9 ans de mariage pour Kate et William: Portrait d'une longue histoire d'amour | 7 Jours
/misc

9 ans de mariage pour Kate et William: Portrait d'une longue histoire d'amour

Image principale de l'article Portrait d'une longue histoire d'amour
Getty Images

Le 29 avril marquait le neuvième anniversaire de mariage du prince William et de Kate Middleton. Avec tout le faste de circonstance, cette union avait capté l’attention du monde entier à l’époque, surpassant même celle de Charles et Diana en 1981. C’était en quelque sorte le début d’une nouvelle ère pour la monarchie. Les Cambridge nous ont ensuite charmés avec leur charisme naturel, la naissance de leurs trois enfants et leur dévouement à la Couronne. Ils ont surmonté, entre autres, des rumeurs d’infidélité, les remous du Megxit, la disgrâce du prince Andrew... et gardent un lien privilégié avec les gens durant la pandémie. Portrait d’une longue histoire d’amour.

• À lire aussi: Meghan Markle partage une craquante vidéo pour le premier anniversaire d'Archie

• À lire aussi: 2019: une année royale haute en couleur 

Dès le départ, Kate et William ont fait sensation. La référence à un conte de fées s’appliquait à merveille dans leur cas: la roturière — quoique de bonne famille bourgeoise — qui épouse un prince dont le destin de roi est inévitable. Elle est splendide, élégante, souriante et charmante. Il est pilote d’hélicoptère-ambulance et n’a à son dossier aucune des frasques qui ont ponctué le parcours de son frère cadet, Harry.  

Bref, c’est le couple royal parfait, prêt à jouer le jeu de la monarchie en soutenant diverses œuvres de charité et en étant présent à tous les événements importants. Ils sont — Kate surtout — à la une de tous les magazines. Puis, en guise de cerise sur le sundae, le couple a, presque coup sur coup, trois enfants: George, né le 22 juillet 2013, Charlotte, née le 2 mai 2015, et Louis, né le 23 avril 2018. 

Les nombreuses photos craquantes de sa progéniture ont séduit tout un chacun, et la dévotion des nouveaux parents n’a fait qu’augmenter leur valeur aux yeux du public. À cette époque où Meghan était encore absente de l’équation, ils étaient les chouchous des Britanniques, au point où plusieurs sujets de Sa Majesté auraient préféré, selon les sondages, que William succède à Élisabeth II devant son père, Charles. Cette opinion est encore vraie aujourd’hui, mais la plupart des Britanniques admettent du même souffle que Charles sera sûrement un roi compétent.  

Trouble in paradise?
Ce serait trop facile de pouvoir conclure cette histoire avec le fameux: «Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.» Or, si la deuxième partie de cette conclusion est déjà un fait avéré, la première ne s’applique pas entièrement, hélas.

En effet, au début de 2019, les tabloïds répandent une rumeur selon laquelle William aurait une relation secrète avec une voisine et amie mariée, l’ex-mannequin et marquise de Cholmondeley, Rose Hanbury. Celle-ci habite à quelques kilomètres d’Amner Hall, et ses enfants passent souvent des journées avec ceux des Cambridge. William suivrait-il le mauvais exemple de son père et de tant d’autres Windsor? On peut en douter.

D’abord, il n’y a pas de preuve d’une quelconque infidélité, ni aucune révélation à ce sujet de qui que ce soit proche de la famille royale. Tout ne repose donc que sur une source anonyme prétendant que l’aventure de William et Rose était bien connue dans certains cercles. Si on se fie à ces sources, la relation entre eux a débuté un an avant d’être dévoilée dans les médias, alors que Kate était enceinte de Louis, qui a vu le jour au printemps 2018.

Informée de ces rumeurs, Kate aurait simplement rigolé en disant qu’elle n’avait aucune inquiétude, même si la mauvaise presse générée par l’affaire n’était pas facile à vivre. Si William nie toute mauvaise conduite, Kate agit néanmoins, voyant qu’il peut tout de même y avoir une certaine attirance entre son mari et Rose. La duchesse coupe ainsi les ponts entre eux, empêchant du même coup ses enfants de fréquenter ceux de la marquise.

Précisons que, malgré une brève tempête, il n’a jamais été question de divorce entre le prince et Kate. Il semble d’ailleurs que la reine a averti son petit-fils qu’il n’était pas question qu’elle ait à gérer un autre mariage raté dans la famille.  

Le tsunami du Megxit
L’entrée de Meghan Markle dans le clan royal, qui se concrétise par son mariage avec le prince Harry le 19 mai 2018, semble d’abord être une bénédiction et un boost supplémentaire pour l’image de la famille, qui a déjà le vent dans les voiles depuis l’avènement de William et Kate. La belle Américaine métisse, vedette de la télévision, indépendante et pleine de caractère, est prête à monter au front pour défendre la bonne cause.

Les Cambridge et les Sussex sont alors surnommés le Fab Four, une référence aux Beatles, et ils galvanisent l’attention des médias et du public pendant des mois. Quel meilleur scénario la Couronne pouvait-elle envisager? Malheureusement, deux événements survenus l’un après l’autre ont mis des bâtons dans les roues des Windsor.

Premièrement, la rébellion de Meghan et Harry, qui a mené au Megxit. Ç’a été comme un écrasement d’avion au ralenti: la mauvaise couverture de presse autour de Meghan a mené à la frustration de Harry, qui y voyait une répétition du harcèlement dont avait été victime sa mère. Cela les a amenés à prendre une pause pour remettre en question leur avenir, puis à quitter le Royaume-Uni au profit du Canada, pour enfin se retirer de la famille royale.

Deuxièmement, le scandale entourant le prince Andrew, soupçonné de relations pédophiles avec une des jeunes prostituées de Jeffrey Epstein, suivi de son entrevue désastreuse avec la BBC pour se défendre. Il a été démis de ses fonctions officielles et poussé à disparaître de l’œil du public. Heureusement, il reste William et Kate, mais imaginez la pression qui repose en ce moment sur leurs épaules en tant que rares héritiers du trône qui maintiennent encore leur dignité.  

• À lire aussi: Meghan Markle partage une craquante vidéo pour le premier anniversaire d'Archie

Un anniversaire en confinement
Kate et William ont fêté en toute intimité leurs noces de faïence. Pandémie oblige, ils sont confinés à leur résidence d’Amner Hall. D’ailleurs, ils sont très sensibles à la grande épreuve que traverse le Royaume-Uni. Toutefois, c’est pour eux une occasion de vivre en privé leur amour en famille après une année 2019 difficile. Par ailleurs, le couple a montré dans une nouvelle vidéo publiée sur Instagram certains détails de sa vie en confinement.

On y apprend que les parents continuent l’éducation scolaire de leurs enfants à domicile, en plus de jongler avec la bonne façon de leur parler de la pandémie sans les stresser, mais tout en étant honnêtes. William a qualifié cette expérience d’éducation à la maison d’agréable. Les Cambridge, comme des millions d’autres, utilisent maintenant des applications telles que FaceTime, Zoom et Skype pour rester en contact avec leur famille.

William a confié: «Nous parlons en ligne avec toute la famille. C’est une bonne façon de rester en contact et de se voir.» Fait amusant, le benjamin du couple, Louis, deux ans, a pris la mauvaise habitude de couper les appels avec sa famille. William explique: «Pour une raison quelconque, quand il voit un bouton rouge, il veut appuyer dessus!» 

À VOIR AUSSI: 15 FAIT MÉCONNUS ET INUSITÉS À PROPOS DE LA REINE 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus