«Outlander: le chardon et le tartan»: entrevue exclusive avec l'interprète de Jamie, Sam Heughan | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

«Outlander: le chardon et le tartan»: entrevue exclusive avec l'interprète de Jamie, Sam Heughan

Le samedi 22 h, à ARTV

Image principale de l'article Entrevue exclusive avec Sam Heughan

En s’installant en Amérique, Jamie et Claire espéraient mener une vie plus calme et profiter de la présence de Brianna, mais les troubles causés par les régulateurs de Murtagh Fitzgibbons ont changé la donne. Jamie doit honorer ses engagements envers le gouverneur Tryon en rassemblant une milice pour les combattre. L’acteur Sam Heughan, l’interprète de Jamie, nous en dit davantage sur la création de la cinquième saison!

• À lire aussi: «Outlander»: un début de saison sous le signe du mariage

Getty Images

Sam, chaque fois qu’une nouvelle saison d’Outlander: Le chardon et le tartan est sur le point de commencer, je lis le livre qui l’inspire en me demandant ce qui se retrouvera à l’écran. De ton côté, comment te prépares-tu pour le tournage d’une nouvelle saison?

Tout d’abord, je suis impressionné que tu prennes le temps de les lire, car ils sont imposants! En fait, je me prépare de la même façon. Je suis d’ailleurs en train de lire le sixième tome, La neige et la cendre (A Breath of Snow and Ashes). Assez longtemps avant le début du tournage, nous recevons le scénario des deux premiers épisodes et l’arc narratif de la saison. Maintenant que Caitriona Balfe et moi faisons partie des producteurs de la série, nous collaborons davantage sur le plan de l’intrigue et des textes. Il y a donc pas mal d’échanges entre les auteurs et nous. Nous ajoutons des notes, et ils font des changements. Ce n’est pas toujours facile, car il y a tellement de choses à inclure dans l’histoire, particulièrement dans la cinquième saison! Les auteurs ont même utilisé du matériel du sixième tome. La cinquième saison est celle où nous dévions le plus du roman qui l’a inspirée, La croix de feu (The Fiery Cross), notamment en ce qui concerne l’histoire de Murtagh. Cependant, je crois que c’est l’une des intrigues les plus puissantes depuis un moment.

Un personnage important meurt cette saison. Crois-tu que c’était inévitable?
C’est une série télévisée, il est donc nécessaire de faire des choix qui amènent une charge dramatique. Ronald D. Moore (le scénariste et producteur qui a développé la série) aimait beaucoup ce personnage à cause de la dynamique qui existait entre Jamie et lui. C’est triste de voir partir un personnage aussi fantastique, mais je crois que les scénaristes étaient conscients que c’était le bon moment de mettre un terme à son histoire. 

Dans le septième épisode, intitulé La ballade de Roger Mac, le gouverneur Tryon force Jamie à porter une tunique rouge. C’était ton idée, n’est-ce pas?
Oui, je voulais vraiment que ce détail soit ajouté à l’histoire. Nous en avions parlé avant la fin de la quatrième saison, car c’est à ce moment-là que Jamie apprend qu’il devra rassembler une milice pour combattre les régulateurs. C’est un moment très important pour lui, un changement de cap. Tout ce qui lui est arrivé depuis le début de la série — ce qui s’est passé avec Jack Black Randall, la bataille de Culloden... —, toutes les choses terribles qu’il a vécues ont eu lieu à cause des tuniques rouges. L’armée britannique représente tout ce qu’il a toujours combattu, et j’ai pensé que lui faire porter une tunique rouge donnerait une image puissante. Ce n’est pas exact sur le plan historique, mais selon moi, dans le cadre de la série, ça illustrait bien le jeu de pouvoir entre le gouverneur Tryon et mon personnage. Le gouverneur s’en sert pour savoir si Jamie est loyal. C’est un grand moment.

Quelle a été la réaction de l’écrivaine Diana Gabaldon?
Elle nous apporte un soutien incroyable! Je pense que, parfois, elle est sceptique par rapport à notre façon de transposer son histoire à l’écran, mais lorsqu’elle a vu l’épisode La ballade de Roger Mac, elle m’a écrit personnellement qu’elle l’avait aimé. Elle est consciente du fait que nous ne pouvons pas rester parfaitement fidèles au roman, que nous devons choisir les histoires les plus émouvantes et les plus attirantes pour les téléspectateurs.

Depuis qu’il s’est installé à Fraser’s Ridge, Jamie fabrique du whisky, et tu as récemment lancé le scotch whisky The Sassenach.
Le lien entre les deux est amusant. Le développement de ma marque de scotch whisky a été long mais plaisant, et je suis fier du produit. Notre première cuvée vendue en Amérique du Nord est complètement écoulée, et nous allons en fabriquer une deuxième plus tard cette année, une fois que les restrictions liées à la COVID-19 seront levées. The Sassenach a remporté le prix Double Gold au San Francisco World Spirits Competition de 2020. 

Qui aime le plus le whisky, Jamie ou toi?
(Rires) C’est une bonne question! Son whisky est probablement très différent de celui que je bois. À cette époque, il ressemblait sans doute beaucoup à de l’alcool de contrebande, car ceux qui le fabriquaient le buvaient au fur et à mesure au lieu de le laisser vieillir dans des barils. Les Highlanders avaient l’habitude de jouer à des jeux à boire, et certains devenaient aveugles parce que le whisky était trop fort ou parce qu’ils en buvaient trop. 

Outlander: le chardon et le tartan, samedi 22 h à Artv

À VOIR AUSSI: 20 DES PLUS FABULEUX LOOKS DE CÉLINE DION EN 2019:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus