Patricia Paquin et Louis-François Marcotte nous livrent le secret de leur bonheur familial | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Patricia Paquin et Louis-François Marcotte nous livrent le secret de leur bonheur familial

Image principale de l'article Le secret de leur bonheur familial
collection personnelle

J’ai connu Patricia quand nous avons travaillé ensemble sur le plateau de l’émission Chambres en ville, dans les années 1990. À l’époque, elle en était à ses premières armes dans une série télé, mais déjà je me reconnaissais un peu en elle...

• À lire aussi: Patricia Paquin et Louis-François Marcotte font une bonne action pour les «super-héros» du domaine de la santé
• À lire aussi: Jean-Pierre Ferland chante pour le fils de Patricia Paquin et Mathieu Gratton

Louis-François, quand tu as connu Patricia, elle avait déjà Benjamin, un enfant autiste de six ans à l’époque. Est-ce que les difficultés inhérentes aux familles recomposées t’ont inquiété?
Louis-François: Un petit garçon autiste de six ans vient avec son lot de défis, mais j’ai pu trouver des repères pour Benjamin grâce à sa douceur et sa joie de vivre, qui m’ont grandement aidé. D’ailleurs, si Patricia n’avait pas voulu d’autres enfants, on aurait eu du plaisir, mais ça se serait arrêté là.

Patricia: Louis-François a été très clair dès le début sur sa volonté d’avoir des enfants. Contrairement à la majorité des couples, où c’est surtout la fille qui veut des enfants, dans notre cas, c’est moi qui ai eu à réfléchir sur mon désir d’agrandir ma famille, vu mon âge. Puis notre beau Gabriel est arrivé, et j’ai appris six jours avant notre mariage que j’étais de nouveau enceinte. Comme dans les films, on l’a annoncé au premier toast.

Je connais un peu la famille de Patricia, qui est tricotée serrée et très présente... pour ne pas dire envahissante! Comment as-tu réagi à ça, Louis-François?
L.-F.: J’ai appris à mettre mes limites. C’est effectivement une famille assez particulière. Au début, il y avait une fête quasiment tous les week-ends! Alors je les ai forcés à regrouper les fêtes par trimestre! (rires)

P.: Mes parents ont 85 ans, et ma maman a un cancer du pancréas. Comme on ne sait pas combien de temps ils vont être encore avec nous, on aime les voir. On regrette de ne pas pouvoir le faire actuellement, mais on va leur porter des choses à manger qu’on dépose à l’extérieur du lieu où ils habitent.

Patricia, sur le plan professionnel, où en es-tu?
P.: Depuis notre changement de vie, François et moi on a tourné 23 capsules pour ICI Tou.tv sur le thème «On change d’air». On y raconte notre expérience. On va aussi ouvrir un deuxième café Chez Cheval à Varennes, où se trouvera la Maison Véro et Louis. Je ne suis pas carriériste, j’ai été gâtée avec tout ce que j’ai fait dans le passé et je ne suis pas amère de ne pas avoir de contrat pour le moment.

Pour lire le reste de l'entrevue, procurez-vous le magazine La Semaine présentement en kiosque! 

À VOIR AUSSI: 35 VEDETTES QUI SONT ALLÉES ENCOURAGER CHEZ CHEVAL, LE CAFÉ INSPIRANT DE PATRICIA PAQUIN ET LOUIS-FRANÇOIS MARCOTTE 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus