Résiliente, Véronique Bannon fait des confidences touchantes sur son passé | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Résiliente, Véronique Bannon fait des confidences touchantes sur son passé

Image principale de l'article Véronique Bannon fait des confidences touchantes
Dominic Gouin

En 2012, Véronique Bannon s’est ouverte sur le grand passage à vide qui l’a menée à faire une tentative de suicide. Elle a reçu un diagnostic établissant qu’elle a des traits de personnalité limite, mais elle va mieux que jamais. Résiliente et déterminée à mordre dans la vie, la maman de 43 ans a accepté avec courage de s’ouvrir et de faire une mise au point: le diagnostic ne la définit pas.

• À lire aussi: Véronique Bannon donne des nouvelles de son fils

D'entrée de jeu, Véronique Bannon a voulu rectifier le tir: elle se porte très bien.

«En raison de ce que j’ai vécu, il y a une certaine inquiétude dans le milieu quand vient le temps de m’engager. Je désire donc remettre les pendules à l’heure: je vais très bien. J’engagerais davantage la fille que je suis aujourd’hui que celle que j’étais dans la vingtaine! J’ai envie de me confronter à tout pour me confirmer que je suis forte. [...] Cela m’a peut-être nui d’en parler, mais je ne le regrette pas. Il fallait que je sois dans la vérité. », a-t-elle soutenu.
 

Dominic Gouin


Bien qu'elle soit moins présente dans nos écrans, elle explique recevoir toujours une quantité impressionnante de messages à ce sujet, ce qui lui a confirmé que «[s]on histoire touche et rejoint les gens».

À travers cette entrevue, elle a voulu révéler à notre journaliste qui était «la vraie Véronique».

«La vraie Véronique est celle qui te dit en ce moment ce qu’elle n’a jamais dit. Je veux que les gens comprennent que ce que j’ai vécu n’est pas ce qui me définit et je veux que ce sujet ne soit plus tabou. Je travaille sur moi. Je suis une fille qui adore la vie et qui veut être le plus authentique possible. Ce que je suis vient de ce que j’ai vécu. Je me pardonne et je désire être empathique à mon égard», a-t-elle mentionné, émue.

Lisez l'entrevue complète avec Véronique Bannon dans la plus récente édition du magazine La Semaine

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus