, entre autres, Tom Hanks et Ben Affleck. En plus de l’annexe tant désirée pour grand-maman, la résidence comprend une immense piscine, une salle de cinéma et un acre de jardins. Elle a été mise en vente en septembre dernier par le producteur de Rapides et dangereux, Steve Chasman, et est située dans une communauté fermée, ce qui fait aussi partie des exigences du couple. Son prix: 18 millions de dollars.

À VOIR AUSSI: 15 FAITS MÉCONNUS ET INUSITÉS À PROPOS DE LA REINE

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus